Surdoses et drogues de rue à Montréal : hausse alarmante des cas

En l’espace de quelques semaines, 28 personnes ont été sévèrement intoxiquées à Montréal après voir consommé des drogues de rue et 15 d’entre elles sont décédées. C’est pourquoi l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal a émis le 24 mai dernier un premier appel à la vigilance, puis un second le 5 juin.

Des analyses sont en cours pour déterminer l’origine de ces intoxications, mais selon le Dr Richard Massé, directeur de la santé publique de Montréal, « la composition des drogues de rue risque d’être modifiée par des produits de coupe qui peuvent augmenter la puissance des effets, provoquer des arrêts respiratoires et causer la mort. »

La Direction de santé publique de l’Agence de Montréal demande donc aux médecins et aux infirmières des soins intensifs et des salles d’urgence de signaler les cas de surdoses qui nécessitent une assistance ventilatoire, des manœuvres de réanimation, une hospitalisation ou qui entraînent un décès.

De grands médias québécois ont fait écho à la sortie publique de l’Agence et à ses appels à la vigilance. L’équipe d’Espace ITSS vous rappelle par ailleurs que des mesures permettant de rejoindre les personnes UDI peuvent les inciter à adopter des comportements plus sécuritaires et réduire ainsi les risques d’intoxication et de transmission d’infections lors de l’injection. Parmi ces mesures, notons la mise en place ou le maintien des services de proximité et des centres d’accès à du matériel d’injection.

Vous pouvez consulter des articles et des vidéos sur ce sujet publiés par Espace ITSS :

Rédigée par : 

Espace ITSS

Catégorie(s):