Sources

Enquête canadienne sur la santé des jeunes trans

L’enquête canadienne sur la santé des jeunes trans est une enquête nationale en ligne qui a été menée par des chercheurs de plusieurs universités et organismes communautaires canadiens. L’enquête a sondé un échantillon de 923 jeunes participants trans âgés entre 14 et 25 ans qui vivaient dans 10 provinces et un des territoires. Cette enquête a notamment permis de documenter l’intimidation vécue occasionnellement (1 à 3 fois durant l’année précédant l’enquête) ou à répétition (12 fois ou plus au cours de l’année précédant l’enquête) par les jeunes trans de 14 à 18 ans.

VEALE J., SAEWYC E., FROHARD-DOURLENT H., DOBSON S., CLARK B., GROUPE DE RECHERCHE DE L’ENQUÊTE CANADIENNE SUR LA SANTÉ DES JEUNES TRANS. Être en sécurité, être soi-même : Résultats de l’enquête canadienne sur la santé des jeunes trans. Vancouver : Stigma and Resilience Among Vulnerable Youth Centre, École de sciences infirmières, Université de la Colombie-Britannique, 2015.

Enquête PISA

Le Programme for International Student Assessment (PISA) est une enquête internationale qui vise à tester, tous les trois ans depuis l'an 2000, les compétences des élèves de 15 ans en lecture, mathématiques et sciences. L'objectif est d'évaluer l'acquisition et l'usage des compétences acquises par les élèves pendant la période de scolarité obligatoire. Ce programme est promu par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Cette enquête a questionné les jeunes sur l’intimidation vécue.
Les résultats des enquêtes PISA servent à établir en priorité trois types d’indicateurs :

  • les indicateurs de performance dans les trois domaines testés : lecture, mathématiques et sciences;
  • les indicateurs contextuels (permettant d’associer les résultats aux caractéristiques des élèves et des établissements);
  • les indicateurs de tendance (montrant l’évolution des résultats et des indicateurs contextuels au fil du temps).

ORGANISATION FOR ECONOMIC CO-OPERATION AND DEVELOPMENT. How much of a problem is bullying at school? Paris : Organisation for Economic Co-operation and Development, 2015. (PISA In Focus #74).

Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire 2016-2017

L’enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire 2016-2017 a été réalisée dans 465 écoles secondaires publiques et privées. Au total, 62 000 élèves du secondaire y ont participé.
Cette enquête mesure notamment la victimisation des jeunes durant l’année scolaire. Les participants ont été invités à répondre à une série de questions concernant des comportements négatifs (ex. : se faire crier des injures ou des noms, se faire menacer de se faire frapper ou détruire quelque chose, être victime de cyberintimidation). Ils devaient indiquer s’ils avaient subi l’un ou l’autre de ces comportements de manière occasionnelle ou fréquente.

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire 2016-2017. Tome 2 L’adaptation sociale et la santé mentale des jeunes. Montréal : Institut de la statistique du Québec, 2018.

Étude québécoise sur les agressions entre pairs au soccer chez les joueurs élites de programmes sport-études

Une étude sur les agressions entre pairs au soccer a été réalisée auprès de jeunes Québécois inscrits dans des programmes sport-études âgés entre 12 et 17 ans. Cette étude, qui mesure l’intimidation en termes de comportements d’agression, a notamment permis de documenter l’intimidation physique (ex. : se faire pousser, se faire bousculer) et l’intimidation verbale (ex. : se faire ridiculiser, se faire menacer) vécue par les jeunes en contexte sportif.

GENDRON M., FRENETTE É. « Peer aggression in soccer (football) in Quebec among U12 to U18 elite players of sport study programs: Differences according to age and player’s role ». Staps [En ligne]. 2016. Vol. 2, n°112, p. 49‑60. Disponible sur : < https://doi.org/10.3917/sta.112.004 >

Enquête sociale générale (ESG)

Tous les cinq ans, Statistique Canada diffuse des données sur la victimisation autodéclarée tirées de l'Enquête sociale générale (ESG) sur la victimisation. Cette enquête, réalisée tous les cinq ans, permet de recueillir des données déclarées par les Canadiens de 15 ans et plus sur leurs expériences de victimisation criminelle en rapport avec différentes infractions qui sont signalées ou non à la police. La dernière Enquête qui s’est déroulée en 2014 a questionné les Canadiens sur l’intimidation en ligne.

GRAVEL M.-A. La cyberintimidation et les expériences de victimisation. Québec : Institut de la statistique du Québec, 2017. (Données sociodémographiques en bref).

Enquête sur les parcours amoureux des jeunes (PAJ)

L’Enquête sur les Parcours amoureux des jeunes (PAJ) a pour objectif de documenter la prévalence de la violence dans les relations amoureuses des jeunes ainsi que les facteurs de risque et de résilience qui y sont associés. Il s’agit d’une étude longitudinale réalisée entre 2011 et 2014 auprès de 8 194 jeunes de 14 à 18 ans du 2e cycle du secondaire provenant de 34 écoles francophones et anglophones de la province de Québec. Cette enquête a notamment documenté l’intimidation vécue par les jeunes de la diversité sexuelle ou de genre.

CÉNAT J.-M., BLAIS M., HÉBERT M., LAVOIE F., GUERRIER M. Flash PAJ #8 - Intimidation : la vulnérabilité des jeunes des minorités sexuelles. Montréal : Équipe des IRSC sur les traumas interpersonnels, Université du Québec à Montréal, 2015.

