1
2
3
4
5
  • 2 juillet 2020

    Année 2018 et projections 2019 + présentation power point

    Le 29 novembre dernier, le « Portrait des ITSS au Québec : année 2018 (et projections 2019) » a été diffusé par l’INSPQ. Nous ne vous l’avions pas encore partagé, car il s’accompagne maintenant d’une présentation power point résumant les informations clés disponibles dans le rapport. Le portrait vise à fournir de l’information et une réflexion sur l’émergence, l’ampleur ainsi que la progression de ces infections et de leurs déterminants afin d’orienter les interventions et la planification des ressources nécessaires en matière de lutte contre les ITSS. Il fait état de la situation épidémiologique de l’infection à Chlamydia trachomatis, de l’infection gonococcique, de la syphilis, de la lymphogranulomatose vénérienne, de l’hépatite B, de l’hépatite C et de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Également cette année, la section concernant les populations vulnérables (les jeunes âgés de 15 à 24 ans, les jeunes en difficulté (par exemple, les jeunes de la rue), les hommes gais et autres HARSAH, les personnes qui utilisent des drogues, les personnes incarcérées, les Québécois originaires de régions où la prévalence du VIH est particulièrement élevée, les autochtones ainsi que les travailleurs et travailleuses du sexe) regroupe un plus grand nombre de résultats issus de différentes sources de données.

  • 24 juin 2020

    Le programme ECHO se bonifie

    Le Québec se déconfine doucement, mais les formations ITSS se maintiennent sur des plateformes à distance. Profitons de la flexibilité qu'offrent divers organismes pour maintenir de la formation continue, ou découvrir les dernières nouveautés sur les ITSS : nouveauté au programme ECHO Hepatite C, symposiums et congrès en ligne, webinaires ... l'été sous le signe de la formation !

  • 10 juin 2020

    La Direction de la prévention des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a émis des orientations sur les interventions cliniques en matière d’ITSS en période de pandémie de coronavirus (COVID-19). Nous vous invitons à consulter le document ITSS : interventions cliniques en période de pandémie de coronavirus COVID-2019. Ce document contient une annexe précisant les orientations intérimaires concernant le traitement accéléré des partenaires (TAP).

    Dans la mesure du possible, il est recommandé de :

  • 2 juin 2020

    Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) diffusent régulièrement des documents de recommandations concernant la prévention de la transmission de la COVID-19, et ce, sur des sujets variés. Le 22 mai dernier, le MSSS a émis des conseils et mesures préventives sur la COVID-19 et les contacts sexuels.

  • 27 mai 2020

    C’est le 17 mai 1990 que l’homosexualité fut retirée de la liste des maladies mentales de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). La Fondation Émergence est à l’origine de l’inclusion, dans la Déclaration de Montréal adoptée en 2006, d’une résolution visant la reconnaissance officielle, par tous les pays du monde et les Nations Unies, de la Journée internationale contre l’homophobie à cette date. À cette mention est venue s'ajouter celle de la transphobie en 2014. Le 17 mai dernier avait lieu la 18e édition de la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie (JICHT). Pour l’occasion, la Fondation a lancé sa campagne annuelle ayant pour thème Le soutien de la famille c’est essentiel, aimons nos proches LGBTQIA2+.

    Alors que le contexte actuel de pandémie exige une distanciation physique avec notre entourage, cette campagne vise à rappeler le rôle important que peuvent jouer les familles naturelles ou choisies, et ce, peu importe nos orientations sexuelles, nos identités de genres ou nos expressions de genres.

    Avec l’ampleur de la crise sanitaire actuelle, la journée n’a sans doute pas eu autant d’attention qu’elle ne le mériterait, plusieurs événements de sensibilisation aux réalités des communautés LGBTQIA2+ ayant dû être annulés en raison des exigences gouvernementales en matière de distanciation physique. Suite à l’annulation des événements célébrant les Fiertés cet été, cette journée représentait également l’occasion de faire devoir de mémoire à l’extérieur des festivités et d’honorer la contribution de militant.e.s ayant contribué à l'amélioration de la situation des personnes LGBTQIA2+ d'aujourd'hui, au Québec comme ailleurs.

Pages

Souscrire à