ITSS

  • 15 janvier 2020

    Mise à jour de l’avis du CALI « Analyses de laboratoire recommandées lors du dépistage des infections à Chlamydia trachomatis et à Neisseria gonorrhoeae »

    L’Institut national de santé publique du Québec a publié la mise à jour de l’avis du Comité sur les analyses de laboratoire en lien avec les ITSS (CALI), l’avis « Analyses de laboratoire recommandées lors du dépistage des infections à Chlamydia trachomatis et à Neisseria gonorrhoeae ».

    Cette mise à jour actualise les recommandations initiales de 2013 et permet au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) d’appuyer les recommandations du Guide québécois de dépistage des infections transmissibles sexuellement et par le sang.

  • 7 janvier 2020

    Un moyen d’apprentissage pratique pour aider à la prise en charge des personnes atteintes d’hépatite C

    Le Québec dispose de tous les moyens pour éliminer l’hépatite C  comme menace à la santé publique: des outils diagnostiques non invasifs et un accès universel à un traitement qui permet aux personnes atteintes de guérir complètement de leur infection en trois mois. Le traitement de l'hépatite C  requière la collaboration de tous et n’est plus confiné aux services tertiaires. Au contraire, il importe d’offrir des traitements dans les services de premières lignes pour joindre les personnes les plus touchées par le VHC notamment les personnes qui font usage de drogues par injection, les personnes incarcérées et les personnes autochtones.

    On ne peut se dispenser de former adéquatement les médecins, infirmières, pharmaciens et intervenants de première ligne en santé et services...

  • 16 décembre 2019

    Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) vient de finaliser les travaux et les outils pour soutenir les cliniciens et les pharmaciens à intégrer le TAP (traitement accéléré des partenaires) dans leur pratique.  Ces travaux ont été réalisés en étroite collaboration avec des représentants du Collège des médecins du Québec (CMQ), de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), de l’Ordre des pharmaciens du Québec (OPQ) et de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Le dépistage et le traitement des partenaires sexuels des personnes atteintes est un élément important pour prévenir la réinfection de la personne atteinte, la survenue de complications chez la personne...

  • 11 décembre 2019

    Vidéo de la Direction de santé publique du CIUSSS de l’Estrie-CHUS

     

     

  • 23 octobre 2019

    Lors de la première semaine d’octobre se tenait la semaine mondiale de prévention du VPH. Il s’agit de la 3ème édition de cette semaine visant la prévention de cette infection. Le site web dédié à cette campagne proposait des informations de base sur le VPH, ainsi que des outils pour propager la discussion autour du VPH et les moyens de s’en protéger. Plusieurs évènements ont eu lieu au Canada, dont la diffusion du documentaire Lady Ganga : Nilza’s story. « Ce documentaire gratuit relate l’histoire de Michele Baldwin, ou « Lady Ganga ». Alors qu’elle...

  • 30 septembre 2019

    Fortes du succès de la dernière édition, les 23es Journées annuelles de santé publique (JASP) se tiendront cette année sur 3 jours à Montréal, soit les 27, 28 et 29 novembre 2019 à l’Hôtel Bonaventure. Elles se dérouleront sous le thème Au-delà des murs, une invitation à franchir les obstacles pour passer à l’action. Dans le cadre de cet événement, la programmation scientifique offre une grande variété d’ateliers, dont quelques-uns en lien avec la prévention et la lutte contre les ITSS :

    Comprendre la diversité sexuelle et de genre pour mieux intervenir

    Les effets de la discrimination, de la stigmatisation et de l’exclusion sociale sur la santé physique, mentale et sexuelle des personnes ayant une...

  • 11 septembre 2019

    Plan d’action quinquennal du gouvernement du Canada sur les infections transmissibles sexuellement et par le sang

    Au cours du mois de juillet, l’initiative Accélérer notre intervention : Plan d’action quinquennal du gouvernement du Canada sur les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) a été publiée par la ministre de la Santé du Canada. 

    Le Plan d’action établit les priorités du gouvernement du Canada pour les cinq prochaines années afin de progresser dans l’atteinte des buts stratégiques identifiés dans le...

  • 26 avril 2019

    Les infections transmisses sexuellement et par le sang (ITSS) sont encore très tabou au sein de notre société. Ce sujet de conversation pas très tendance et plutôt gênant reste somme toute un important problème de santé publique. En effet, chaque année, plus de 40 000 Québécoises et Québécois reçoivent un diagnostic d’ITSS, que ce soit la chlamydia, la gonorrhée, la syphilis, la lymphogranulomatose vénérienne, une hépatite infectieuse (VHB ou VHC) ou bien l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Ce nombre n’inclut pas les milliers d'autres personnes qui apprennent qu'elles sont atteintes de l'infection par l’un des virus du papillome humain (VPH) ou de l'herpès génital. Cette augmentation constante des ITSS est très préoccupante et il est...

  • 18 janvier 2019

    Une nouvelle année est une belle occasion pour se renouveler. Ainsi, nous prenons le temps de vous présenter quelques infolettres ou sites webs qui pourraient vous intéresser. Au cours de l’année 2018, plusieurs Directions de Santé Publique ont publié des infolettres portant en partie ou complètement sur les ITSS. Nous vous proposons de les (re)découvrir par région pour débuter l’année 2019, et ainsi vous proposer quelques autres sources d’informations possibles sur les actions menées plus localement pour la prévention et la lutte contre les ITSS.


    3. Capitale-Nationale : L’Infolettre du CIUSSS de la Capitale...

    Catégories: Outils, ITSS
  • 14 décembre 2018

    Présentation du projet VRAIH 2.0 de RÉZO

    Les personnes issues de la communauté LGBT sont particulièrement vulnérables aux violences en contexte conjugal. Selon l’Enquête sociale générale sur la victimisation de Statistique Canada (2014), 8 % des personnes homosexuelles rapportent avoir été victimes de violence conjugale au pays. Cette statistique ne prend évidemment pas en compte toutes les situations de violence dans leurs relations intimes non dénoncées. Par contre, selon cette Enquête, le pourcentage de personnes homosexuelles qui rapportent avoir été victimes de violences conjugales serait deux fois plus élevé que dans les couples hétérosexuels.

    On vous en parlait il y a quelques mois : la...

    Catégories: ITSS, HARSAH, Formations

Pages

Souscrire à ITSS