Mieux comprendre les perceptions de la population de la consommation d’alcool et identification de leviers d’action pour modifier cette perception : Phase 2

Description du projet :

Le sondage réalisé dans la première phase de ce projet indiquait que les motivations les plus fréquemment mentionnées des Québécois à consommer de l’alcool ont trait à la socialisation, au goût plaisant de l’alcool et à la détente (Bergeron et al. 2021). Après plus de deux ans de contexte pandémique qui ont modifié les contextes de consommations (ex. : fermeture des lieux de socialisation, période de réduction des contacts sociaux), ce second cycle de sondage sera l’occasion de vérifier l’évolution des motivations à la consommation d’alcool. Un enjeu préoccupant à explorer sera l’augmentation potentielle de l’utilisation de la consommation d’alcool comme stratégie d’adaptation (coping) en réaction à des situations de fort stress et d’automédication pour faire face à des symptômes d’anxiété et de dépression. En effet, plusieurs sources indiquent une détérioration de l’état de santé psychologique et mentale de la population québécoise dans le contexte pandémique.

Certaines des mesures de santé publique les plus efficaces pour diminuer la consommation d’alcool et les conséquences qui en découlent, suscitent de la résistance de la part de la population et des décideurs politiques. 

Ce second sondage permettra de mieux comprendre les facteurs qui expliquent la résistance et le soutien du public à ces politiques et d’intégrer ces connaissances dans le choix et les modalités de mise en œuvre des mesures de santé publique. Le questionnaire explorera comment les perceptions des individus en ce qui concerne l’efficacité de la politique, les perceptions quant au caractère contraignant, à l’impact sur l’équité ou des populations jugées vulnérables peuvent influencer leurs opinions envers les politiques publiques sous examen.

Les objectifs spécifiques du projet sont les suivants : 

  1. Comprendre les perceptions associées à la consommation d’alcool par la population québécoise, incluant les perceptions associées aux politiques encadrant la consommation d’alcool;
  2. Comprendre les facteurs qui influencent ces perceptions;
  3. Examiner l’évolution de ces perceptions et des motivations à la consommation d’alcool depuis le début de la pandémie de COVID-2019.

Direction responsable du projet : DDIC

Projet financé par le Programme sur l’usage et les dépendances aux substances (PUDS)

Dernière mise à jour : 

29 septembre 2022