ITSS

  • 7 octobre 2020

    Bien que la Covid-19 occupe toujours la 1ère place des informations cet automne, cette semaine se tient la 4ème semaine mondiale de prévention du VPH. La Fédération des femmes médecins du Canada (FFMC) et la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC) organisent chaque année cette semaine pour la prévention de cette infection. Le site web dédié à cette campagne propose toujours des informations de base sur le VPH, ainsi que des outils/ressources pour propager la discussion autour du VPH et les moyens de s’en protéger.

  • 28 juillet 2020

    Veille scientifique ITSS et Covid-19

    Avec presque 6 mois de pandémie de COVID-19, des cas de coronavirus sont aussi survenus chez des personnes vivant avec le VIH (PVVIH), qu'elles soient séropositives, mais avec une charge virale indétectable, ou encore en phase de SIDA. La communauté scientifique a maintenant un peu plus de recul pour se prononcer sur la dangerosité du SRAS-CoV2 , et de la sévérité de l'atteinte qui en découle.

    1. On s’attendait à ce que le risque de tomber gravement malade de la COVID-19 soit faible pour une personne séropositive en bonne santé qui suit son traitement, qui a une charge virale indétectable et un compte de CD4+ normal ou presque normal (le traitement est efficace)

      C'est ce qui a été observé. On ne compte pour l'instant pas d'excès de cas parmi les PVVIH, indépendamment d'...

  • 15 juillet 2020

    Impact possible du partage de ressources en santé

    Outillés de la veille scientifique mise en place à l’INSPQ spécifiquement en lien avec la COVID-19[1], nous vous proposons en juillet de faire un suivi (non exhaustif) de l’évolution des publications scientifiques. Les articles publiés qui lient plus spécifiquement les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) et la COVID-19 se sont initialement surtout préoccupés des pertes de services et de suivis pour les patients, du fait des actions de confinement mises en place par les gouvernements. Partout dans le monde également, les besoins en matériels médicaux ont été...

  • 2 juillet 2020

    Année 2018 et projections 2019 + présentation power point

    Le 29 novembre dernier, le « Portrait des ITSS au Québec : année 2018 (et projections 2019) » a été diffusé par l’INSPQ. Nous ne vous l’avions pas encore partagé, car il s’accompagne maintenant d’une présentation power point résumant les informations clés disponibles dans le rapport. Le portrait vise à fournir de l’information et une réflexion sur l’émergence, l’ampleur ainsi que la progression de ces infections et de leurs déterminants afin d’orienter les interventions et la planification des ressources nécessaires en matière de lutte contre les ITSS. Il fait état de la...

  • 23 avril 2020

    Recommandations pour le suivi de l’infection à VIH, de la PPrE et de la PPE en période de COVID-19

    Le Programme national de mentorat sur le VIH et les hépatites a diffusé cette semaine le document Recommandations pour le suivi de l’infection à VIH, de la prophylaxie préexposition (PPrE) et de la prophylaxie post-exposition (PPE) en période de COVID-19, rédigé par le Comité consultatif sur le VIH et l’hépatite C du MSSS.

    Espace ITSS vous présente les grandes lignes de ce document, que nous vous invitons à consulter pour plus de détail. Pour soutenir l'intégration de ces recommandations en période de COVID-19, un webinaire aura lieu le 8 mai de 12h à 13h....

  • 21 avril 2020

    Personnes vulnérables en contexte de COVID-19 et mesures de confinement

    Après plusieurs semaines de confinement ou de mesures de distanciation sociale, les effets indésirables se font sentir dans la population. On ne sait plus trop quoi faire, on a désespérément envie de sortir dehors, de voir des gens, de retourner à l’école ou au travail. Bien que cette situation soit normale dans le contexte actuel, certains groupes de la population vivent cet isolement de manière encore plus forte.

    Espace ITSS vous propose un regard sur certains de ces groupes particulièrement vulnérables en temps de COVID-19.

  • 13 avril 2020

    Nous poursuivons les publications en lien avec la COVID-19, avec une traduction libre d'un article ('fact sheets') australien très complet sur le sujet  :  MAKING SENSE OF COVID-19 – LGBTIQ AND HIV COMMUNITIES Vous trouverez également en bas de cette manchette, plusieurs webinaires à venir, dont un proposé par CATIE.

    Outre plusieurs informations générales sur l'infection non reprises ici, on y trouve les informations suivantes :

    Préoccupations particulières pour certains groupes vulnérables:

    • Les personnes immunosupprimées comme les personnes vivant avec le VIH...
  • 1 avril 2020

    Populations vulnérables au COVID-19

    Certaines personnes sont plus à risque que d’autres de contracter la COVID-19 et de développer des complications en raison de leur situation sanitaire, sociale et économique : les personnes âgées, les personnes atteintes d’un problème médical sous-jacent (ex. maladie cardiaque, hypertension, diabète, maladies respiratoires chroniques, cancer), les personnes qui ont un système immunitaire affaibli en raison d’un problème de santé ou d’un traitement.

    Source : https://www.canada.ca/content/dam/phac-aspc/documents/services/diseases-maladies/vulnerable-populations-covid-19/vulnerable-fra.pdf...

  • 15 janvier 2020

    Mise à jour de l’avis du CALI « Analyses de laboratoire recommandées lors du dépistage des infections à Chlamydia trachomatis et à Neisseria gonorrhoeae »

    L’Institut national de santé publique du Québec a publié la mise à jour de l’avis du Comité sur les analyses de laboratoire en lien avec les ITSS (CALI), l’avis « Analyses de laboratoire recommandées lors du dépistage des infections à Chlamydia trachomatis et à Neisseria gonorrhoeae ».

    Cette mise à jour actualise les recommandations initiales de 2013 et permet au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) d’appuyer les recommandations du Guide québécois de dépistage des infections transmissibles sexuellement et par le sang.

  • 7 janvier 2020

    Un moyen d’apprentissage pratique pour aider à la prise en charge des personnes atteintes d’hépatite C

    Le Québec dispose de tous les moyens pour éliminer l’hépatite C  comme menace à la santé publique: des outils diagnostiques non invasifs et un accès universel à un traitement qui permet aux personnes atteintes de guérir complètement de leur infection en trois mois. Le traitement de l'hépatite C  requière la collaboration de tous et n’est plus confiné aux services tertiaires. Au contraire, il importe d’offrir des traitements dans les services de premières lignes pour joindre les personnes les plus touchées par le VHC notamment les personnes qui font usage de drogues par injection, les personnes incarcérées et les personnes autochtones.

    On ne peut se dispenser de former adéquatement les médecins, infirmières, pharmaciens et intervenants de première ligne en santé et services...

Pages

Souscrire à ITSS