Utilisation combinée du condom et d'une autre méthode de contraception

With Pills, Patches, and Shots: Who still uses condoms? A longitudinal cohort study
Avec la pilule, les timbres et les injections : qui utilise encore les condoms ? Une étude de cohorte longitudinale.[Traduction libre]
Goldstein, R.L., Ushma D. Upadhyay et Tina R. Raine, 2012 | Journal of adolescent health [Ahead of print]

Malgré une utilisation croissante des méthodes de contraception, les taux de grossesses non planifiées et d’ITS demeurent élevés aux États-Unis.  L’utilisation du condom combinée à une méthode contraceptive hormonale est promue comme une stratégie efficace pour limiter les grossesses non planifiées et l’épidémie d’ITS chez les adolescents et les jeunes adultes.

Toutefois, l’utilisation des méthodes combinées ne semble pas très fréquente chez les jeunes. L’étude présentée ici a mesuré l’utilisation du condom combinée à une méthode contraceptive hormonale chez les jeunes femmes ainsi que les facteurs associés à cette utilisation combinée dans une perspective longitudinale.

Méthodologie

Dans le cadre d’une étude plus large sur la contraception et la grossesse chez les adolescents et les jeunes femmes dans des cliniques de planification familiale en Caroline du Nord, un échantillon de 1 194 femmes âgées de 15 à 24 ans a été retenu pour cette étude longitudinale. Celles-ci ont été suivies trois mois, six mois et un an après l’initiation d’une méthode contraceptive hormonale.

Principaux résultats

Les chercheurs ont observé qu’à l’initiation d’une méthode de contraception hormonale, l’utilisation combinée du condom et d’une méthode de contraception augmentait, mais qu’au terme de l’étude, l’utilisation du condom diminuait.

Au cours de l’étude, plusieurs femmes arrêtaient d’utiliser le condom après le début d’une méthode contraceptive et plusieurs ont aussi interrompu leur méthode contraceptive.  De ces femmes qui ont interrompu leur contraception, la moitié ne réutilisait pas le condom par la suite.

Les facteurs associés à une utilisation combinée du condom et d’une méthode contraceptive étaient :

  • l’utilisation régulière du condom avant l’initiation de la contraception hormonale;
  • l’opinion du partenaire sur l’importance d’utiliser un condom et
  • le risque perçu de contracter une ITS.

Discussion

À partir des résultats, les chercheurs proposent des pistes d’intervention telles que :

  • l’inclusion du partenaire dans le counseling sur la contraception hormonale ;
  • l’utilisation de méthodes contraceptives hormonales à long terme comme le stérilet et les implants.

Les chercheurs soulignent par ailleurs quelques limites à leur étude, notamment le fait que :

  • l’échantillon à l’étude était essentiellement composé d’étudiantes ou de travailleuses à temps plein ;
  • il est impossible de généraliser les résultats à l’extérieur des clientes des cliniques de planification familiale de la Caroline du Nord ;
  • la possibilité d’un biais de désirabilité sociale chez les participantes.

 

Consultez le résumé de cet article

Voir la plateforme complète de veille de l'Unité ITSS

Rédigée par : 

Marie-Claude Drouin

Catégorie(s):