Portrait de l’usage de la cigarette électronique chez les élèves du secondaire au Québec et dans le reste du Canada, 2018-2019

L’usage de la cigarette électronique (ou des produits de vapotage) par les adolescents suscite des préoccupations de santé publique. Celles-ci se sont accentuées avec la légalisation de la vente de produits de vapotage par le gouvernement fédéral en mai 2018 et l’arrivée d’un nouveau type de dispositif de vapotage qui a séduit les jeunes : les systèmes à capsules. L’analyse des données de l’Enquête canadienne sur le tabac, l’alcool et les drogues chez les élèves (auparavant nommée Enquête sur le tabagisme chez les jeunes) recueillies en 2018-2019 permet de suivre l’évolution de l’usage de la cigarette électronique chez les élèves du secondaire depuis 2014-2015 et de comparer les tendances observées au Québec à celles des autres provinces.

Les résultats nous apprennent que :

  • La prévalence du vapotage, soit l’usage au cours des 30 jours précédents, a augmenté de façon importante entre 2016-2017 et 2018-2019, tant au Québec (10 % à 17 %) que dans le reste du Canada (9 % à 18 %);
  • Au Québec en 2018-2019, la cigarette électronique a été utilisée au cours des 30 jours précédents par 13 % des élèves non-fumeurs (environ 47 400 élèves) et 77 % des élèves fumeurs (environ 17 300 élèves);
  • Les garçons et les élèves fumeurs vapotent plus fréquemment;
  • Les amis demeurent la principale source d’accès à la cigarette électronique;
  • L’usage de la cigarette électronique avec nicotine est perçu comme plus risqué que sa version sans nicotine;
  • Ces produits sont perçus comme étant un peu plus difficiles à se procurer au Québec que dans le reste du Canada, comme c’était le cas en 2016-2017.

Des événements importants ont eu lieu depuis que ces données ont été recueillies, dont les mesures de confinement pendant la pandémie de COVID-19. De plus, deux règlements ont été adoptés par le gouvernement fédéral afin de limiter la promotion des produits de vapotage ainsi que leur concentration en nicotine. Certaines provinces ont interdit les liquides aromatisés et d’autres envisagent de le faire, tout comme le gouvernement fédéral. Les analyses des prochains cycles de l’ECTADÉ permettront de suivre l’évolution de l’usage de la cigarette électronique à la suite de ces changements, tout en restant à l’affût des nouvelles tendances et de la capacité d’adaptation de l’industrie.

Portrait de l’usage de la cigarette électronique chez les élèves du secondaire au Québec et dans le reste du Canada, 2018-2019

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Collection: 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-91997-1

Notice Santécom: