Le risque de transmission de la COVID-19 lors de contacts sexuels – Manchette n°7

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) diffusent régulièrement des documents de recommandations concernant la prévention de la transmission de la COVID-19, et ce, sur des sujets variés.

Le 22 mai dernier, le MSSS a émis des conseils et mesures préventives sur la COVID-19 et les contacts sexuels. Cette page d’information rappelle que la COVID-19 se transmet lors d’un contact rapproché avec une personne, ce qui inclut évidemment entre autres des baisers, caresses, étreintes, relations sexuelles, etc., et ce, même si on ignore pour l’instant si le SRAS-CoV-2 est une infection transmissible sexuellement.

Comme il est recommandé de respecter une distance physique de deux mètres avec toute personne qui ne vit pas à son domicile, il est également recommandé d’éviter tout contact sexuel avec celle-ci.

Au même titre que les personnes vivant sous le même toit n’ont pas à maintenir une distanciation physique entre elles, il n’y pas de restriction à avoir des relations sexuelles avec un ou une partenaire sexuel-le du même domicile, à moins que ce dernier ne présente des symptômes compatibles avec la COVID-19 ou n’ait été identifié comme un contact d’une personne atteinte. Dans ces cas, les relations sexuelles sont à éviter, car cette personne doit respecter les consignes d’isolement appropriées.

Le MSSS rappelle qu’une personne peut être atteinte de la COVID-19 sans le savoir, car les symptômes ne sont pas toujours présents. Cela peut rendre difficile l’évaluation du risque de transmission. En contexte de confinement, le MSSS mentionne certaines activités sexuelles sans risque de transmission de la COVID-19 dont la masturbation, les rencontres téléphoniques et virtuelles. Ces indications, bien qu’elles puissent faire réagir certains, sont rapportées par plusieurs autorités de santé publique dans le monde. Soulignons que le contexte de confinement ne sera pas éternel, et progressivement les recommandations pourront être adaptées aux nouveaux contextes à venir. Toutefois, pour le moment, alors que les sociétés tentent de contenir cette pandémie, il est préférable de limiter ses contacts, étroits ou sexuels, considérés à risque de transmission de la COVID-19.

Documents au Québec et Canada concernant la COVID-19 et les contacts sexuels

À l’intention des professionnels :

MSSS, COVID-19 et contacts sexuels : Conseils et mesures préventives, 22 mai 2020. https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/covid-19-et-contacts-sexuels-conseils-et-mesures-preventives/

CATIE, Webinaire Naviguer la sexualité à l’ère de la COVID-19, 13 mai 2020. https://www.catie.ca/fr/webinaires/naviguer-sexualite-ere-covid-19

 

À l’intention du grand public :

MSSS, COVID-19 et contacts sexuels : Conseils et mesures préventives, 22 mai 2020. https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/covid-19-et-contacts-sexuels-conseils-et-mesures-preventives/

Société des obstétriciens et gynécologues du Canada, L’amour en période de danger : sexualité et COVID-19. https://www.sexandu.ca/wp-content/uploads/2020/04/SexU-SOGC-COVID19-sex-guidance-Final_FR-1.pdf

COCQ-SIDA, COVID-19 et la sexe. https://www.pretpourlaction.com/prevention/covid-19/

Rédigée par : 

Geneviève Boily (INSPQ)

Catégorie(s):