La ventilation des bâtiments d'habitation : impacts sur la santé respiratoire des occupants - Document synthèse

L’air intérieur d’un bâtiment d’habitation peut théoriquement contenir divers types de contaminants auxquels les occupants sont susceptibles d’être exposés. De nombreuses études ont établi des liens entre la présence de contaminants de l’air intérieur et certains problèmes de santé. La réduction de la contamination de l’air intérieur doit idéalement faire l’objet d’une stratégie qui englobe un certain nombre de mesures, le contrôle à la source étant sans aucun doute l’option à envisager en premier lieu. Cependant, cette approche ne peut suffire à elle seule à diminuer l’ensemble des contaminants présents, de sorte qu’il devient nécessaire de se tourner vers des mesures complémentaires, telles que la ventilation des espaces intérieurs.

À l’heure actuelle, l’application de la réglementation sur la ventilation des petits bâtiments d’habitation est très variable sur le territoire québécois, les municipalités bénéficiant du pouvoir d’adopter leur propre règlement de construction. La Régie du bâtiment du Québec (RBQ) désire adopter une norme uniforme de base pour tous les nouveaux bâtiments, en particulier en ce qui concerne l’installation de systèmes de ventilation mécanique. 

Cependant, la RBQ se heurte à une certaine réticence du milieu compte tenu des difficultés d’ordre technique, juridique ou socioéconomique que risque d’entraîner l’application d’une telle mesure. De plus, les intervenants du milieu municipal et de l’habitation, de même que les consommateurs, sont en général mal informés des enjeux réels que représente la ventilation pour la qualité de l’air intérieur et la santé des occupants.

Le présent avis vise à éclairer les autorités concernées quant aux mesures à adopter en matière de ventilation des habitations au Québec, sur la base de ses impacts sur la santé respiratoire des occupants.

Note(s): 

Le rapport intégral est également disponible.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-48796-8

ISBN (imprimé): 

978-2-550-48795-1

Notice Santécom: