Deux doses de vaccin contre les VPH pour les préadolescentes : recommandation du Comité sur l'immunisation du Québec

Après avoir évalué les données scientifiques et consulté des experts, le Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) a recommandé par consensus de ne pas offrir de dose de rappel en 3e année du secondaire aux filles ayant été vaccinées contre les virus du papillome humain (VPH) en 4eannée du primaire. Celles-ci avaient alors reçu deux doses du vaccin. Cette mesure est entrée en vigueur à l’automne 2013.

Rappelons que le CIQ avait proposé, en 2007, un calendrier allongé pour la vaccination des filles contre les VPH débutant en 4e année du primaire. La seconde dose était administrée six mois après la dose initiale et la 3e devait survenir cinq ans plus tard. Il avait toutefois été entendu « que la 3e dose devait être administrée… si cela s’avérait nécessaire. »

D’ailleurs, le Mexique et la Colombie-Britannique, qui ont adopté des programmes similaires, se sont également réservé le droit de reconsidérer ultérieurement la pertinence de la 3e dose. En 2012, le Comité d’experts en immunisation de la Suisse a proposé, quant à lui, un calendrier à deux doses pour les préadolescentes.

Le CIQ a également suggéré de mener une vigie scientifique et de procéder à des projets d’évaluation afin de détecter tout signal qui mettrait en doute le bien-fondé de cette décision.

Rédigée par : 

Espace ITSS

Catégorie(s):