Haemaphysalis leporispalustris ou tique du lapin

Considérations cliniques

La tique Haemaphysalis leporispalustris est reconnue comme étant un réservoir de Francisella tularensis, agent responsable de la tularémie. Elle n’est toutefois pas un vecteur de cette maladie pour l’homme.

Distribution géographique

La tique du lapin est présente sur une bonne partie du territoire québécois.

Caractéristiques morphologiques

Haemaphysalis leporispalustris au stade femelle

Face dorsale et face ventrale de la tique Haemaphysalis leporispalustris au stade femelle.

Tête

1- Base du capitulum droite
2- Possède un deuxième segment de palpe large et pointu.

Abdomen

3- Bouclier partiel et non orné
Absence des yeux
4- Le stade femelle se différencie du stade nymphe par la présence d’un pore génital
5- Sillon anal en-dessous de l’anus
6- Festons présents  (stries présentes sur la partie postérieure de l’abdomen)

Le saviez-vous?

On retrouve parfois la tique du lapin sur nos animaux domestiques, mais selon les données de surveillance passive du Laboratoire de santé publique du Québec, elle ne pique pas l’homme. Son rôle dans la transmission de maladies à l’homme est donc très faible, voire inexistant.