L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a été mandaté par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) pour exercer les activités de surveillance provinciale des infections nosocomiales (SPIN). Les résultats de toutes les années de surveillance sont disponibles sur le site de l’INSPQ à l’adresse suivante : https://www.inspq.qc.ca/infections-nosocomiales/spin.

Le présent document propose une analyse complémentaire aux résultats de surveillance de l’année 2017-2018. Pour chacun des programmes, les faits saillants sont présentés, alimentés de discussions argumentées et de comparaisons nationales et internationales. 

Bactériémies nosocomiales panhospitalières (BACTOT)

  • Les bactériémies primaires non associées aux cathéters sont les plus fréquentes; 26% sont survenues suite à des procédures (près de 60% d’entre elles étant des procédures digestive ou urologique avec une proportion importante secondaire à une procédure digestive ou urologique (< 60 %).
  • Les bactériémies sur cathéter sont les plus fréquentes à l’unité de soins intensifs (USI); les bactériémies secondaires à une infection urinaire sont les plus fréquentes hors USI.
  • 20 % des bactériémies sur cathéter sont secondaires à un cathéter périphérique.

Bactériémies sur cathéters centraux aux soins intensifs (BACC-USI)

  • Diminution significative des taux d’incidence en néonatalogie.
  • Candida spp. est le germe le plus souvent isolé.
  • Augmentation de la proportion de décès à 30 jours.

Bactériémies associées aux voies d’accès veineux en hémodialyse (BAC-HD)

  • 91 % des bactériémies surviennent chez les usagers dialysés par cathéter central.
  • Taux d’incidence est stable.

Bactériémies à Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM)

  • 11,2 % de SARM parmi toutes les bactériémies à Staphylococcus aureus.
  • Tendance à la baisse du taux d’incidence des bactériémies nosocomiales à Staphylococcus aureus sensible à la méthicilline (SASM).
  • Augmentation de la proportion des souches de SARM à profil communautaire.

Diarrhées à Clostridium difficile (DACD)

  • Diminution des taux d’incidence pour une quatrième année consécutive.
  • Diminution de la proportion des cas dus à la souche NAP1.
  • Légère augmentation de la proportion des cas de catégorie communautaire.

Infections à bacilles à Gram négatif producteurs de carbapénémases (BGNPC)

  • La transmission nosocomiale est le principal facteur de risque d’acquisition de BGNPC au Québec
  • Diminution significative des taux d’acquisitions dans les dix-huit installations participant à la surveillance depuis le début.
  • KPC est la plus fréquente des carbapénémases et Citrobacter freundii la bactérie la plus souvent isolée.

Infections à entérocoques résistants à la vancomycine (ERV)

  • Diminution du taux d’incidence des infections dans la région de Montréal.
  • Augmentation du taux d’incidence des infections à ERV hors Montréal en raison d’une augmentation importante dans les installations de l’Outaouais, où 40 % des infections de la province sont rapportées.
Surveillance provinciale des infections nosocomiales : faits saillants, discussions et recommandations 2017-2018

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-83833-3

ISSN (électronique): 

2292-258X

Notice Santécom: