Mesures règlementaires visant à réduire l’accessibilité et l’attrait des produits de vapotage pour les jeunes

Dans le contexte de l’arrivée récente de nouveaux produits de vapotage à forte teneur en nicotine, jumelée à l’augmentation de l’usage de la cigarette électronique chez les jeunes, Santé Canada étudie plusieurs mesures règlementaires en vue de réduire l’accessibilité et l’attrait des produits de vapotage pour les jeunes. Ces mesures concernent les arômes, la concentration en nicotine, l’emballage et le design, ainsi que la vente en ligne.

Les produits de vapotage sont une source de nicotine moins nocive que la cigarette pour les fumeurs. Il n’en demeure pas moins qu’ils augmentent les risques de développer une dépendance à la nicotine chez les adolescents, notamment chez quelques 70 000 d’entre eux n’ayant jamais fumé de tabac et ayant rapporté avoir utilisé la cigarette électronique en 2016-2017.

Depuis plusieurs années, les avis sont partagés sur l’approche à privilégier à l’égard de la cigarette électronique. Plusieurs chercheurs y voient surtout une façon d’offrir aux fumeurs une option moins nocive pour leur santé que la cigarette de tabac qui pourrait les aider à cesser de fumer. D’autres chercheurs s’inquiètent davantage d’un risque d’expansion du marché des produits avec nicotine qui pourraient d’une part, attirer des jeunes qui autrement n’en auraient pas consommé et, d’autre part, maintiendraient les fumeurs dans leur dépendance à la nicotine.

Devant ces situations, et en tirant des enseignements de la lutte contre le tabagisme, l’INSPQ appuie l’intention de Santé Canada de mettre en place des mesures règlementaires pour protéger les jeunes contre les méfaits et les risques associés aux produits de vapotage et recommande :

  • d’interdire complètement la promotion et la publicité des produits de vapotage dans les points de vente, les lieux publics, sur internet, et de trouver une façon de la faire respecter sur les réseaux sociaux;
  • de s’assurer que la teneur en nicotine et en sels de nicotine correspond à la teneur réelle et d’uniformiser l’information retrouvée sur les emballages;
  • de renforcer l’application et le respect des seuils de toxicité déjà établis, de limiter la concentration en nicotine à 20 mg/ml pour les produits de vapotage vendus dans les points de vente accessibles aux moins de 18 ans et d’interdire la vente de liquides à teneur en nicotine supérieure à 20 mg/ml autrement que dans des capsules fermées de 0,7 ml maximum;
  • d’adopter l’emballage neutre et normalisé des produits de vapotage au même titre que les produits du tabac et d’encadrer davantage le design des produits de vapotage;
  • d’interdire la vente en ligne de produits de vapotage à l’échelle du Canada et renforcer l’application de l’interdiction de vente des produits de vapotage aux moins de 18 ans dans les points de vente;
  • de surveiller l’évolution des connaissances scientifiques en lien avec les saveurs des produits de vapotage et l’efficacité des produits dont la teneur en nicotine dépasse 20 mg\ml pour aider les fumeurs à cesser.

L’évolution rapide du marché de la cigarette électronique présente un défi, celui de documenter un phénomène en mouvement. L’INSPQ recommande donc de revoir régulièrement et fréquemment la pertinence des mesures en fonctions de l’état d’avancement des connaissances.

Mesures règlementaires visant à réduire l’accessibilité et l’attrait des produits  de vapotage pour les jeunes

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-84164-7

Notice Santécom: