1
2
3
4
5
  • 29 juin 2011

    Extrait des Lignes directrices canadiennes sur les ITS (ASPC)

    En vue de cerner ou d’exclure rapidement les principaux facteurs de risque d’ITS, les Lignes directrices canadiennes sur les ITS propose le court questionnaire suivant :

    « Une partie de mon travail consiste à évaluer les problèmes de la santé sexuelle et reproduction. Bien sûr, tout ce dont nous discutons aujourd’hui demeure strictement confidentiel. Si vous êtes d’accord, je voudrais vous poser quelques questions à ce sujet.

  • 8 novembre 2010

    Comité sur l’immunisation du Québec

    Rédacteurs : Chantal Sauvageau et Vladimir Gilca

    Thème

    Cet avis présente les recommandations du Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) quant à la pertinence d’élargir l’accès à la vaccination gratuite contre les virus du papillome humain (VPH) aux femmes âgées de 18 ans et plus.

    L’évaluation porte plus précisément sur trois groupes :

    • les femmes infectées par le VIH;
    • les femmes immunosupprimées et
    • les femmes fréquentant les refuges.

    L’avis analyse également la situation d'autres groupes pouvant présenter des risques particuliers liés aux VPH.

    Public cible

    Rédigé à la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, ce document est intéressant pour les intervenants, chercheurs et décideurs en santé publique, particulièrement ceux travaillant dans le domaine de la prévention des maladies évitables par la vaccination, dans celui des infections transmises sexuellement ou encore dans celui du cancer.

  • 4 décembre 2009

    Lina Noël, François Gagnon, Amélie Bédard, Ève Dubé

    Thème

    Le service d’injection supervisée (SIS) est une mesure de santé publique visant à réduire les méfaits reliés à l’usage inapproprié de drogues par injection. Dans les pays où ils ont été implantés, ces services font partie d’une stratégie globale pour assurer la prise en charge des personnes aux prises avec un problème de dépendance ayant des répercussions sur l’individu et sur la collectivité.

    Au Québec, depuis 2008, le service d’injection supervisée est une activité inscrite au Programme national de santé publique afin de lutter contre les épidémies de VIH et de VHC chez les personnes utilisatrices de drogues par injection (UDI).

    Cet avis, réalisé par l’Institut national de santé publique du Québec et un groupe d’experts, porte sur les principaux aspects entourant la mise en œuvre des services d’injection supervisée à partir des expériences menées ailleurs dans le monde et sur les données issues de la littérature scientifique sur les effets de ces services.

  • 1 mai 2009

    Patricia Goggin, Marie-Hélène Mayrand et collaborateurs

    Thème

    Ce rapport portant sur le dépistage du cancer du col de l’utérus s’inscrit dans la foulée des travaux sur la prévention des maladies causées par les virus du papillome humain (VPH). Il fait suite à l’avis intitulé Prévention par la vaccination des maladies attribuables aux virus du papillome humain au Québec publié par l’Institut national de santé publique du Québec en 2007, et à l’élaboration d’un devis d’évaluation du programme de vaccination implanté au Québec.

    Cet avis a pour objectif de repréciser la pertinence du dépistage du cancer du col utérin à l’ère de la vaccination et, surtout, d’identifier les conditions, stratégies et moyens pour maximiser l’efficacité et l’efficience du dépistage de ce cancer au Québec.

  • 2 mai 2008

    Thème

    Le Programme national de santé publique (PNSP) définit les activités à mettre en œuvre afin d’agir sur les déterminants qui influencent la santé de la population dans ses dimensions physique et psychosociale. Il constitue un outil structurant qui favorise la cohérence des pratiques en santé publique et un puissant levier pour renforcer les actions de prévention au sein du système de santé et des services sociaux.

    Le PNSP permet de mettre en place un ensemble des services de santé publique communs à toutes les régions et à tous les territoires du Québec, mais adaptés localement aux particularités et aux besoins spécifiques.

    La mise à jour 2008 du PNSP, appuyée par les connaissances scientifiques, assure la continuité des pratiques de santé publique menées jusqu’ici et tient également compte des transformations connues par le réseau de la santé et des services sociaux depuis quelques années.

Pages

S'abonner à