Description détaillée de la tique Ixodes scapularis

Considérations cliniques

L’Ixodes scapularis est un vecteur de Borrelia burgdorferi (maladie de Lyme), d’Anaplasma phagocytophilum (anaplasmose), de Babesia microti (babésiose), du virus de Powassan (encéphalite de Powassan), de Borrelia miyamotoi et de l’agent nouvellement décrit Ehrlichia muris-like.

Distribution géographique

L’INSPQ produit une carte de risque d’acquisition de la maladie de Lyme qui montre les endroits où l’on retrouve des tiques à pattes noires. Cette carte est mise à jour annuellement avec les données collectées par le programme de surveillance intégrée de la maladie de Lyme.

Caractéristiques morphologiques

Différentes parties de la tique Ixodes scapularis. À noter que l’ensemble des espèces comprises dans le genre Ixodes possède un sillon anal antérieur (face ventrale).

Ixodes scapularis au stade femelle

Face dorsale et face ventrale de la tique Ixodes scapularis au stade femelle.

Tête

1- Base du capitulum droite
2- Palpes longs (les palpes sont plus longs que la base du capitulum)

Abdomen

3- Bouclier partiel, ovale, foncé et non orné (uni - sans taches claires)
Absence d’œil (voir Positionnement des yeux)
4- Pore génital
5- Sillon anal au-dessus de l’anus
6- Absence de festons (voir Critères morphologiques), contrairement aux tiques incluses dans les autres genres (Dermacentor, Amblyomma, Rhipicephalus et Haemaphysalis)

 

Ixodes scapularis au stade mâle

Face dorsale et face ventrale de la tique Ixodes scapularis au stade mâle.

Tête

1- Base du capitulum droite
2- Palpes trapus

Abdomen

3- Le bouclier est complet et non orné (uni - sans taches claires)
Absence d’œil
4- Pore génital
5- Sillon anal au-dessus de l’anus
6- Absence de festons, contrairement aux tiques incluses dans les autres genres (Dermacentor, Amblyomma, Rhipicephalus et Haemaphysalis)

Le saviez-vous?

Les mâles inclus dans la famille des tiques dures ne peuvent pas s’engorger lors du repas sanguin. En effet, leur bouclier rigide et complet ne leur permet pas de prendre de l’expansion. Les mâles sont rarement responsables de la transmission de la maladie de Lyme puisqu’ils ne restent pas accrochés assez longtemps.

Ixodes scapularis au stade nymphe

Face dorsale et face ventrale de la tique Ixodes scapularis au stade nymphe.

Tête

1- Base du capitulum droite
2- Les palpes sont longs (les palpes sont plus longs que la base du capitulum)

Abdomen

3- Le bouclier est ovale et non orné (uni - sans tache claire)
Absence d’œil
4- Le stade nymphe se différencie du stade femelle par l’absence d’un pore génital
5- Sillon anal au-dessus de l’anus
6- Absence de festons, contrairement aux tiques incluses dans les autres genres (Dermacentor, Amblyomma, Rhipicephalus et Haemaphysalis)

Le saviez-vous?

Les cas de maladie de Lyme sont généralement acquis lors d’une piqûre d’Ixodes scapularis au stade nymphe. En effet, les nymphes sont petites et restent généralement attachées plus longtemps (≥ 36 heures) avant d’être détectées et donc retirées. Le temps d’attachement d’une tique joue un rôle important dans la transmission de la maladie de Lyme : généralement, la tique doit demeurer attachée à son hôte au moins 36 heures avant de transmettre la bactérie. De plus, les nymphes sont actives l’été, une période de l’année où nous pratiquons plus d’activités de plein air sans nécessairement porter de vêtements longs (manches longues et pantalons longs).

Ixodes scapularis au stade larve

Face dorsale et face ventrale de la tique Ixodes scapularis au stade larve.

Tête

1. Base du capitulum droite
2. Les palpes sont longs (les palpes sont plus longs que la base du capitulum)

Abdomen

3. Le bouclier est ovale et non orné (uni - sans taches claires)
Absence d’œil
4. Le stade larvaire se différentie des autres stades par le fait que la larve possède seulement 3 paires de pattes et non 4 comme le reste des autres stades.
Possède seulement 3 paires de pattes
5. Sillon anal au-dessus de l’anus
6. Absence de festons, contrairement aux tiques incluses dans les autres genres (Dermacentor, Amblyomma, Rhipicephalus et Haemaphysalis)

Le saviez-vous?

Les larves d’Ixodes scapularis ne piquent généralement pas les êtres humains. En effet, leurs hôtes de prédilection sont de beaucoup plus petite taille et se réservent généralement à des petits rongeurs et des oiseaux. Les larves ne peuvent pas transmettre la bactérie responsable de la maladie de Lyme lors de leur repas sanguin.

Pour en savoir plus