Bulletin d'information en santé environnementale

  • Brèves d'actualité

Des moustiques génétiquement modifiés pour lutter contre la dengue

La dengue est une infection virale, transmise par une variété de moustiques (Aedes aegypti), endémique dans plusieurs pays tropicaux et pouvant provoquer la mort. Le Brésil est l’un de ces pays. Avec 1,4 million de cas et 545 morts en 2013, il est plutôt question de situation épidémique. Il n’existe aucun vaccin ni traitement spécifique pour enrayer cette maladie; seule la prévention de la transmission est efficace, le plus souvent avec des insecticides.

Pour contrer les effets toxiques des insecticides, une entreprise agrochimique a créé une variété de A. aegypti génétiquement modifiée, incapable de survivre longtemps dans l’environnement naturel. Des mâles modifiés et relâchés dans l’environnement se reproduisent avec des femelles « sauvages » (non modifiées), dont la progéniture sera incapable de survivre. Selon des essais réalisés aux Îles Caïman, une réduction de 80 % des populations de moustiques sauvages a été notée 11 semaines après le relâchement de mâles modifiés.

La mise en application de cette démarche suscite plusieurs questions. L’efficacité présumée sera-t-elle adéquate? Les moustiques génétiquement modifiés sont-ils sans danger pour les humains et les animaux? L’extinction possible de l’espèce A. aegypti pourrait-elle libérer une niche écologique pour d’autres espèces de moustiques non visées, lesquelles sont aussi vectrices de la dengue ou d’autres maladies infectieuses?

Si les moustiques modifiés ne survivent pas suffisamment longtemps dans l’environnement naturel, le but visé par leur introduction sera annulé, car ils ne pourront pas transmettre leur caractéristique aux populations sauvages. [PC]

Source :

Blogue le monde.fr :

ecologie.blog.lemonde.fr/2014/04/18/le-bresil-va-lacher-des-millions-de-moustiques-ogm-contre-la-dengue/

Sujet(s):