Maladie respiratoire

  • 2 mars 2007

    L’air intérieur d’un bâtiment d’habitation peut théoriquement contenir divers types de contaminants auxquels les occupants sont susceptibles d’être exposés. De nombreuses études ont établi des liens entre la présence de contaminants de l’air intérieur et certains problèmes de santé. La réduction de la contamination de l’air intérieur doit idéalement faire l’objet d’une stratégie qui englobe un certain nombre de mesures, le contrôle à la source étant sans aucun doute l’option à envisager en premier lieu. Cependant, cette approche ne peut suffire à elle seule à diminuer l’ensemble des contaminants présents, de sorte qu’il devient nécessaire de se tourner vers des mesures complémentaires, telles que la ventilation des espaces intérieurs.

    À l’heure actuelle, l’application de la...

  • 19 décembre 2006

    Les dossiers des travailleurs ayant soumis une réclamation pour maladie professionnelle pulmonaire reliée à l'exposition au béryllium à la Commission de la santé et de la sécurité du travail du Québec (CSST) et qui ont fait l'objet d'une décision du Comité spécial des Comités des maladies professionnelles pulmonaires (CSCMPP) du Ministère du Travail entre 1999 et 2002 ont été retenus dans l'étude. Ils ont été revus afin de connaître l'incidence des cas de bérylliose chronique et subclinique et de la sensibilisation au béryllium. L'étude visait aussi à décrire les caractéristiques et les symptômes présentés par les travailleurs au moment de la première décision du CSCMPP à leur égard.

    Soixante-huit travailleurs ont été vus par le CSCMPP entre 1999 et 2002. Seize (23%)...

  • 15 septembre 2005

    In 1997, in light of international developments with respect to asbestos, the ministère de la Santé et des Services sociaux (Québec's department of health and social services) set up the Comité aviseur sur l'amiante (asbestos advisory committee) to make recommendations concerning appropriate measures for informing the public about the asbestos situation in Québec and protecting public health in this regard. To carry out this mandate, the committee conducted a number of studies. These were synthesized in three documents that may be consulted on the website of the Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) (De Guire et al., 2003; Lajoieet al., 2003; De Guire & Lajoie, 2003).

    In 2002, the Québec government adopted a Politique d'...

  • 15 septembre 2005

    En 1997, un Comité aviseur sur l'amiante a été mis sur pied par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec compte tenu des développements internationaux dans le dossier de l'amiante. L'objectif de ce Comité était de faire des recommandations concernant les mesures appropriées d'information de la population et de protection de la santé publique à mettre en œuvre en rapport avec la situation de l'amiante au Québec. De nombreux travaux ont été effectués pour répondre à ce mandat. Ils ont été synthétisés dans trois documents qui peuvent être consultés sur le site Internet de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) (De Guire et al., 2003; Lajoie et al., 2003; De Guire et Lajoie, 2003).

    En 2002, le gouvernement du Québec a adopté une...

  • 19 juillet 2004

    Under the auspices of the Comité aviseur sur l'amiante au Québec (asbestos advisory committee), the sub-committee on the epidemiology of asbestos-related diseases reviewed the available epidemiological data on these diseases in Quebec. The sub-committee also conducted various studies to fill in certain gaps identified during the analysis of available data. 

    The findings that have been summarized here show a statistically significant increase in the incidence of mesothelioma of the pleura among Quebec men between 1982 and 1996. Statistical projection suggests that this increase might level off in a few years, but this is not certain. Quebec men and women also show significantly higher rates of mesothelioma of the pleura than men and women in the rest of Canada and in several...

  • 14 juin 2004

    In April 2000, the Ministère de la Santé et des Services sociaux mandated the Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) to coordinate the production of a scientific report on the health risks associated with the indoor presence of moulds. To accomplish this mission, a Task Force was created, primarily composed of representatives of the public health network, especially the environmental health and occupational health sectors.

    This document is a summary of the scientific report produced by the Task Force, which is based on an up-to-date literature review on the issue and on the opinions of internationally recognized organizations. This document is mainly intended for the stakeholders of organizations interested in management of indoor fungal contamination cases....

  • 16 février 2004

    En décembre 2002, le ministère de la Santé et des Services sociaux a confié à l'Institut le mandat de proposer les définitions nosologiques et les critères nécessaires pour gérer efficacement les maladies à déclaration obligatoire (MADO) par substances chimiques. Ce travail s'est fait en collaboration avec les directions de la santé publique et l'Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et sécurité du travail. Ce rapport s'inscrit dans ce mandat.

    L'asthme est une affection chronique des voies aériennes caractérisée par des symptômes persistants et paroxystiques (dyspnée, sensation d'oppression dans la poitrine, sibilances et toux), accompagnée d’une obstruction variable du débit aérien, et d’une hyper réactivité bronchique à une variété de stimuli.

    L'...

  • 16 février 2004

    En décembre 2002, le ministère de la Santé et des Services sociaux a confié à l'Institut le mandat de proposer les définitions nosologiques et les critères nécessaires pour gérer efficacement les maladies à déclaration obligatoire (MADO) par substances chimiques. Ce travail s'est fait en collaboration avec les directions de la santé publique et l'Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et sécurité du travail. Ce rapport s'inscrit dans ce mandat.

    Ce document d’appui est destiné à faciliter la surveillance et, le cas échéant, la déclaration des intoxications par toutes les substances chimiques aéroportées se présentant sous forme de gaz, de fumées ou de vapeurs et dont la toxicité est essentiellement de nature irritative. Les définitions proposées visent à améliorer la...

  • 14 novembre 2003

    Sous l'égide du Comité aviseur sur l'amiante au Québec, le sous-comité sur l'épidémiologie des maladies reliées à l'exposition à l'amiante a fait le bilan des données épidémiologiques québécoises disponibles sur ces maladies. Le sous-comité a aussi effectué différentes études pour combler certaines des lacunes identifiées lors de l'analyse des données disponibles. Voici les principaux constats qui découlent de ces travaux.

    Rappelons d'abord que l'amiante cause trois principaux effets sur la santé : le mésothéliome de la plèvre et du péritoine, le cancer pulmonaire et l'amiantose. Toutes ces maladies apparaissent après une latence qui varie entre 20 et 40 ans selon la pathologie. De plus, tous les types d'amiante ont été associés aux trois maladies1...

  • 24 septembre 2003

    Les enfants et particulièrement ceux de moins de 2 ans présentent un risque important d'infections à pneumocoque. Elles se manifestent surtout par la bactériémie, la méningite, la pneumonie et l'otite moyenne aiguë. Les taux d'infections pneumococciques invasives les plus élevés surviennent chez les jeunes enfants. Le taux d'incidence d'infections invasives à pneumocoque est maximal chez les enfants âgés entre 6 et 11 mois; il est estimé à 118 cas par 100 000 annuellement pour les nourrissons québécois. Pour les otites moyennes aiguës, l'incidence atteint 118 cas par 100 personnes-années dans ce même groupe, et on considère que 30 à 40 % des otites sont causées par le pneumocoque. Bien que tous les jeunes enfants du Québec soient à risque, ceux du Nunavik sont particulièrement...

Pages

Souscrire à Maladie respiratoire