Acceptabilité de la vaccination contre la COVID 19 au Québec : analyse des données collectées de décembre 2020 à septembre 2021

Faits saillants

Contexte

  • Au Québec, la campagne de vaccination contre la COVID-19 s’est déployée progressivement à partir de la fin de l’année 2020. Avant d’offrir le vaccin à la population générale, il a été offert en priorité à des groupes plus à risque de développer des complications graves de la maladie ou de contracter l’infection en raison de leur travail ou de leurs conditions de vie.
  • Au moment de débuter la campagne, des enjeux d’acceptabilité étaient envisagés, notamment en raison du développement rapide des vaccins et de l’utilisation de nouvelles technologies (ARN messager).
  • Cette étude, dont les données ont été collectées dans les premiers mois de la campagne de vaccination, visait à évaluer les enjeux d’acceptabilité entourant la vaccination contre la COVID‑19 et la stratégie de priorisation de la vaccination auprès de différents groupes de la population.

Méthodes

  • Cette étude comportait 3 volets distincts de collecte de données. Ces collectes ont été réalisées de décembre 2020 à septembre 2021.
  • Le premier volet était une consultation auprès des professionnels de la santé publique responsables de l’organisation de la campagne par questionnaires et à partir d’entretiens semi-dirigés.
  • Le second volet était des dialogues citoyens qui ont été réalisés au moyen de groupes de discussion virtuels auprès de groupes ciblés de façon prioritaire ou non pour la vaccination contre la COVID-19.
  • Finalement, un questionnaire en ligne a été rempli par des travailleurs de la santé.

Résultats

  • Les principales barrières à la campagne de vaccination contre la COVID-19 identifiées par les professionnels de la santé publique ayant rempli le questionnaire en ligne étaient la pénurie de main-d’œuvre, les enjeux pour rejoindre les populations vulnérables et le manque de clarté dans les définitions des groupes priorisés par la vaccination.
  • Bien que les intentions vaccinales des participants aux dialogues citoyens étaient généralement favorables, plusieurs préoccupations ont été évoquées, dont l’absence de données sur les effets secondaires à long terme et sur l’efficacité, ainsi que la vitesse de développement des vaccins.
  • La majorité des travailleurs de la santé ayant rempli le questionnaire en ligne avaient été vaccinés contre la COVID-19 et avaient des attitudes positives par rapport à la sécurité et l’efficacité des vaccins.
  • De façon générale, le déroulement de la campagne par groupes prioritaires était perçu positivement auprès des participants rejoints par les 3 volets de l’étude.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-91703-8

Notice Santécom: