1
2
3
4
5
  • 30 mars 2012

    Thème

    Le travail de proximité permet de fournir des services aux personnes et aux groupes là où elles se trouvent tout en leur donnant les moyens d’accéder aux services destinés à la population générale et aux points de services fixes (cliniques).

    Le Centre de collaboration nationale des maladies infectieuses (CCNMI) a élaboré un Guide de planification des services d’approche en réponse à une demande formulée par les praticiens en 2008 lors du Forum sur la synthèse et l’échange des connaissances sur le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) et les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) intitulé L’enrichissement et l’échange des connaissances permettant de joindre les populations vulnérables.

    Public cible

    Ce Guide a été rédigé à l’intention des groupes suivants :

    Catégories: Travail en réseau
  • 30 mars 2012

    Avec le souci de mieux planifier leurs démarches de prévention des ITSS chez les personnes ayant des activités à risque au sein des populations vulnérables, des intervenants de la région de Chaudière-Appalaches ont choisi de mener un projet de Mapping.

    Ils se sont inspirés de l’esprit que propose le Centre de collaboration nationale en maladies infectieuses dans sa récente publication GUIDE DE PLANIFICATION DES SERVICES D’APPROCHE à l’intention des praticiens qui travaillent dans le domaine des maladies infectieuses auprès de populations vulnérables. Leur projet représentait un défi de taille, soit celui de mettre sur pied une méthodologie particulière afin de localiser géographiquement les concentrations de clientèles à haut risque d’ITSS en Chaudière-Appalaches.

    Les intervenants sont à présent heureux de partager avec vous le  rapport synthèse de leurs activités en vue de dresser un bilan de cette première expérimentation du projet Mapping en Chaudière-Appalaches. Plus spécifiquement, le rapport énonce des recommandations phares en plus de documenter :

    Catégories: Dépistage, Outils
  • 20 mars 2012

    La prévention des ITSS en milieu carcéral représente un important défi alors que 3,4 % des personnes incarcérées dans les établissements de détention provinciaux du Québec seraient infectées par le VIH et 18,5 % par le virus de l'hépatite C. 

    Après avoir décrit la problématique dans les établissements de détention au Québec, la vidéo présente les points de vue des secteurs de la santé publique et de la sécurité publique qui ont permis d'envisager la mise en place d'un programme d'échange de seringues à la prison de Champ-Dollon (Genève, Suisse).

    Pour visionner la vidéo: www.aitq.com/documentation/videos.htm

    Bonne réflexion!

  • 19 mars 2012

    La gonorrhée est une ITS d’origine bactérienne qui affecte les hommes et les femmes. Cette ITS, lorsque non compliquée, peut être traitée aisément.

    Malheureusement, certaines souches de la bactérie ont à présent acquis une résistance ou sont moins sensibles aux antibiotiques habituellement recommandés. Cela, tant au Québec qu’ailleurs dans le monde, oblige à revoir la prise en charge des cas de gonorrhée. 

    À titre d’exemple, parmi les souches isolées au Québec et acheminées au LSPQ dans le cadre du Programme de surveillance de la résistance, 8 % exprimaient une sensibilité réduite à la céfixime (concentration minimale inhibitrice de 0,12 ou 0,25 mg/L) en 20101 et 14 % en 20112.

    NOUVEAUX TRAITEMENTS

    Les recommandations publiées récemment par l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS) indiquent dès maintenant les traitements suivants pour les infections gonococciques :

  • 14 mars 2012

    Texte tiré du Bulletin québécois de vigie et d'intervention des maladies infectieuses, MSSS, édition de février 2012.

    Hausse des cas de syphilis infectieuse chez la femme au Québec

    Au début de l’année 2011, la survenue du premier cas de syphilis congénitale depuis dix ans chez un nouveau-né de mère d’origine québécoise1 a souligné la pertinence de se préoccuper de l’augmentation de la syphilis infectieuse chez les femmes, en particulier celles en âge de procréer.

    La syphilis infectieuse connaît une résurgence depuis le début des années 2000. Après être demeuré relativement stable entre 2006 et 2009, le nombre de cas a augmenté de près de 60 % entre 2009 et 2011. La grande majorité des cas sont des hommes, particulièrement des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HARSAH). Toutefois, depuis 2009, le nombre de cas déclarés a également augmenté chez les femmes, passant d’une moyenne annuelle de 0 à 2 cas entre 1998 et 2002 à 17 cas en 2009, 26 cas en 2010 et 25 cas en 2011.

Pages

Souscrire à