Bulletin d'information en santé environnementale

  • Brèves d'actualité

Programme de surveillance de la qualité de l’air dans les bâtiments publics français

L’ensemble des bâtiments publics français devra bientôt se soumettre à un programme de surveillance de la qualité de leur air intérieur. Cette orientation fait notamment suite aux recommandations élaborées dans le cadre d’un projet pilote réalisé entre 2009 et 2011 dans 310 établissements. Les résultats de cette étude avaient alors montré que seulement 31 % des bâtiments français investigués avaient un air de qualité acceptable.

Le programme de surveillance vise plus spécifiquement trois contaminants couramment présents en milieu intérieur, le formaldéhyde, le benzène ainsi que le CO2. Les premiers milieux visés regroupent ceux qui accueillent des enfants de moins de 6 ans (les garderies; [environ 9 000 établissements] et les écoles maternelles [environ 17 000 établissements]).

Le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie de France, qui chapeaute ce programme, précise que deux campagnes de mesure de la qualité de l’air devront avoir été effectuées dans les bâtiments concernés d’ici le 1er janvier 2015; l’une en période de chauffe et l’autre lorsque le bâtiment n’est pas chauffé.

D’autres campagnes de mesures seront progressivement effectuées dans les écoles élémentaires (2018), puis dans d’autres catégories d’établissements. Les coûts associés à chacune des campagnes sont évalués à environ 2 600 euros par établissement. Bien que les usagers doivent être informés des résultats de ces analyses, l’application des mesures d’atténuation sera, selon les textes consultés, laissée à la discrétion des propriétaires ou des exploitants. [PP]

 

Source :

sante.lefigaro.fr/actualite/2014/05/29/22404-lair-interieur-ecoles-bientot-sous-surveillance