Statistiques sur les services relatifs aux programmes de prévention du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) et des hépatites B et C auprès des personnes utilisatrices de drogues par injection au Québec : avril 2012 à mars 2013

Le partage du matériel d'injection et d'inhalation est un facteur de risque important pour la transmission des infections au VIH, au VHC et au VHB chez les personnes qui s'injectent des drogues. Au Québec, le programme d'accès au matériel d'injection pour les personnes UDI fait partie du Programme national de santé publique et le Service de lutte aux ITSS du MSSS en assure le suivi provincial. A chaque année, les régions sociosanitaires qui disposent de centres d'accès au matériel d'injection (CAMI) compilent des statistiques sur le matériel distribué dans le cadre des activités de prévention et transmettent l'information à l'INSPQ. Ces données sont compilées pour produire un portrait national de la situation. Le rapport 2012-2013 indique que les directions régionales de santé publique des agences de santé et de services sociaux ont approvisionné leurs CAMI avec plus de 2 200 000 seringues. Près des trois quart de la distribution de matériel a fait l'objet d'une analyse plus poussée afin de connaître le profil des usagers des CAMI. Les trois quart de ces usagers ont plus de 30 ans et ce sont majoritairement des hommes. Ils obtiennent en moyenne 12 seringues par visite dans les sites, reçoivent des conseils de prévention et ont accès à plusieurs services d'aide.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-71045-5

ISSN (électronique): 

1921-9377

Notice Santécom: