Prévention et promotion de la santé

  • 17 janvier 2008

    Ce rapport porte sur les barrières et éléments facilitant à l'implantation de modèles intégrés de prévention et de gestion des maladies chroniques. Il constitue un volet complémentaire d'un projet de recherche (Feldman, Levesque et al., 2005) et inclut une recension de la littérature scientifique sur l'implantation de tels modèles et une série d'entrevues auprès d'experts du Québec et d'ailleurs. Ce volet a été réalisé à la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec au cours des mois de décembre 2006 et janvier 2007. Les objectifs de ce volet de l'étude étaient de : répertorier les conditions de succès et les barrières à l'implantation d'une approche intégrée de prévention et de gestion des maladies chroniques à l'échelle internationale et d'identifier...

  • 6 juin 2007

    Ce document vise à mettre à profit les connaissances scientifiques et expérientielles disponibles et à proposer une nouvelle compréhension : 1) des changements visés et induits par la LSP et le PNSP, et des conditions spécifiques d'implantation; 2) des forces historiquement en action en santé publique, des enjeux organisationnels et des implication de l'introduction de changements complexes, comme ceux dont il est question ici; 3) des enjeux et des défis de la mise en oeuvre du PNSP et de la production des effets de santé visés. Une telle lecture stratégique, bien qu'essentielle pour mettre en perspective les phénomènes observés et rendre compte de la complexité de l'action de santé publique, est une étape trop souvent négligée, en partie à cause des impératifs de la production et de l...

  • 16 janvier 2007

    En juin 2001, Acti-Menu présentait à la Table de coordination nationale en santé publique (TCNSP) un programme de prévention du tabagisme auprès des jeunes nommé Mission TNT.06. Ce programme avait été conçu en collaboration avec les Directions de santé publique des Laurentides, de Lanaudière et de Québec (Mission TNT.06, 2003). La TCNSP recommandait alors de tester ce programme d’abord sous forme de projet pilote accompagné d’une composante d’évaluation, avant de statuer sur son éventuelle généralisation à l’ensemble des écoles québécoises. Le déploiement du programme s’est d’abord limité aux écoles de Lanaudière, des Laurentides et de Québec, trois régions ayant manifesté de l’intérêt au projet. Le ministère de la Santé et des Services sociaux a confié à l’Institut...

  • 16 novembre 2006

    La consommation d’alcool est en augmentation au Québec depuis près de dix ans. Après avoir diminué dans les années 1980, puis s’être stabilisée au milieu des années 1990, elle connaît en effet une hausse depuis 1997-1998. On observe également, depuis la même période, qu’une plus grande proportion de femmes consomme de l’alcool et qu’une plus grande proportion des buveuses a des épisodes de consommation excessive. Par ailleurs, les Québécoises disent plus fréquemment que les Canadiennes des autres provinces qu’elles ont pris de l’alcool pendant leur dernière grossesse. Des différences selon le niveau socioéconomique sont également observées, la consommation d’alcool des femmes, enceintes ou non, augmentant avec le niveau socioéconomique.

    L’augmentation de la consommation d’...

  • 25 octobre 2006

    Aucune nation n’échappe à l’épidémie d’obésité. En conséquence, l’élaboration d’un plan d’action, d’une stratégie nationale, de politiques et de programmes pour gérer l’épidémie et prévenir sa progression constitue une préoccupation universelle. Bien que divers rapports de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) incitent depuis quelques décennies les États membres à produire des plans sur la nutrition, la stratégie mondiale de l’OMS sur l’alimentation, l’exercice physique et la santé émise en 2004 a donné un élan important à l’action des gouvernements en matière d’obésité. L’action des gouvernements sur l’obésité ou ses principaux déterminants, la nutrition et l’activité physique, est très large, concerne de nombreuses cibles d’action et interpelle de nombreux acteurs. Elle est...

  • 25 octobre 2006

    No nation today is immune from the obesity epidemic. Developing an action plan, a national strategy, policies and programs to manage the epidemic and prevent its progression is a major concern worldwide. While a number of World Health Organisation (WHO) reports published over the past few decades helped prompt member States to coordinate nutrition plans, the WHO’s Global Strategy on Diet, Physical Activity and Health released in 2004 strengthens government action on obesity. Governmental action on obesity and/or its main determinants, nutrition and exercise is very broad in scope, has several targets for action, involves many actors and is outlined in large reports.

    At the 2006 Québec Annual Public Health Conference (Journées annuelles de santé publique or JASP), held in...

  • 18 juillet 2006

    Dans le contexte actuel de pandémie appréhendée et suite à la situation épidémiologique récente du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), les intervenants de la santé publique, des centres hospitaliers ou des milieux cliniques doivent continuer à maintenir leurs efforts afin de :

    • Détecter précocement toute situation pouvant mener à l'émergence d'une pandémie.
    • Mettre en place de façon concertée les mesures appropriées de prévention et de contrôle.

    Ce document fait état des recommandations proposées par le Comité sur les infections nosocomiales du Québec (CINQ) au regard des mesures de prévention et de contrôle des infections à mettre en place lors de la préparation et la gestion d'une pandémie éventuelle.

    Les principales stratégies de...

  • 12 juin 2006

    Les infections nosocomiales sont des complications infectieuses bien reconnues survenant suite à la prestation de soins de santé. Le Staphylococcus aureus domine la liste des microorganismes responsables des infections nosocomiales. Au contact des antibiotiques, cette bactérie a acquis progressivement des résistances multiples aux antibiotiques, dont celle à la méthicilline et ce, sans perdre de sa virulence. Le Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM) s'est disséminé progressivement dans la majorité des établissements de soins à l'échelle mondiale incluant le Québec, d'où la première parution en 2000 de lignes directrices pour différents établissements et types de soins sur les mesures de contrôle et prévention des infections à SARM au Québec. Depuis 2000, la situation...

  • 30 mars 2006

    Dans le cadre de leurs mandats respectifs, trois instances se sont regroupées pour amorcer une réflexion sur le rôle du réseau de santé publique en prévention des troubles musculosquelettiques reliés au travail. Ces trois instances sont : la Table de concertation nationale en santé au travail , le Groupe scientifique sur les troubles musculosquelettiques liés au travail de l'Institut national de santé publique du Québec et le Regroupement des représentants en ergonomie du réseau public en santé au travail.

    Ce document est issu de la collaboration de ces trois instances et il a été rédigé par un groupe de travail mandaté par la TCNSAT et le GS-TMS. Il présente d'abord un sommaire de la problématique des TMS, puis, il situe la réflexion sur le rôle et les orientations du réseau...

  • 14 février 2006

    Des cas de gastro-entérite aiguë peuvent être causés par une variété d’agents infectieux dont plusieurs sont responsables d’éclosions nosocomiales. Des bactéries (Salmonella, Shigella, Campylobacter, Escherichia coli O157 :H7, Clostridium difficile), des virus (Caliciviridae, Rotavirus, Adénovirus entériques, Astrovirus, Coronavirus, Torovirus) et des protozoaires (Giardia, Cryptosporidium et Entamoeba histolytica) sont une cause commune d’infection entérique aiguë chez des enfants et adultes des pays développés. Les éclosions de gastro‑entérite infectieuse sont des problèmes relativement fréquents dans les établissements de soins. Même si les virus sont plus souvent impliqués, certains agents pathogènes...

Pages

S'abonner à Prévention et promotion de la santé