Rapport sur la surveillance de laboratoire des souches d'entérobactéries résistantes aux carbapénèmes isolées au Québec en 2014

L'analyse des résultats obtenus dans le cadre du programme de surveillance en laboratoire des entérobactéries résistantes aux carbapénèmes a permis de dégager les éléments suivants :

  • Près de 20 % des souches reçues étaient résistantes aux carbapénèmes par une surexpression de leur AmpC chromosomique possiblement combinée à des mutations au niveau des porines. Parmi celles-ci, 59 % étaient des E. cloacae;
  • Chez 24,4 % des souches, la résistance aux carbapénèmes était due à un mécanisme autre que la production de carbapénèmases ou à la combinaison d'une AmpC chromosomique surexprimée combinée à une réduction de perméabilité membranaire. Chez près de 50 % de ces souches, le mécanisme de résistance présumé était la production de β-lactamase à spectre étendu combinée à une diminution de la perméabilité membranaire;
  • Un gène de carbapénèmase a été identifiée chez 96 souches (55,8 %);
  • Le gène blaKPC a été identifié chez 78 souches (45,3 %; une augmentation de 52 %; comparativement à 2013 concernant le pourcentage de KPC);
  • Dix souches ont été trouvées productrices de métallo-β-lactamases. Cette résistance a été confirmée par la présence du gène blaNDM chez 7 souches (E. coli et K. pneumoniae) et du gène blaVIM chez 3 souches (K. pneumoniae et P. stuartii);
  • Les gènes blaOXA-48 et blaNDM ont été identifiés simultanément chez 1 souche de K. pneumoniae;
  • Quatre souches de S. marcescens ont été trouvées porteuses du gène blaSME;
  • Les gènes blaOXA-48, blaGES et blaIMI, ont été identifiés respectivement chez 1 souche d'E. coli, 1 souche de K. pneumoniae et 1 souche d'E. cloacae.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-73939-5

ISSN (électronique): 

1929-574X

Notice Santécom: