Est-ce une tique?

Est-ce que l’arthropode que j’ai collecté est une tique?

La tique s’accroche à son hôte

Les tiques passent une partie de leur cycle au sol et une autre partie attachées sur la peau de leur hôte, se nourrissant de leur sang. Le repas s’étend généralement sur 3 à 10 jours et les tiques se détachent qu’à la toute fin du repas pour se laisser tomber sur le sol. Pendant le repas, les tiques sont fixées très fortement à la peau. Au Québec, on ne retrouve que très peu ou pas d’insectes et autres arthropodes qui restent accrochés aussi fermement à la peau de l’humain pendant plus de 24 heures.

Si vous découvrez un arthropode fortement ancré à la peau depuis un certain temps, ceci s’avère un bon indice qu’il s’agit d’une tique.

La tique n’est pas un insecte

Contrairement à la majorité des insectes, les tiques ont quatre paires de pattes et non trois, sauf au stade larvaire,  elles n’ont ni ailes ni antennes et leur corps n’est pas segmenté en trois parties. On distingue seulement la partie antérieure ou « capitulum » (« tête » en latin) et la partie postérieure dite « idiosome » (« abdomen » en latin).

Les critères morphologiques essentiels à l’identification des différents genres de tiques

Un minimum de connaissance est requis pour identifier les différentes espèces de tiques présentes au Québec. L’image suivante présente les différents critères morphologiques qui sont utilisés dans le présent guide.

Principales caractéristiques utiles à l’identification des espèces de tiques les plus communes au Québec.
A) Face dorsale. B) Face ventrale avec les différentes positions du sillon anal que l’on retrouve chez les tiques.

Clé d’identification des 5 genres de tiques les plus communément observés au Québec.

La tique passe par quatre stades de développement

Avant d’entreprendre l’identification d’une tique, il faut d’abord en déterminer le stade puisque les critères d’identification peuvent varier d’un stade à l’autre. Toutes les espèces de tiques se développent en passant par quatre stades évolutifs distincts :

  • L’œuf (non illustré ci-dessous)
  • La larve
  • La nymphe
  • L’adulte (mâle et femelle)

Différents stades de la tique Ixodes scapularis (face dorsale).

Différents stades de la tique Ixodes scapularis (face ventrale).

  • Larve : La larve possède seulement 3 paires de pattes comparativement aux autres stades qui eux en possèdent 4 paires. Elle est de très petite taille et mesure généralement moins d’un millimètre.
  • Nymphe : La nymphe possède 4 paires de pattes et se différencie des adultes par l’absence de pore génital. Le pore génital est présent chez la femelle et le mâle seulement.
  • Femelle : La femelle possède 4 paires de pattes et un pore génital. Le bouclier de la femelle est partiel et ne recouvre pas l’entièreté de la tique.
  • Mâle : Le mâle, tout comme la femelle, possède un pore génital mais son bouclier est complet (il recouvre l’ensemble de la tique).

 La taille d’une tique peut varier

La détection et l’observation des tiques est difficile étant donné leur petite taille : la longueur des larves et des nymphes dépassent rarement plus d’un millimètre tandis que celle des adultes varient entre 3 et 5 millimètres dépendamment de l’espèce. Ce sont surtout les femelles adultes gorgées de sang qui sont les plus repérables avec une taille pouvant atteindre entre 8 et 13 millimètres dépendamment de l’espèce.

Taille de différentes espèces de tiques femelles non engorgées.
De gauche à droite : Ixodes cookei, Ixodes scapularis, Amblyomma américanum et Dermacentor variabilis.

Taille de la tique Ixodes scapularis selon le stade de développement et le niveau d’engorgement.
Du plus petit au plus grand : larve, nymphe, mâle, femelle non engorgée et femelle engorgée.
Distance entre chaque ligne de l’échelle : 1 millimètre.

Niveaux d’engorgement

Les tiques peuvent se présenter sous différents niveaux d’engorgement dépendamment du temps qu’elles sont restées accrochées à se nourrir. Une tique peut prendre 100 fois son poids lors du repas sanguin, c’est donc dire qu’elle peut devenir beaucoup plus grosse. L’engorgement des tiques peut rendre l’identification plus difficile pour les gens inexpérimentés. Par contre, une fois que l’on connait les critères à regarder pour l’identification, on voit bien que ces derniers ne changent pas selon le stade d’engorgement et que l’identification est tout de même réalisable assez facilement.

Différents niveaux d’engorgement de la tique Ixodes scapularis au stade femelle