Le bien-être sexuel

Des jeunes plutôt satisfaits de leur vie sexuelle

Les jeunes adultes âgés de 17 à 29 ans ayant participé à l’étude PIXEL évaluent leur bien-être sexuel des 12 derniers mois à 7 sur une échelle allant de 0 à 10 (0 étant « pas du tout » et 10 « tout à fait »). L’appréciation du bien-être sexuel a été évaluée sur la base des cinq dimensions suivantes :

  • L’importance accordée à sa vie sexuelle
  • Le sentiment que sa vie sexuelle répond à ses attentes
  • La fréquence de ses activités sexuelles répond à ses attentes
  • Le plaisir ressenti
  • Le niveau de satisfaction par rapport à sa vie sexuelle

Des jeunes plutôt satisfaits de leur vie sexuelle

Des jeunes capables d’exprimer leurs besoins et de répondre à ceux de leur partenaire

Sur une échelle allant de 0 à 10, les jeunes ayant déjà eu une relation sexuelle au cours de leur vie évaluent à 8 sur 10 leur capacité à exprimer leurs besoins sexuels à leur(s) partenaire(s). Il en va de même de leur capacité à répondre aux besoins sexuels de leur(s) partenaire(s).

Des jeunes capables d’exprimer leurs besoins et de répondre à ceux de leur(s) partenaire(s)

La capacité à communiquer avec l’autre est associée à la satisfaction sexuelle, à la satisfaction relationnelle et à l’adoption de comportements de protection en regard des ITS et d’une grossesse non planifiée.

Des jeunes curieux? Impulsifs?

Les jeunes ayant participé à l’étude devaient répondre à différentes questions concernant leur curiosité sexuelle (ex. : rechercher de nouvelles expériences sexuelles) et leur impulsivité sexuelle (ex. ne pas toujours réfléchir avant d’agir dans leur vie sexuelle).

Le score associé à la curiosité sexuelle est de 7 sur une échelle allant de 0 à 10, alors que le score associé à l’impulsivité sexuelle est de 3 sur 10.

Curiosité et impulsivité sexuelle, selon le sexe

Les scores de curiosité et d’impulsivité sexuelle sont légèrement plus élevés pour les hommes que pour les femmes. Cette plus grande tendance à la curiosité et à l’impulsivité pourrait rendre les hommes plus susceptibles à la prise de risques sexuels.

Beaucoup de plaisir et peu de regret

Tant les hommes que les femmes rapportent que leur niveau de plaisir était élevé lors de leur dernière relation sexuelle et que leur niveau de regret était faible.

Le niveau de plaisir ressenti était plus élevé chez ceux dont le dernier partenaire sexuel était un partenaire « de couple » que chez ceux dont la dernière relation sexuelle était avec un autre type de partenaire.

De plus, le niveau de regret ressenti était moins élevé avec un partenaire « de couple » qu’avec un autre type de partenaire.

Plaisir et regret ressentis lors de la dernière relation sexuelle, selon le type de partenaire

  Partenaire de couple Autre type de partenaire

Plaisir

9

8

Regret

1

2

Sur une échelle allant de 0 à 10

Le contexte relationnel semble donc influencer les niveaux de plaisir et de regret ressentis lors d’une relation sexuelle.

Les abus sexuels

Un homme sur dix (10 %) et trois femmes sur dix (29 %) affirment avoir déjà vécu un abus sexuel au cours de leur vie.

Parmi ces jeunes, seulement un homme sur dix (8 %) et deux femmes sur dix (22 %) disent avoir reçu de l’aide de la part d’un professionnel concernant ces abus. Plusieurs victimes d’abus sexuels perçoivent ceux-ci comme une affaire privée et ne les signalent pas à une source d’aide formelle.

Fichier(s) : 

L’étude PIXEL a été menée en 2013-2014 par l’Institut national de santé publique du Québec. Elle vise à décrire 1) diverses activités sexuelles des jeunes adultes québécois, 2) leur accès aux services en santé sexuelle, 3) leur état de santé sexuelle, apprécié selon trois indicateurs : la prévalence d’ITS, les antécédents de grossesse non planifiée et le bien-être sexuel. Consultez notre dossier complet au www.inspq.qc.ca/pixel

Qui sont les participants? 3 000 jeunes âgés de 17 à 29 ans, dont 2 300 jeunes ayant déjà eu une relation sexuelle au cours de leur vie. Ils ont été recrutés dans divers types d’établissements de formation de neuf régions administratives du Québec.

Certains résultats sont présentés par sexe (homme, femme) et/ou par groupe d’âge (17-20, 21-29 ans). Dans le groupe des 21-29 ans, la plupart des participants (88 %) sont âgés entre 21 et 25 ans.