Annie Montreuil

  • 9 février 2018

    Alors que les effets associés à l’inhalation directe du cannabis sont de mieux en mieux documentés (p. ex. : effets sur le développement cérébral des adolescents et de jeunes adultes), les effets sanitaires potentiellement engendrés par l’exposition indirecte (ou passive) au cannabis doivent être mieux définis et communiqués aux instances concernées. À l’heure actuelle, les effets associés à l’exposition à la fumée secondaire des produits du tabac (p. ex. : anomalies fœtales, maladies respiratoires et cardiovasculaires, cancer) ont fait l’objet de plusieurs études. Bien que plus récentes, les études qui s’intéressent à la fumée tertiaire ont également permis de mettre en lumière certains effets tributaires de l’exposition aux substances qu’elle contient (p. ex. : augmentation du taux...

  • 17 janvier 2018

    La littérature scientifique sur les politiques publiques en matière de tabac et d’alcool de même que les expériences des juridictions ayant déjà légalisé le cannabis médical et non médical démontrent que les systèmes de production-distribution fondés sur une logique à but lucratif sont difficilement conciliables avec l’atteinte d’objectifs de santé et de sécurité publiques. Des analyses démontrent d’ailleurs que la hausse de la consommation de cannabis est associée à sa commercialisation et non pas au changement de statut légal. La promotion commerciale encourage une augmentation du volume de consommation par une hausse du nombre d’usagers et par une intensification de la consommation des usagers. À l’opposé, une approche à but non lucratif permet de mettre l’accent sur la prévention,...

  • 16 octobre 2017

    Bien que les effets sur la santé à long terme demeurent peu connus, un consensus émerge à l’effet que la cigarette électronique serait moins dommageable pour la santé des fumeurs que les produits du tabac fumés. Toutefois, les jeunes et les non-fumeurs qui utiliseraient ce dispositif s’exposeraient à des risques pour leur santé qui sont encore mal connus, et au risque de développer une dépendance à la nicotine.

    Les données recueillies par l’Enquête canadienne sur le tabac, l’alcool et les drogues chez les élèves (ECTADÉ), anciennement l’Enquête sur le tabagisme chez les jeunes (ETJ), permettent de suivre l’évolution de l’usage de ce dispositif chez les élèves du secondaire, et de situer les données québécoises par rapport au reste du Canada. Les analyses effectuées à...

  • 10 octobre 2017

    Cette synthèse de connaissances a pour objectif de mettre à jour la section portant sur le marketing et le contremarketing, d’un avis de l’INSPQ sur la prévention du tabagisme chez les jeunes publié en 2004. Les interventions de contremarketing sont des interventions qui utilisent les tactiques du marketing commercial pour réduire la prévalence de l’usage du tabac. Elles comprennent entre autres les campagnes médiatiques antitabac qui s’adressent aux jeunes, les interventions d’éducation aux médias, de même que les interventions visant à diminuer l’acceptabilité de l’usage du tabac et à promouvoir les normes sociales positives entourant le non-usage du tabac.

    Plusieurs lois et règlements limitant sévèrement le marketing des produits du tabac ont été adoptés depuis 2004 au...

  • 17 février 2016

    Dans le présent mémoire, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) examine le projet de loi 88, Loi sur le développement de l’industrie des boissons alcooliques artisanales. Certaines des modifications législatives proposées sont susceptibles d’avoir des implications sur la consommation d’alcool au Québec, et par extension, sur la santé de la population. L’INSPQ souhaite attirer l’attention de la Commission sur certaines de ces implications.

    La consommation d’alcool représente un problème de santé publique au Québec

    La consommation d’alcool est associée à environ 200 problèmes sociaux et de santé : des cancers, des maladies cardiaques et digestives, des problèmes de dépendance, des blessures, ainsi que des comportements violents et leurs...

  • 24 août 2015

    Electronic cigarettes are new devices with which users mimic the gestures and produce the feeling of smoking without exposing themselves to the toxic by-products of tobacco combustion. While many experts consider them to be a less harmful alternative for smokers' health than conventional cigarettes, others are concerned that they could renormalize smoking and provide a gateway to conventional cigarettes for young people.

    This study is one of the first to assess electronic cigarette use among secondary school students in Québec.

    The findings indicate that most students have heard of electronic cigarettes. In 2012-2013, 34% of secondary school students had ‘ever used' electronic cigarettes and approximately 6% had used them in the past 30 days. These estimates are high...

  • 20 août 2015

    Cette synthèse de connaissances non systématique sur l'exposition à la fumée de tabac et les mesures législatives relatives aux interdictions de fumer dans des lieux publics extérieurs permet de dégager les constats suivants :

    • la fumée de tabac à laquelle un non-fumeur s'expose à l'extérieur à l'entrée d'édifices ou sur une terrasse publique est suffisante pour être détectée mais dépasse rarement les seuils de qualité de l'air établis par des organismes de santé;
    • les travailleurs de restaurants et de bars qui doivent servir des clients sur une terrasse sont à risque de se retrouver dans des conditions où l'exposition pourrait nuire à leur santé;
    • au Québec, la Loi sur le tabac pose des limites aux endroits où il est permis de fumer à l'entrée des...
  • 20 août 2015

    Cette synthèse de connaissances non systématique sur l'exposition à la fumée de tabac et les mesures législatives relatives aux interdictions de fumer dans des immeubles résidentiels permet de dégager les constats suivants :

    • les résidents d'immeubles qui ne fument pas dans leur logement peuvent être exposés à la fumée de tabac des voisins, qui s'infiltre par les portes et fenêtres ouvertes, les prises de ventilation et les fissures;
    • les infiltrations de fumée provenant des logements voisins sont suffisantes pour être détectées mais dépassent rarement les seuils de qualité de l'air établis par les organismes de santé;
    • le fait d'habiter dans un immeuble complètement sans fumée réduit de manière significative l'exposition des non-fumeurs et des enfants qui...
  • 20 août 2015

    La lutte contre le tabagisme demeure une priorité de santé publique au Québec. En effet, malgré une baisse importante de la prévalence du tabagisme tant chez les jeunes que chez les adultes depuis le milieu des années 90, plus de 1,4 million de Québécois et Québécoises font toujours usage du tabac et environ 10 000 personnes meurent chaque année de maladies causées par le tabagisme. De plus, la fumée de tabac a des effets nocifs chez les non-fumeurs qui y sont exposés : cancers, maladies respiratoires, maladies cardiovasculaires, effets sur le développement du foetus, etc.

    Il existe un consensus international quant aux mesures à mettre en place afin de prévenir l’usage de tabac chez les jeunes, protéger la santé des non-fumeurs d'une exposition involontaire à la fumée de tabac...

  • 25 mars 2015

    Over the years, specific efforts have been made to reach young people so that, on the one hand, they do not become tobacco-dependent, and on the other hand, they stop smoking. Several interventions have been developed specifically for them, as for example the youth coalition against smoking, the De Facto campaign, and the iQuitnow Website for adolescents. The few data available suggest that smoking cessation services such as the quit smoking centres, and the iQuitnow telephone helpline and Web site attract few adolescents (Montreuil, 2012; Tremblay and Roy, 2013), which is not at all surprising, since young people say that their favoured means for quitting smoking is to do it alone or with a friend (Dubé et al., 2009; Kischuck et al., 2004). According to...

Pages

S'abonner à Annie Montreuil