Toxicologie

  • 15 juillet 2010

    Pour donner suite à la demande du directeur de santé publique de l’Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale, nous avons vérifié si des informations nouvelles venaient modifier notre avis précédent (septembre 2005) sur la non-pertinence de procéder à une étude épidémiologique dans le but d’étudier le risque associé à l’exposition au trichloroéthylène (TCE) de la population de la ville de Shannon (De Wals et collab., 2005). Pour ce faire, nous avons vérifié si des données nouvelles et pertinentes étaient disponibles en regard de l’exposition de la population concernée et sur les effets appréhendés du TCE. Pour ce dernier point, nous avons particulièrement révisé les deux rapports américains récemment publiés par le National Research Council (NRC, 2006; NRC,...

  • 25 janvier 2010

    Revue sommaire des connaissances sur le plomb
    Le plomb est un métal largement répandu dans l'environnement. Dans la population générale, les principales sources d'exposition au plomb proviennent de l'air ambiant, des aliments, de l'eau potable, du sol et des poussières. Selon les études, on estime que les enfants absorbent de 30 à 50 % du plomb ingéré comparativement à 10 % chez un adulte. La plus grande fraction du plomb dans le sang, soit plus de 90 %, est contenue à l'intérieur des globules rouges. Le plomb dans le plasma migre vers le tissu osseux et les tissus mous tels que le cerveau, les reins et le foie. La demi-vie du plomb dans le tissu osseux varie de 20 à 25 ans. Les atteintes du système nerveux, plus particulièrement les problèmes de développement...

  • 9 juillet 2009

    En février 2008, le Maine Environmental Department publiait un rapport sur les émissions de mercure suite au bris d’ampoules fluo-compactes en milieu résidentiel. Suite à la publication de ce rapport, de nombreuses questions concernant les risques pour la santé de l’exposition au mercure lors du bris de ces ampoules ont été soulevées.

    Les ampoules fluo-compactes contiennent des quantités de mercure variant selon le type de fluorescent en cause. Le mercure est nécessaire au fonctionnement de ce type d’éclairage. Les ampoules fluo-compactes devraient progressivement remplacer les ampoules incandescentes. 

    Cependant, l’utilisation en milieu résidentiel de ces ampoules soulève des inquiétudes quant aux risques pour la santé résultant d’une exposition potentielle aux vapeurs...

  • 1 janvier 2009

    Le présent avis est rédigé afin de répondre à la demande que le docteur Henri Prud’Homme, coordonnateur de l’équipe Santé et environnement à la Direction régionale de santé publique de la Capitale-Nationale adressait, le 27 novembre 2006, au docteur Marc Dionne, directeur scientifique de la Direction des risques biologiques, environnementaux et occupationnels de l’Institut national de santé publique du Québec. Il requiert le support conseil de l’Institut pour l’assister à la préparation d’un avis demandé par le maire de la municipalité de Shannon, monsieur Clive Kiley, relativement à une méthode de dépistage visant à identifier des cas de cancer qui seraient causés par une exposition environnementale au trichloroéthylène (TCE).

    Depuis quelques années, on a découvert que la...

  • 31 juillet 2008

    Une fiche synthèse sur une substance toxique, le chlore, a été rédigée récemment par le Groupe scientifique sur les urgences en santé environnementale de l'INSPQ. Elle s'ajoute aux autres fiches du Guide toxicologique pour les urgences en santé environnementale regroupant de l'information pertinente et utile pour les intervenants en santé environnementale œuvrant sur le terrain.

    Produit en 2004 à la demande de la Table nationale de concertation en santé environnementale (TNCSE), le Guide toxicologique permet de faciliter la prise de décisions et d'accélérer la réponse des intervenants aux urgences environnementales de nature chimique.

  • 9 janvier 2008

    The Inuit of Nunavik are exposed to metals and persistent organic pollutants (POPs) that are carried from southern to northern latitudes by oceanic and atmospheric transport and biomagnified in Arctic food webs. As the Inuit traditional diet comprises large amounts of tissues from marine mammals, fish and terrestrial wild game, the Inuit are more exposed to these contaminants than populations living in southern regions. The traditional suite of legacy POPs comprises polychlorinated dibenzo p-dioxins (PCDDs), polychlorinated dibenzofurans (PCDFs), polychlorinated biphenyls (PCBs) and chlorinated pesticides whereas emerging POPs include perfluorooctanesulfonate (PFOS), halogenated phenolic compounds (HPCs) and brominated flame retardants such as polybrominated diphenyl ethers (PBDEs)....

  • 9 janvier 2008

    Les Inuits du Nunavik sont exposés aux métaux et aux polluants organiques persistants (POPs) transportés du sud au nord par les courants marins et atmosphériques, et bioamplifiés dans les réseaux alimentaires de l’Arctique. Comme leur régime alimentaire traditionnel comporte d’importantes quantités de mammifères marins, de poissons et de gibier, les Inuits sont davantage exposés à ces contaminants que les populations vivant dans les régions du Sud. Parmi ces contaminants, notons les POPs classiques – regroupant les polychlorodibenzo p-dioxines (PCDDs), les polychlorodibenzo-furanes (PCDFs), les biphényls polychlorés (BPCs) et les pesticides chlorés – et les POPs émergents, qui comprennent le perfluorooctanesulfonate (PFOS), les composés phénoliques halogénés (CPHs) et les retardateurs...

  • 3 juillet 2007

    Dans la première phase de cette recherche, un bilan du devenir de l'ensemble des congénères de BPC dans l'organisme humain a été effectué afin de développer un modèle qui tient compte des déterminants de la cinétique des BPC totaux. Ce modèle cinétique permet, à partir des doses quotidiennes en BPC totaux, de prédire les concentrations de BPC dans les matrices biologiques pour différents scénarios d'exposition. Ce modèle permet aussi d'estimer la dose quotidienne en BPC qu'une personne devrait absorber en moyenne pour qu'on puisse atteindre les niveaux observés dans les matrices biologiques.

    Par ailleurs, une analyse critique de l'ensemble des recherches épidémiologiques sur les effets toxiques des BPC sur la santé humaine a été réalisée et a permis de soulever des...

  • 29 mai 2007

    La gestion de l’eau potable est un élément vital pour la protection de la santé publique. Pour cette raison, il existe un grand nombre de normes régissant sa qualité. Les procédures à suivre lorsque la contamination microbiologique excède les normes sont généralement bien établies. Toutefois, dans le cas des normes chimiques, il existe peu d’indications sur les règles à suivre. En effet le Règlement sur la qualité de l’eau potable du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) prévoit que dans de tels cas, l’exploitant doit voir à rétablir la situation et doit aviser la direction régionale du MDDEP et la direction de la santé publique (DSP) concernée. Celle-ci a bien sûr un devoir de protection du public, mais le règlement est silencieux...

  • 28 mai 2007

    Les tatouages temporaires ou permanents, qui sont parfois associés à d’autres pratiques de modification corporelle comme le ‘’piercing’’, sont de plus en plus en vogue, en particulier auprès des jeunes.

    destinées aux personnes désirant se faire tatouer. Ainsi, au cours des dernières années, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, l’Office fédéral de la santé publique de la Confédération helvétique, la Food and Drug Administration des États-Unis ou Santé Canada ont notamment signalé les risques liés à des encres de tatouage contaminées par des microorganismes, ou ceux liés à la pratique des tatouages éphémères noirs.

    Bien que leur fréquence soit difficile à quantifier, les risques de nature infectieuse, allergique ou autre, liés à la pratique de...

Pages

Souscrire à Toxicologie