Confusion dans les suppléments en vitamine D disponibles en vente libre et risques de surdosage chronique chez les nourrissons

Selon la prise de position de Santé Canada révisée en 2004 : « Au Canada, on recommande que tous les nourrissons nés à terme et en santé qui sont allaités au sein reçoivent un supplément de vitamine D de 10 μg/jour (400 UI/j). Cette administration de supplément doit commencer dès la naissance et se poursuivre jusqu’à ce que l’alimentation du nourrisson fournisse au moins 10 μg/jour (400 UI/j) de vitamine D à partir d’autres aliments ou que le nourrisson allaité au sein atteigne l’âge d’un an. »

Au cours des derniers mois, le Centre antipoison du Québec (CAPQ) a rapporté quelques cas d’intoxications chroniques survenues chez des nourrissons à la suite de l’administration de gouttes de vitamine D pour adultes. Aucun de ces patients n’a toutefois développé des symptômes liés au surdosage par la vitamine D.

Ce communiqué de toxicovigilance a pour but d’informer principalement les pharmaciens, les médecins, les infirmières, le programme Info-Santé, les directions de santé publique, les professionnels de Santé Canada, ainsi que tout autre intervenant ayant à conseiller le public sur l’utilisation de suppléments en vitamine D.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

Notice Santécom: