1
2
3
4
5
  • 26 mai 2017

    Regard sur la sérophobie et la discrimination

    Le projet Sexopositif est un projet réalisé en collaboration avec le Portail VIH/sida du Québec et des étudiants en pharmacie de l’Université de Montréal. « Sexopositif lutte contre la sérophobie et la stigmatisation des personnes vivant avec le VIH sur les réseaux sociaux et les applications de rencontre[1] »

    Au cours des derniers mois, un sondage a été réalisé auprès de personnes vivant avec le VIH concernant la sérophobie vécue sur les espaces de rencontre virtuels. Les résultats de ce sondage montrent la présence de stigmatisation en lien avec la séropositivité sur les sites internet et les applications de rencontre ou les réseaux sociaux. Ces résultats ont mené à la création d’un site internet « http://sexopositif.org » qui aborde la sérophobie et la discrimination. On y trouve plusieurs renseignements pertinents, notamment sur la discrimination, les risques de transmission, la divulgation du statut, les conséquences de la stigmatisation, le dépistage, les traitements, la charge virale, la prophylaxie pré-exposition et la prophylaxie post-exposition.

     

    [1] Sexopositif – Vivre avec le sexe au positif. http://sexopositif.org/

     

     

     

  • 19 mai 2017

    Qu’est-ce que l’herpès génital? Quels sont les signes et symptômes de cette infection? Comment se transmet l’herpès? Est-ce que je peux être testé pour l’herpès? Y a-t-il un traitement? Que puis-je faire pour prévenir l’acquisition ou la transmission de l’infection?

    Ce sont des questions souvent posées par les personnes atteintes de l’herpès ou à risque de le contracter. Vous retrouverez des réponses à ces questions dans le nouveau dépliant du projet Info-Herpès.

    Le projet Info-Herpès est le fruit d’une collaboration communautaire entre le Centre Associatif Polyvalent d’Aide Hépatite C (CAPAHC) et le Portail VIH/sida du Québec. Il vise à soutenir la population atteinte de l’herpès ou à risque de contracter l’infection et offre de l’information, des références, du soutien et de l’écoute.

    Parmi les activités gratuites offertes dans le cadre de ce projet, on retrouve :

    • Des groupes de soutien
    • De l’intervention à distance
    • Des ateliers thématiques
    • Une formation Herpès 101

    Pour plus d’information, consultez le site https://pvsq.org/infoherpes et remettez les brochures suivantes aux personnes visées par ce service.

    Catégories: Herpès génital, Outils
  • 11 mai 2017

    Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) vient de diffuser la mise à jour de son guide de prophylaxie post-exposition pour le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), le virus de l’hépatite B (VHB) et le virus de l’hépatite C (VHC). Cette nouvelle version réunit les recommandations sur la prise en charge des personnes exposées sexuellement ou accidentellement à du sang et à d’autres liquides biologiques susceptibles de transmettre des infections à diffusion hématogène.

    Ce document résulte donc d’une fusion de deux guides édités antérieurement par le MSSS, soit le « Guide pour la prophylaxie après une exposition au VIH, au VHC et au VHC dans un contexte non professionnel » (2010) et le « Guide pour la prophylaxie postexposition (PPE)  à des liquides biologiques dans le contexte du travail » (2011).

  • 4 mai 2017

    Mise à jour - Avril 2017

    Le guide de traitement pharmacologique des ITSS - Approche syndromique

    L'INESSS a publié une mise à jour du guide de traitement pharmacologique des ITSS sur l'approche syndromique, concernant :

    • la cervicite et l'urétrite,
    • l'épididymite/orchi-épididymite,
    • l'atteinte inflammatoire pelvienne, 
    • la rectite.

    Ce guide est un outil d'aide à la décision lorsque l'évaluation clinique permet d'identifier les syndromes et il porte exclusivement sur la prise en charge des syndromes cliniques potentiellement associés à des ITSS avant l'obention des résultats des analyses de laboratoire. 

    Pour chaque syndrome, il en présente les manifestations cliniques, l'étiologie, le traitement et le suivi recommandés. Des précisions sont également apportées concernant la prise en charge de la personne atteinte et de ses partenaires sexuels. 

  • 28 avril 2017

    Des professionnels et des gestionnaires du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean relèvent le défi d’améliorer l’accès aux soins en hépatite C pour les personnes atteintes, dont celles moins autonomes. Démarré en 2010, le Réseau intégré régional de suivi et de traitement pour les personnes atteintes par l’hépatite C est conçu en tenant compte des ressources de santé spécialisées, limitées et concentrées ainsi que du faible volume de personnes atteintes dispersées sur un vaste territoire. Il vise à accroître l’accès aux soins et services, réduire les échecs et les abandons de traitement et améliorer la prise en charge des patients particulièrement vulnérables.

Pages

S'abonner à