Entre caresses et baisers, une ITSS s'est faufilée : la notification revue et augmentée

Destinée aux personnes atteintes d’une ITSS, la brochure Entre caresses et baisers, une ITSS s’est faufilée… fait peau neuve. Sa facture, discrète et attrayante, plaira aux personnes atteintes d’une ITSS (jeunes, HARSAH, UDI, etc.). Cette nouvelle version présente des renseignements sur la chlamydia, la gonorrhée et la syphilis ainsi que sur le VIH. Pour chacune de ces infections, cette brochure explique pourquoi aviser ses partenaires, lesquels aviser et comment le faire.

Le document s’accompagne de cartes de notification que la personne infectée peut remettre à ses partenaires sexuels. « La littérature scientifique démontre que ces cartes améliorent l’efficacité de la notification. Elles permettent d’augmenter le nombre de partenaires joints et d’éviter la réinfection à une ITS bactérienne », explique Évelyne Fleury, sexologue et agente de planification, programmation et recherche au Service de lutte aux ITSS (SLITSS) du MSSS.

Les cartes de notification : simples, claires et succinctes
Ces cartes sont destinées aux partenaires des personnes infectées par la chlamydia, la gonorrhée, la syphilis ou le VIH. Elles soulignent la nécessité, pour ces partenaires, de consulter un médecin ou une infirmière même s’ils n’ont pas de symptômes. Ces cartes rappellent aussi l’importance de se protéger dans l’attente d’une évaluation et, le cas échéant, d’un traitement. Enfin, elles présentent des informations sur les méthodes de prévention, les modes de transmission, les symptômes, le dépistage et les traitements.

« Que ce soit la personne infectée, un professionnel de la santé ou un intervenant social qui procède à la notification, les cartes soutiennent bien cette intervention. Elles augmentent considérablement son efficacité et sa crédibilité », dit Évelyne Fleury.

Des outils « papier » au lieu des nouvelles technologies?

Pour tous les partenaires connus, la notification en personne ou par téléphone combinée à l’utilisation de cartes de notification donne de meilleurs résultats. « Il faut toutefois se rappeler qu’il n’y a pas de stratégie efficace à 100 %; il faut diversifier nos approches et utiliser les canaux de communication les plus appropriés selon le contexte. En général, on recourt aux courriels, aux messages textes ou aux médias sociaux lorsque la notification en personne, par téléphone et à l’aide de la carte de notification sont impossibles. L’utilisation de ces canaux permet de joindre certains partenaires anonymes rencontrés sur le Web qui ne peuvent l’être par les stratégies traditionnelles. Le choix du canal de communication doit reposer sur une analyse du contexte », explique la sexologue.

La brochure et les cartes de notification appuieront les interventions préventives auprès de personnes atteintes d’une ITSS et auprès de leurs partenaires (IPPAP). Les professionnels de la santé et les intervenants pourront remettre la brochure et les cartes de notification, selon le nombre de partenaires exposés, à la personne atteinte dans le cadre ducounseling post-test à la suite d’un résultat positif. La personne atteinte distribuera ensuite les cartes de façon anonyme ou non, selon son choix.

Des exemplaires de la brochure et des cartes ont été acheminés aux agences qui les distribueront auprès des professionnels et intervenants de leur région. Elles peuvent être également commandées gratuitement par courriel à : diffusion@msss.gouv.qc.ca et être consultées en ligne ou téléchargées du site du MSSS

Rédigée par : 

Bernard Duchesne

Catégorie(s):