Enquête sur les parcours amoureux des jeunes LGBTQ

L’Enquête sur les parcours amoureux des jeunes LGBTQ (PAJ-LGBTQ) a été réalisée entre 2011 et 2014 auprès de 300 jeunes Québécois de la diversité sexuelle ou de genre âgés entre 14 et 22 ans. Outre les questions sur la violence dans les relations amoureuses, le questionnaire d’enquête a permis d’évaluer plusieurs formes de violence et de discrimination (ex. : intimidation sur la base de l’orientation sexuelle) et les défis spécifiques aux jeunes de la diversité sexuelle ou de genre (ex. : dévoilement de l’orientation sexuelle, attitude parentale envers l’homosexualité), ainsi que leurs conséquences sur le bien-être psychologique.

BLAIS M., GERVAIS J., HÉBERT M. Flash PAJ #5 - Intimidation homophobe, homophobie intériorisée et estime de soi chez les jeunes des minorités sexuelles. Montréal : Équipe des IRSC sur les traumas interpersonnels, Université du Québec à Montréal, 2015.

Enquête sur les comportements liés à la santé chez les enfants d'âge scolaire (ENQUÊTE HBSC)

L’Enquête sur les comportements liés à la santé chez les enfants d’âge scolaire (Enquête HBSC) est une enquête multinationale menée en collaboration avec le Bureau régional de l’Europe de l’Organisation mondiale de la santé. Elle vise à acquérir de nouvelles connaissances sur la santé mentale et physique des jeunes ainsi que sur les déterminants qui entrent en jeu pour les populations étudiées. L’enquête sur la santé a été menée dans les salles de classe auprès d’élèves au début de l’adolescence (de 11 à 15 ans) à travers le Canada. Elle est menée tous les quatre ans en suivant un protocole de recherche commun. Cette enquête a notamment questionné les jeunes sur l’intimidation.

FREEMAN J. G., KING M., PICKETT W. La santé des jeunes canadiens : un accent sur la santé mentale. [s.l.] : Agence de santé publique du Canada, 2011.

Enquête sur l'intimidation en ligne dans les universités canadiennes

Une enquête a été réalisée auprès de 1 925 étudiantes et étudiants de quatre universités canadiennes entre septembre 2012 et avril 2014 afin de documenter la problématique de l’intimidation en ligne vécue par les étudiants universitaires. En plus de documenter la prévalence de l’intimidation en ligne dans le milieu universitaire, cette étude s’est intéressée aux motifs pour lesquels les gestes d’intimidation en ligne sont posés et aux liens entre les auteurs et les victimes.

FAUCHER C., JACKSON M., CASSIDY W. « Cyberbullying among university students: gendered experiences, impacts, and perspectives ». Educ. Res. Int. [En ligne]. 2014. Vol. 2014, p. e698545. Disponible sur : https://doi.org/10.1155/2014/698545

Portrait de la violence dans les établissements d'enseignement du Québec

Le portrait de la violence dans les établissements d’enseignement du Québec a été réalisé au printemps 2013 dans 198 écoles privées et publiques francophones et anglophones (125 écoles primaires et 79 écoles secondaires). Au total, 14 958 élèves du primaire et 41 221 du secondaire y ont participé. Cette étude longitudinale qui se poursuit sur une base biennale jusqu’en 2019 mesure notamment les agressions entre pairs subies à l’école. Les participants ont été invités à répondre à une série de comportements négatifs susceptibles de se produire à l’école (ex. : coups, insultes, menaces, fausses rumeurs). Ils devaient indiquer s’ils avaient subi l’un ou l’autre de ces comportements de manière occasionnelle ou fréquente. L’intimidation y est mesurée lorsqu’un élève rapporte avoir subi l’un ou l’autre de ces comportements 2 ou 3 fois par mois ou plus.

BEAUMONT C., LECLERC D., FRENETTE E. Évolution de divers aspects associés à la violence dans les écoles 2013-2015-2017. Québec : Chaire de recherche sur la sécurité et la violence en milieu éducatif (SÉVEQ), Université Laval, 2018.

Recherche sur l'impact de l'homophobie et de la violence homophobe sur la persévérance et la réussite scolaires

La recherche sur l’impact de l’homophobie et de la violence homophobe sur la persévérance et la réussite scolaires a été réalisée entre février et juin 2009 auprès de 2 747 élèves de 3e et 5e secondaire de 30 écoles publiques et de 1 844 élèves provenant de 26 cégeps répartis à travers le Québec. Cette recherche s’est intéressée aux incidents à caractère homophobe en milieu scolaire dont sont victimes certains jeunes parce qu'ils sont ou parce qu'on pense qu'ils sont gais, lesbiennes ou bisexuels. Certains de ces incidents, notamment par leur caractère répétitif, peuvent être considérés comme étant des gestes d’intimidation.

CHAMBERLAND L., ÉMOND G., JULIEN D., OTIS J., RYAN W. L’impact de l’homophobie et de la violence homophobe sur la persévérance et la réussite scolaires [En ligne]. Montréal : [s.n.], 2011. Disponible sur : http://familleslgbt.org/documents/pdf/G_Chamberland.pdf

Young Canadiens' Experience with Electronic Bullying

Une étude portant sur l’intimidation en ligne a été réalisée auprès de jeunes âgés entre 12 et 18 ans. Elle visait essentiellement à documenter l’intimidation en ligne vécue par les jeunes canadiens ainsi que les raisons pouvant justifier leur action ou leur inaction lorsqu’ils en sont témoins.

LI J., CRAIG W. Young canadians’  experience with electronic bullying [En ligne]. Kingston, Ontario : Queens’ University, 2015. Disponible sur : http://mediasmarts.ca/sites/mediasmarts/files/publication-report/full/yo... (consulté le 9 janvier 2016)