COVID-19 : Évaluation des options de désinfection des appareils de protection respiratoire N95 dans le contexte de la pandémie

Cette évaluation présente les procédés prometteurs et les appareils autorisés par Santé Canada pour désinfecter les masques N95 à usage unique, comme alternatives de derniers recours dans le contexte de la pandémie de COVID-19 et de pénurie réelle de masque N95. Les résultats de désinfection des masques N95 disponibles dans la littérature proviennent d’essais réalisés à l’échelle pilote. Les résultats des mises à l’essai des procédés de désinfection des N95 permettent de vérifier les critères de sécurité et de faisabilité retenus dans la présente évaluation. Les critères de faisabilité peuvent varier en fonction du procédé de désinfection et de l’appareil utilisés. Il est donc important de se référer aux instructions de désinfection des masques N95 du fabricant de l’appareil utilisé.

Une option facilement accessible à court terme est la désinfection des masques N95 dans les stérilisateurs à basse température disponibles dans les URDM. En effet, en vertu de l’arrêté d’urgence concernant l'importation et la vente d'instruments médicaux destinés à être utilisés à l’égard de la COVID-19, Santé Canada a autorisé la désinfection des masques N95 par différents modèles de stérilisateurs à basse température (Santé Canada, 2020a).

Un vaporisateur de peroxyde d’hydrogène (appareil de désinfection de local) qui pourrait en principe avoir un rendement beaucoup plus élevé que les stérilisateurs à basse température a également été autorisé par Santé Canada pour la désinfection des masques N95 (Santé Canada, 2020a). Cette technologie est toutefois peu présente dans le réseau de la santé du Québec.

Bien qu’étant une technologie prometteuse, les appareils de désinfection par UVC ne sont pas encore autorisés au Canada. Par contre, un appareil de désinfection utilisant à la fois les rayons UVC, le peroxyde d’hydrogène vaporisé et l’ozone a été autorisé (Santé Canada, 2020a). À notre connaissance, cet appareil n’est actuellement pas présent dans les établissements de santé québécois.

Par ailleurs, plusieurs initiatives du réseau de la santé ont été rapportées. Le CERDM souhaiterait être informé de ces initiatives afin d’accompagner les établissements, notamment pour élaborer des protocoles, réaliser des tests au niveau des masques désinfectés (partenariat en place avec des laboratoires de recherche) et faciliter la diffusion d’informations concernant les options de désinfection des masques N95.

Note(s): 

Les éléments de réponses présentés ci-dessus sont basés sur l’information disponible au moment de rédiger cette évaluation. Puisque la situation et les connaissances sur le virus SARS-CoV-2 (COVID-19) évoluent rapidement, les conclusions formulées dans ce document sont sujettes à modifications. En cas d’informations contradictoires entre les instructions du fabricant et les études citées dans le présent document ou tout autre étude, les instructions du fabricant ont préséance.

COVID-19 : Évaluation des options de désinfection  des appareils de protection respiratoire N95 dans le contexte de la pandémie

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: 

Notice Santécom: