La consommation de cannabis et d’autres substances psychoactives chez les jeunes de 18 à 24 ans qui fréquentent les centres d’éducation aux adultes

Le cannabis est la drogue la plus souvent consommée chez les adolescents et les jeunes adultes. L’usage de cannabis est associé, entre autres, à une augmentation de l’anxiété et de la dépression chez les jeunes adultes, et ce, indépendamment de l’usage d’autres drogues. L’usage régulier de cannabis affecte le développement psychosocial et la santé mentale des adolescents.  Un consommateur de cannabis sur dix est à risque de dépendance et cette proportion peut s’élever à 50 % chez ceux qui consomment quotidiennement.

Des associations significatives entre l’usage précoce de cannabis et le décrochage scolaire ont été identifiée dans plusieurs études longitudinales. L’usage régulier et prolongé de cannabis a aussi été associé à l’échec et l’abandon scolaire chez les jeunes adultes. Enfin, la consommation de cannabis interfère avec les capacités d’apprentissage et la réussite scolaire, et les difficultés scolaires sont à leur tour un facteur de risque du décrochage et de l’usage de cannabis.

Près de 300 000 personnes retournent sur les bancs d’école chaque année au Québec et la majorité d’entre elles sont âgées de 18 à 24 ans. Dans le contexte actuel où le Canada s’engage sur la voie de la légalisation du cannabis, il apparaît important de documenter l’usage de cannabis et d’autres SPA chez cette clientèle à risque.

Cette étude s’adresse aux jeunes adultes de 18 à 24 qui fréquentent les centres d’éducation aux adultes au Québec. Elle vise à :

  • Mettre à jour la littérature sur l’impact de l’usage de cannabis et d’autres SPA sur la motivation à l’école, les capacités d’apprentissage, les difficultés scolaires, l’échec et le dérochage chez les jeunes adultes aux études.
  • Documenter l’usage de cannabis et d’autres SPA chez les jeunes adultes de 18 à 24 qui fréquentent les centres d’éducation aux adultes au Québec.