Bulletin d'information en santé environnementale

  • Brèves d'actualité

De l’aide pour soutenir les propriétaires aux prises avec la mérule pleureuse

La ministre responsable de la Protection des consommateurs et de l'Habitation, madame Lise Thériault, confirme que le Gouvernement du Québec investira près de 5,6 millions pour lutter contre la mérule pleureuse. La mérule pleureuse (Serpula lacrymans) est un champignon lignivore, également nommé « cancer du bâtiment », parce qu’il détruit aussi bien le bois œuvré que les matériaux contenant de la cellulose (papier et carton) lorsque les conditions sont propices à sa prolifération. En marge de cette annonce diffusée le 3 avril dernier, la ministre soulignait que cette somme permettrait de mettre sur pied un programme d'intervention pour soutenir les propriétaires de résidences touchées par ce type de contamination fongique, sous forme de prêt ou de garanties de prêt. De plus, le gouvernement versera 180 000 $ à un organisme pour accompagner les propriétaires dans leur démarche de réclamation, 200 000 $ seront consacrés à un projet de recherche sur la mérule pleureuse piloté par l'Université Laval, alors que le Bureau de normalisation du Québec recevra une somme équivalente pour encadrer les travaux de décontamination. Ces investissements devraient permettre d’endiguer les problèmes des propriétaires concernés, de mieux connaître ce champignon et d’identifier les meilleures pratiques contre sa prolifération et pour son élimination en milieu bâti.

Référence :

Tremblay J. Québec soutiendra les victimes de la mérule pleureuse. Radio-Canada [En ligne]. 2018. Disponible : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1092929/quebec-merule-pleureuse-5-millions-maxime-boivin-maison-champignon