ITSS

  • 26 avril 2019

    Les infections transmisses sexuellement et par le sang (ITSS) sont encore très tabou au sein de notre société. Ce sujet de conversation pas très tendance et plutôt gênant reste somme toute un important problème de santé publique. En effet, chaque année, plus de 40 000 Québécoises et Québécois reçoivent un diagnostic d’ITSS, que ce soit la chlamydia, la gonorrhée, la syphilis, la lymphogranulomatose vénérienne, une hépatite infectieuse (VHB ou VHC) ou bien l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Ce nombre n’inclut pas les milliers d'autres personnes qui apprennent qu'elles sont atteintes de l'infection par l’un des virus du papillome humain (VPH) ou de l'herpès génital. Cette augmentation constante des ITSS est très préoccupante et il est...

  • 18 janvier 2019

    Une nouvelle année est une belle occasion pour se renouveler. Ainsi, nous prenons le temps de vous présenter quelques infolettres ou sites webs qui pourraient vous intéresser. Au cours de l’année 2018, plusieurs Directions de Santé Publique ont publié des infolettres portant en partie ou complètement sur les ITSS. Nous vous proposons de les (re)découvrir par région pour débuter l’année 2019, et ainsi vous proposer quelques autres sources d’informations possibles sur les actions menées plus localement pour la prévention et la lutte contre les ITSS.


    3. Capitale-Nationale : L’Infolettre du CIUSSS de la Capitale...

    Catégories: Outils, ITSS
  • 14 décembre 2018

    Présentation du projet VRAIH 2.0 de RÉZO

    Les personnes issues de la communauté LGBT sont particulièrement vulnérables aux violences en contexte conjugal. Selon l’Enquête sociale générale sur la victimisation de Statistique Canada (2014), 8 % des personnes homosexuelles rapportent avoir été victimes de violence conjugale au pays. Cette statistique ne prend évidemment pas en compte toutes les situations de violence dans leurs relations intimes non dénoncées. Par contre, selon cette Enquête, le pourcentage de personnes homosexuelles qui rapportent avoir été victimes de violences conjugales serait deux fois plus élevé que dans les couples hétérosexuels.

    On vous en parlait il y a quelques mois : la...

    Catégories: ITSS, HARSAH, Formations
  • 10 décembre 2018

    année 2017 et projections 2018

    Le 30 novembre dernier, le « Portrait des ITSS au Québec : année 2017 (et projections 2018) » a été diffusé par l’INSPQ. Le portrait s’inscrit dans le cadre du Programme national de santé publique. Ce document s’adresse aux professionnels de la santé, aux associations, aux intervenants, aux groupes communautaires et aux individus engagés, de près ou de loin, dans la prévention des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS). Il vise à fournir de l’information et une réflexion sur l’émergence, l’ampleur ainsi que la progression de ces infections et de leurs déterminants afin d’orienter les interventions et la planification des ressources nécessaires en matière de lutte contre les ITSS. Il fait état de la situation épidémiologique de l’infection à Chlamydia trachomatis,...

  • 14 septembre 2018

    Plusieurs webinaires ou symposiums à venir sur les ITSS : VIH, violence auprès des jeunes, résistance aux antibiotiques et réduction des méfaits

    Voici une liste de webinaires ou symposiums à venir que l’équipe d’Espace ITSS jugeait pertinente, à titre de formation continue, pour les intervenants du réseau de la santé et des services sociaux qui exercent auprès d’une population vulnérable aux ITSS.

  • 26 juillet 2018

    Le Protocole de contraception du Québec, produit par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) vient tout juste d’être mis à jour! Il s’agit d’un document de référence élaboré pour guider la pratique des infirmières autorisées à initier, ajuster ou renouveler la contraception hormonale et le stérilet et prescrire la contraception d’urgence conformément au Règlement sur certaines activités professionnelles qui peuvent être exercées par une infirmière et un infirmier.

    « L’infirmière qui prescrit...
  • 8 décembre 2017

    Au cours de la semaine dernière, le « Portrait des ITSS au Québec : année 2016 (et projections 2017) » a été diffusé par l’INSPQ.

    On y remarque que :

    • L’infection à Chlamydia trachomatis demeure la plus fréquente des ITS à déclaration obligatoire. Elle touche particulièrement les jeunes de 15 à 24 ans. Son incidence augmente de manière constante.

    • Le taux d’incidence de cas déclarés d’infection gonococcique a plus que doublé entre 2012 et 2016, et cette hausse s’est accentuée en 2016 et en 2017 chez les hommes. Cette hausse rapide semble expliquée en partie par la détection des infections extragénitales et la sensibilité des tests.

    • L’épidémie de syphilis infectieuse touche maintenant la plupart des régions du...

  • 17 novembre 2017

    Connaître les ressources pour mieux intervenir

    Dans le cadre d’une consultation pour un dépistage des ITSS, les professionnels de santé sont amenés à aborder différents sujets touchant la santé sexuelle. Espace ITSS a déjà abordé le sujet du consentement lors de relations sexuelles en diffusant une campagne de sensibilisation de l’Université Concordia. Dans le contexte actuel, où plusieurs personnes dévoilent des agressions sexuelles antérieures, nous vous proposons une manchette sur le soutien aux personnes victimes d’agressions sexuelles, afin de mieux vous outiller pour répondre aux besoins de ces personnes qui pourraient vous parler d’une agression lors d’une consultation.

    L’Institut propose sur son site une...

  • 28 septembre 2017

    La Chaire de toxicomanie de l’Université de Sherbrooke, située au Campus Longueuil, vise, entre autres, à améliorer la compréhension des conduites addictives ainsi que la prise de risque associée chez différentes populations. La programmation comprend plusieurs projets portant sur la consommation de substances psychoactives chez les usagers de drogues les plus vulnérables comme les personnes de la rue. Dans le cadre des activités de la Chaire, un colloque intitulé « Cocaïne, prise de risque et santé mentale : améliorer les pratiques en conjuguant recherche et intervention » s’est tenu le 4 mai 2016 et des capsules vidéos en complément à ce colloque ont été réalisées.

    Dans cette deuxième capsule, nous vous présentons une entrevue avec Nelson Arruda, anthropologue et...

  • 10 avril 2017

    La Chaire de toxicomanie de l’Université de Sherbrooke, située au Campus Longueuil, vise, entre autres, à améliorer la compréhension des conduites addictives ainsi que la prise de risque associée chez différentes populations. La programmation comprend plusieurs projets portant sur la consommation de substances psychoactives chez les usagers de drogues les plus vulnérables comme les personnes de la rue.

    Dans cette capsule, nous nous intéressons particulièrement aux usagers de cocaïne puisqu’elle est une substance très souvent consommée par les usagers de drogues rencontrés dans les centres d’accès au matériel de consommation au Québec. Chez eux, la cocaïne est consommée principalement par injection ou inhalation sous sa forme crack. Ces usagers s’exposent à des risques élevés d’...

Pages

S'abonner à ITSS