Sandie Briand

  • 24 juillet 2017

    La Loi modifiant l’organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l’abolition des agences régionales est entrée en vigueur le 1er avril 2015. Cette réorganisation, visant l’harmonisation des pratiques, a eu pour effet notamment de fusionner des établissements : le nombre d’établissements de santé et de services sociaux est alors passé de 182 à 34. Les 34 établissements de santé sont répartis comme suit : treize centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS), neuf centres intégrés universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS), sept établissements non fusionnés et cinq établissements non visés par la Loi. Chacun des établissements peut offrir des services dans plusieurs installations.

    Le Centre d’expertise...

  • 29 mars 2017

    Le présent document est la première publication sur l’utilisation des immunoglobulines (Ig) au Québec. Il fait état de l’utilisation des Ig non spécifiques entre le 1er avril 2015 et le 31 mars 2016 selon ce qui a été saisi dans la base de données Trace Line en date du 13 juin 2016.

    Les banques de sang situées dans les établissements de santé reçoivent les produits sanguins provenant directement d’Héma‑Québec, les entreposent, puis les distribuent selon les besoins. À la suite de la prescription d’un clinicien, la demande d‘immunoglobulines est acheminée à la banque de sang de l’installation concernée par le biais d’un formulaire papier ou d’une requête informatique. On y précise entre autres la quantité d’Ig requise et l’indication d’utilisation. L’information est...

  • 21 février 2017

    Le présent rapport de surveillance fait état des incidents et des accidents survenus entre le 1er avril 2015 et le 31 mars 2016 dans les établissements de santé du Québec et pour lesquels un rapport d’analyse des incidents et accidents en retraitement des dispositifs médicaux (RARDM) a été saisi dans le système d’information sur la sécurité des soins et des services (SISSS) en date du 16 juin 2016. Lorsque des situations d’incidents ou d’accidents en retraitement des dispositifs médicaux (RDM) surviennent, le formulaire de déclaration AH-223-1 doit être complété ainsi que le formulaire RARDM (AH‑223-2‑RDM) pour effectuer l’analyse. Dans ce dernier, le déclarant collige différentes informations, notamment quant à la gravité de l’événement et le type de dispositif...

  • 7 mars 2016

    Le présent document décrit le plan de mise en œuvre du modèle optimal d’organisation des services de vaccination des enfants de 0‑5 ans élaboré dans le cadre de l’étude Quel est le meilleur mode d’organisation de la vaccination des enfants de 0‑5 ans au Québec? (Guay et al., 2015). Ce modèle a été mis à l’épreuve dans 14 centres de santé et de services sociaux (CSSS) depuis 2014. Il a été construit dans la perspective de l’exercice, dans les CSSS, du mandat de responsabilité populationnelle et de coordination du réseau local de services (RLS) qui leur était confié. Dans ce contexte, le modèle optimal situe le CSSS (maintenant le centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS)) au cœur des actions à mettre en œuvre, avec le soutien de la direction de santé...

  • 7 mars 2016

    Contexte

    Ce rapport de l’étude Quel est le meilleur mode d’organisation de la vaccination des enfants de 0‑5 ans au Québec? vise à proposer le modèle optimal d’organisation des services de vaccination des 0-5 ans au Québec. L’étude a été réalisée de 2010 à 2015, à la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, devant le constat que, malgré tous les efforts investis, les couvertures vaccinales n’atteignent pas les objectifs visés. Des retards dans l’obtention des rendez-vous de vaccination et des disparités importantes dans l’organisation et l’accès aux services de vaccination entre les centres locaux de services communautaires (CLSC) avaient également été identifiés. Une révision de l’organisation des services de vaccination 0-5...

  • 11 décembre 2014

    Le ministère de la Santé et des Services sociaux a confié le mandat à l'Institut national de santé publique du Québec de proposer des pistes d'action en fonction des facteurs qui pouvaient expliquer les raisons de la faible couverture vaccinale contre l'influenza des enfants de 6-23 mois.

    Depuis 2004 au Québec, la vaccination des enfants de 6-23 mois contre l'influenza a été incluse au programme gratuit. Or, les couvertures vaccinales obtenues dans ce groupe sont bien en deçà des objectifs visés. Elles sont en décroissance depuis les dernières années. En effet, lors de la campagne de vaccination contre l'influenza de 2011-2012, seulement un enfant sur huit avait reçu les deux doses requises du vaccin, alors qu'à l'automne 2007, un enfant sur quatre les avait reçues. Les...

  • 22 avril 2013

    Le réseau de santé publique en santé au travail a réalisé un dépistage de l'amiantose, entre 2006 et 2010, auprès des travailleurs de sept métiers de la construction du Québec. En analysant les résultats des activités de ce dépistage, les intervenants de ce réseau ont rapporté déployer beaucoup d'énergie pour ne diagnostiquer que peu de cas. De plus, ils ont relaté avoir identifié, sur les radiographies de dépistage, d'autres anomalies graves comme de possibles cancers, sources d'anxiété chez les travailleurs. Le réseau de santé publique en santé au travail a alors demandé à l'Institut national de santé publique du Québec 1) d'établir la prévalence et l'incidence des anomalies parenchymateuses compatibles avec une amiantose et des autres anomalies reliées à l'exposition à l'amiante...

  • 7 septembre 2012

    Ce projet s'inscrit dans la suite de l'étude PROPULSE (PROjet PULmonaire SEntinelle), menée en 1992-1993, qui visait la surveillance des maladies professionnelles pulmonaires au Québec via un réseau de médecins sentinelles.

    La présente étude avait pour objectifs : 1) d'identifier un réseau de médecins sentinelles susceptibles de rapporter un maximum de cas d'asthme professionnel parmi les allergologues et les pneumologues, de même que parmi les médecins des deux cliniques de maladies professionnelles du réseau public de santé au travail au Québec, 2) de connaître les raisons de l'absence de réclamation, par les sujets de l'étude, à la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST), s'il y a lieu, 3) d'évaluer quelques impacts de cette maladie sur la vie des sujets...

S'abonner à Sandie Briand