Dominique Gagnon

  • 19 juin 2017

    Le programme de vaccination scolaire contre les VPH a été implanté au Québec chez les filles en 2008 et chez les garçons en 2016. Pour la première année du programme (2008-2009), la couverture vaccinale en 4e année du primaire était de 81 % pour l’ensemble de la province. Au cours des années suivantes et jusqu’en 2015-2016, une diminution de la couverture vaccinale contre les VPH et la présence de disparités importantes dans les couvertures vaccinales entre les régions ont été observées. Un projet d’évaluation a été proposé afin d’identifier, d’implanter et d’évaluer des stratégies pour améliorer le programme de vaccination scolaire contre les VPH. La première phase du projet visait à identifier les facteurs favorables et les barrières à la vaccination scolaire contre...

  • 31 mai 2017

    Au Québec, le programme de vaccination scolaire contre les virus du papillome humain (VPH) des filles en 4e année du primaire a été implanté en 2008. Depuis le 1er septembre 2016, le vaccin est maintenant offert gratuitement aux garçons en 4e année du primaire. Depuis son implantation, le programme de vaccination scolaire contre les VPH a fait l’objet de certaines critiques et préoccupations dans l’espace public. C’est dans ce contexte qu’une veille médiatique des contenus francophones et canadiens traités par les médias traditionnels (articles, communiqués de presse, émissions de radio ou de télévision) et Internet (sites Web et pages Facebook ciblées) a été réalisée.

    • Du 30 avril 2015 au 1er juin 2016, les publications, leurs...
  • 27 septembre 2016

    Ce rapport présente les résultats d’une enquête dont l’objectif était de décrire les connaissances des infirmières vaccinatrices et leur perception de l’implantation des mesures recommandées dans le Protocole d’immunisation du Québec (PIQ) depuis novembre 2015 afin d’atténuer la douleur et l’anxiété durant la vaccination.

    Une enquête par questionnaire a été réalisée auprès d’infirmières vaccinatrices du Québec à l’hiver 2016. L’objectif était de dresser un portrait de leurs connaissances, leurs pratiques et de leurs besoins de formation en lien avec l’implantation des mesures recommandées pour atténuer la douleur et l’anxiété lors de la vaccination. Ces mesures ont été ajoutées au Protocole d’immunisation du Québec (PIQ) en novembre 2015.

    • La majorité des...
  • 7 juin 2016

    Ce rapport présente les attitudes et les croyances des parents à l’égard de la vaccination qui ont été recueillies lors de l’Enquête sur la couverture vaccinale des enfants de 1 an et 2 ans au Québec réalisée en 2014. Cette enquête, réalisée auprès de parents d’enfants sélectionnés en deux cohortes distinctes à partir du fichier d’inscription des personnes assurées (FIPA) de la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), vise entre autres à obtenir un estimé de la couverture vaccinale des enfants à l’âge de 15 mois (cohorte 1 an) et 24 mois (cohorte 2 ans). Pour l’édition de 2014, un volet pour mesurer l’hésitation à la vaccination a été ajouté à l’enquête. Les résultats portant sur les attitudes et les croyances des parents permettent de mieux comprendre le phénomène de l’...

  • 26 avril 2016

    Ce rapport présente les résultats du second volet d’une enquête téléphonique dont l’objectif était d’évaluer différents aspects liés à l’acceptabilité de la campagne de vaccination ciblée contre le méningocoque de sérogroupe B (vaccin 4CMenB) dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Ce volet de l’enquête a été réalisé en février 2015, auprès de répondants ayant consenti, au moment du premier volet de l’enquête en mai 2014, à être contactés de nouveau. Ces répondants étaient des parents d’enfants âgés entre 2 mois et moins de 16 ans ainsi que des jeunes adultes âgés de 16 ans à moins de 21 ans. Les principales mesures incluaient la décision vaccinale concernant le méningocoque de sérogroupe B, les raisons de vaccination et de non-vaccination, la présence de manifestations cliniques...

  • 25 novembre 2015

    Depuis 2004, dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, l’incidence des infections à méningocoque de sérogroupe B était 5 à 7 fois plus élevée que dans le reste du Québec. Afin de réduire cette incidence, une campagne de vaccination ciblée a été lancée pour les enfants et les jeunes adultes âgés de 2 mois à 20 ans lorsque le vaccin contre le méningocoque de sérogroupe B (4CMenB) a été homologué en 2014. Le plan d’évaluation comprenait un volet visant à étudier l’acceptabilité de cette campagne de vaccination ciblée par les professionnels de la santé de la région.

    • La campagne de vaccination ciblée contre le méningocoque de sérogroupe B dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean a été très bien accueillie par les professionnels de la santé de la région.
    • Malgré un...
  • 9 avril 2015

    La présente enquête est la septième d’une série d’enquêtes populationnelles portant sur les couvertures vaccinales contre la grippe saisonnière et le pneumocoque au Québec ayant été réalisées depuis 2001. Les objectifs visés par cette enquête sont les suivants :

    1. Estimer la couverture vaccinale contre la grippe saisonnière à la suite de la campagne de vaccination 2013-2014 auprès des personnes âgées de 18 ans ou plus, des malades chroniques âgés de 18 ans ou plus et des travailleurs de la santé âgés de 18 ans ou plus;
    2. Estimer la couverture vaccinale à vie contre le pneumocoque chez les personnes âgées de 65 ans ou plus et celles âgées de 18 ans ou plus atteintes de maladies chroniques;
    3. Décrire les connaissances, attitudes et croyances (CAC) sur la...
  • 13 janvier 2015

    Ce rapport présente les résultats du premier volet de l'enquête téléphonique sur la campagne de vaccination ciblée contre le méningocoque de sérogroupe B dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean réalisée au printemps 2014. Cette enquête a mesuré les connaissances, les attitudes et l'intention vaccinale des parents d'enfants âgés entre 2 mois et 16 ans ainsi que des jeunes adultes âgés de 16 ans à moins de 21 ans ciblés par la campagne. Un second volet de cette enquête sera réalisé à l'hiver 2015.

     

    Les résultats, qui seront comparés avec ceux du second volet de l'enquête, indiquent que :

    • Une majorité de parents avaient l'intention de faire vacciner leur enfant (80 %) ou l'avaient déjà fait vacciner au moment de l'enquête (14 %). Les jeunes adultes avaient...
  • 16 octobre 2014

    Le partage du matériel d'injection et d'inhalation est un facteur de risque important pour la transmission des infections au VIH, au VHC et au VHB chez les personnes qui s'injectent des drogues. Au Québec, le programme d'accès au matériel d'injection pour les personnes UDI fait partie du Programme national de santé publique et le Service de lutte aux ITSS du MSSS en assure le suivi provincial. A chaque année, les régions sociosanitaires qui disposent de centres d'accès au matériel d'injection (CAMI) compilent des statistiques sur le matériel distribué dans le cadre des activités de prévention et transmettent l'information à l'INSPQ. Ces données sont compilées pour produire un portrait national de la situation. Le rapport 2012-2013 indique que les directions régionales de santé publique...

  • 16 octobre 2014

    S'inscrivant dans la foulée de la démarche de promotion de la vaccination au Québec, ce document présente une synthèse des études sur les connaissances, attitudes et pratiques au regard à la vaccination au Québec et des interventions efficaces pour favoriser des attitudes positives par rapport à la vaccination, et ce, autant chez la population que les professionnels de la santé. Cette mise à jour de la littérature permet de mieux circonscrire les facteurs externes et internes susceptibles d'avoir un impact sur le processus de planification des interventions de promotion de la vaccination.

    Afin de compléter la synthèse qualitative des connaissances, une consultation d'experts, selon une méthode Delphi, a été réalisée pour identifier des interventions à prioriser dans l'...

Pages

S'abonner à Dominique Gagnon