Maladie infectieuse

  • 8 septembre 2005

    Dans le cadre d'un projet pilote, la vaccination contre la varicelle a été offerte aux élèves réceptifs de 4eet 5e année des écoles situées sur le territoire du CLSC Pierrefonds. Les objectifs du projet étaient de déterminer la proportion des enfants de 4e année réceptifs à la varicelle, de déterminer la proportion des parents d'enfants réceptifs qui consentent à la vaccination, de comparer deux stratégies de vaccination, de vérifier les effets possibles sur la campagne de vaccination contre l'hépatite B et d'identifier les principales difficultés rencontrées lors de l'intervention.

    Sur un total de 3 856 élèves inscrits en 4e et 5e dans les écoles du territoire du CLSC Pierrefonds, 3 486 (90,4 %) ont retourné un formulaire...

  • 14 juillet 2005

    Lors de la conférence canadienne de consensus sur la coqueluche tenue en mai 2002, les experts ont décidé que l'objectif du programme de lutte contre la coqueluche était de réduire la mortalité et la morbidité non seulement chez les nourrissons mais dans l'ensemble de la population quel que soit l'âge des individus. Bien que la protection des adolescents et des adultes puisse avoir un impact indirect sur la protection des nourrissons, la sévérité de la morbidité due à la coqueluche chez les adolescents et les adultes a été jugé suffisante pour que la protection des adolescents et des adultes soit considérée comme un objectif valable et suffisant en soi.

    L'administration d'un vaccin anticoquelucheux peu protecteur utilisé entre 1985 et 1997 a laissé un grand nombre d'enfants...

  • 14 juillet 2005

    En 1994, le programme d'immunisation universelle contre l'hépatite B a été introduit au Québec comme dans la plupart des autres provinces canadiennes. En conformité avec les recommandations canadiennes, trois doses ont alors été administrées selon le calendrier 0, 1 et 6 mois : une première dose, suivie d'une deuxième un mois plus tard et d'une troisième cinq mois après la deuxième dose. Dès la deuxième année du programme, une étude sur l'immunogénicité à long terme induite par le vaccin a été entreprise à Québec. Cette étude vise à documenter la persistance de la protection sur une période de 15 ans et la nécessité d'administrer éventuellement une injection de rappel.

    En conclusion, on a observé une très bonne réponse immunitaire avec deux doses pédiatriques de vaccin contre l...

  • 1 juin 2005

    La malaria est une maladie tropicale de grande importance qui peut être très sévère et même fatale. L’incidence de cette maladie augmente au Québec avec l’arrivée d’immigrants ou de réfugiés provenant de régions endémiques et la popularité croissante des voyages en zones tropicales. Ce cahier s’adresse aux professionnels de la santé impliqués dans le diagnostic de laboratoire de cette parasitose importante. Le tableau clinique, la distribution géographique, les données épidémiologiques, les méthodes de prévention de la maladie, de même que le cycle biologique du parasite y sont brièvement présentés. Les critères d’identification des organismes, ainsi que les principales techniques de laboratoire y sont décrits. Des illustrations en couleurs de ces parasites complètent ces informations...

  • 7 juin 2004

    Dès le lancement de la campagne de vaccination massive contre le méningocoque en juillet 2001, le sous-ministre à la santé publique annonçait son intention de mettre en place un fichier provincial de vaccination contre le méningocoque (FVM) et de centraliser la saisie des données.

    À la suite de cette déclaration, le ministère de la Santé et des Services sociaux confiait à l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) le mandat de constituer et de gérer ce fichier de vaccination. Cette opération s'est déroulée de septembre 2001 à octobre 2002.

    Les objectifs poursuivis dans la constitution du fichier sont les suivants :

    • Rendre accessible aux individus et aux vaccinateurs l'information sur le statut vaccinal des personnes ayant préalablement consenti...
  • 31 mars 2004

    Le Laboratoire de santé publique du Québec collige tous les résultats des épreuves de sensibilité auxquelles ont été soumis les isolats de bacilles tuberculeux pendant l'année civile afin de suivre l'évolution de la résistance aux antituberculeux au Québec.

    Les tableaux reflètent notre surveillance de laboratoire des nouvelles souches de Mycobacterium tuberculosis, M. bovis, M. caprae et M. africanum. Ils présentent, pour l'ensemble de la province (1994 à 2003) et selon les 18 régions administratives (1998 à 2003), le profil annuel de la résistance des souches des nouveaux cas de tuberculose aux antituberculeux de première ligne c'est-à-dire isoniazide (INH), rifampicine (RIF), éthambutol (EMB) et pyrazinamide (PZA). Certains cas connus sont...

  • 24 février 2004

    Les implants cochléaires sont des prothèses auditives insérées par chirurgie dans l’oreille interne, au niveau de la cochlée. Ces implants sont munis d’électrodes sophistiquées qui fonctionnent en transformant les vibrations sonores en stimulations électriques qui peuvent être captées par le nerf auditif, permettant alors aux personnes avec une surdité neurosensorielle de récupérer des capacités auditives (NIH Consensus Development Panel on Cochlear Implants in Adults and Children, 1995).

    À la lumière des données actuellement disponibles, il semble que le risque de méningite observé chez les porteurs d'implants cochléaires est supérieur au taux attendu qu'on peut retrouver dans la population générale. Bien qu'il soit ardu de...

  • 15 janvier 2004

    Le Laboratoire de santé publique collige tous les résultats des épreuves de sensibilité auxquelles ont été soumis les nouveaux isolats de bacilles tuberculeux pendant l'année civile, afin de suivre l'évolution de la résistance aux antituberculeux au Québec. Il présente, dans ce rapport, les résultats 2002 de la surveillance de laboratoire des nouvelles souches de M. tuberculosis et M. bovis en 2002 pour l'ensemble de la province et selon les 18 régions administratives.

  • 14 février 2003

    Cet avis scientifique vise à évaluer le risque professionnel de maladies invasives à méningocoques (MIM) pour les femmes enceintes travaillant dans le réseau de l'éducation du Québec. Rédigé par un comité d'experts issus entre autres des domaines des maladies infectieuses et de la santé au travail, il intègre les connaissances disponibles à ce jour sur le sujet et répond aux questions essentielles permettant de cerner la problématique.

    Une recrudescence des cas de maladie invasive à méningocoque (MIM) causés par un clone virulent de sérogroupe C a été observée au Québec au début des années quatre-vingt-dix et a entraîné une campagne d’immunisation de masse avec le vaccin polysaccharidique durant l’hiver 1992-1993 (De Wals et coll., 1996). Une nouvelle recrudescence a été...

  • 20 septembre 2002

    En 1998, un groupe de chercheurs britannique appelé Inflammatory bowel study group et dirigé par le Dr Andrew Wakefield, a publié dans la revue Lancet, une série de 12 cas en évoquant l’hypothèse d’une possible relation causale entre l’immunisation avec le vaccin combiné rougeole-rubéole-oreillons (RRO), la survenue d’une maladie inflammatoire de l’intestin et une régression comportementale subséquente pouvant correspondre à une manifestation du spectre de maladies du comportement associées à l’autisme. Cet article a provoqué une forte couverture médiatique et a suscité beaucoup d’inquiétudes chez les parents et les professionnels de la santé au point de réduire, en particulier au Royaume-Uni, la couverture vaccinale avec le vaccin RRO.

    Ces préoccupations ont atteint le Québec...

Pages

Souscrire à Maladie infectieuse