Évaluation des formations en diversité sexuelle et de genre

Favoriser une offre de services inclusifs et adaptés aux besoins de la clientèle

Projet d’évaluation

En partenariat avec Mathieu-Joël Gervais, professeur associé au Département de psychologie à l'Université du Québec à Montréal et à l’École de travail social et de criminologie de l'Université Laval, et Ludivine Tomasso, candidate au doctorat en science politique avec concentration en études féministes de l’Université du Québec à Montréal, un projet de recherche sur l’intervention auprès de la diversité sexuelle et de genre a été mis en place en 2019.

Le but de cette recherche était d’étudier, d’analyser et d’évaluer les deux formations de l’INSPQ Sexes, genres et orientations sexuelles : comprendre la diversité et Adapter nos interventions aux réalités des personnes de la diversité sexuelle, de leur couple et de leur famille. De manière plus précise, le projet de recherche visait à mieux comprendre les effets de la formation sur les apprentissages, les changements de pratiques et les services offerts par les personnes ayant suivi la formation aux membres des communautés de la diversité sexuelle et de genre et identifier les facteurs ayant influencé ces effets.

Les résultats de cette étude contribueront aux travaux d’adaptation virtuelle de la formation Sexes, genres et orientations sexuelles : comprendre la diversité entre autres pour intégrer une forme d’évaluation des apprentissages après la formation.

Cette évaluation nous apporte un regard concret sur la pertinence de notre formation pour développer les compétences des apprenant(e)s et ultimement favoriser une offre de services inclusifs et adaptés aux besoins de la clientèle. Le rapport est également présenté en pièce jointe de cette manchette.

Faits saillants

  • Pour certaines personnes ayant demandé la formation, celle-ci est indispensable et correspond très bien à leurs besoins. Pour d’autres, la formation est trop introductive et ne couvre pas leurs besoins. Plusieurs raisons ont été évoquées : manque d’adaptation aux réalités du terrain en région, manque d’informations plus poussées sur des thématiques particulières.
  • Dans la grande majorité, les apprenant(e)s ont souligné leur appréciation de la formation et sa pertinence pour leur pratique. Ils/elles ont renouvelé leurs intérêts pour les contenus offerts.
  • De manière générale, les personnes formatrices, les organismes ayant demandé la formation et les personnes y ayant participé soulignent la qualité de la formation et l’adéquation avec les besoins exprimés. La formation est plus que jamais d’actualité et permet de répondre aux questionnements et de former des intervenant(e)s provenant de domaines variés.
  • Les personnes formatrices, les organismes ayant demandé la formation et les personnes y ayant participé ont identifié trois types de besoins :
    • la déconstruction des préjugés et des mythes
    • la mise à jour des connaissances
    • les questions autour des réalités trans
  • Des besoins spécifiques ont été formulés en fonction des domaines de travail des apprenant(e)s : éducation, santé, intervention féministe.
  • Trois domaines de changement de pratique ont été identifiés : dans le travail des apprenant(e)s, dans le fonctionnement de leurs organisations et dans leur vie personnelle.
  • Trois facteurs ont été identifiés comme ayant facilité les apprentissages lors de la formation : les contenus offerts, la pratique des personnes formatrices et le format de la formation.
  • Certains aspects concernant les contenus et le format de la formation ont été identifiés comme pouvant être un frein aux apprentissages.
  • Certains aspects plus logistiques de la formation ont également été identifiés dans les entrevues notamment avec les personnes formatrices et les organismes ayant fait une demande de formation, comme le manque d’accompagnement et de communication.

Recommandations

  • Soutenir les pratiques des personnes formatrices
  • Réviser et améliorer les contenus et le format
  • Accompagner les organismes qui demandent la formation et les personnes qui y participent

Rédigée par : 

Elizabeth Parenteau - INSPQ

Catégorie(s):