Bactériémies associées aux accès vasculaires en hémodialyse : résultats de surveillance 2013-2014

Bactériémies associées aux accès vasculaires en hémodialyse
Résultats de surveillance 2013-2014

Entre le 1er avril 2013 et le 31 mars 2014, 44 unités d’hémodialyse ont participé à la surveillance des bactériémies associées aux accès vasculaires en hémodialyse, pour un cumul de 54 878 patients-périodes (tableau 1). Ces unités ont rapporté 157 bactériémies, survenues chez 149 patients. La proportion de patients-périodes sur fistule était de 44,9 %. Le taux d’incidence était de 0,10 par 100 patients-périodes pour les patients ayant une fistule artérioveineuse, de 0,22 pour ceux ayant une fistule synthétique, de 0,38 pour ceux ayant un cathéter permanent et de 6,20 pour ceux ayant un cathéter temporaire. En 2013-2014, le taux d’incidence sur fistule synthétique ainsi que celui sur cathéter temporaire étaient comparables aux taux de 2009-2013 alors que le taux sur fistule artérioveineuse a baissé significativement, tout comme celui sur cathéter permanent. En 2013-2014, trois unités d’hémodialyse ont été ouvertes et se sont jointes à la surveillance; une unité a effectué la surveillance, mais n’a pas pu rapporter ses résultats et n’est donc pas incluse dans les analyses. Les données ont été extraites le 15 mai 2014. Une validation des données est en cours afin de mieux comprendre les causes de la diminution inhabituelle du nombre de bactériémies.

Mise à jour : 14 juillet 2014

Tableau 1 – Évolution de la participation des unités d’hémodialyse à la surveillance des bactériémies associées aux accès vasculaires en hémodialyse, Québec, 2009-2010 à 2013-2014

 

2009-2010

2010-2011

2011-2012

2012-2013

2013-2014

Unités (N)

26

30

42

42

44

Patients suivis (moyenne par période)

3035

3337

3871

3977

4221

Patients-périodes (N)

39 458

43 387

50 327

51 697

54 878

Patients-mois (N)

36 947

40 607

47 245

48 340

51 362

Sessions de dialyse (N)

475 033

522 087

607 436

621 516

660 365

Jours-cathéters (N)

592 317

659 463

753 432

798 816

847 947

Bactériémies (cat. 1a, 1b et 1c, N)

199

191

216

218

157

Bactériémies sur fistule artérioveineuse ou synthétique (N)

35

30

38

46

27

Bactériémies sur cathéter permanent ou temporaire (N)

164

161

178

172

130

Patients infectés (N)

186

182

208

209

149

En 2013-2014, le taux d’incidence était de 0,10 par 100 patients-périodes pour les patients ayant une fistule artérioveineuse, de 0,22 pour ceux ayant une fistule synthétique, de 0,38 pour ceux ayant un cathéter permanent et de 6,20 pour ceux ayant un cathéter temporaire (figure 1). Le taux d’incidence sur fistule artérioveineuse était plus élevé lorsque la technique du trou de bouton était employée (0,25 par 100 patients-périodes versus 0,02, p < 0,01). Les taux sur cathéter permanent, sur fistule synthétique et sur fistule artérioveineuse avec trou de bouton n’étaient pas statistiquement différents les uns des autres.

Ainsi, comparativement aux fistules artérioveineuses sans trou de bouton, le taux sur cathéter temporaire était 305,0 [88,9 ; 1046,6] fois plus élevé, celui sur cathéter permanent, 18,5 [6,0 ; 58,9] fois plus élevé, celui sur fistule synthétique, 10,7 [2,6 ; 44,8] fois plus élevé et le taux sur fistule artérioveineuse avec trou de bouton était 12,3 [3,6 ; 41,5] fois plus élevé (valeurs p toutes < 0,01). Le taux sur cathéter temporaire était 16,3 [9,7 ; 27,5] fois plus élevé que celui sur cathéter permanent (p < 0,01).

Figure 1 – Taux d’incidence des bactériémies selon le type d’accès vasculaire, Québec, 2013-2014 (taux par 100 patients-périodes [I.C. 95 %])

Figure 1 – Taux d’incidence des bactériémies selon le type d’accès vasculaire, Québec, 2013-2014 (taux par 100 patients-périodes [I.C. 95 %])

Note : I. C. 95 % : intervalle de confiance à 95 %.

Le type d’accès vasculaire le plus fréquemment utilisé était le cathéter permanent, suivi des fistules artérioveineuses sans recours à la technique du trou de bouton (figure 2).

Figure 2 – Répartition des patients-périodes selon le type d’accès vasculaire, Québec, 2013-2014 (%)

Figure 2 – Répartition des patients-périodes selon le type d’accès vasculaire, Québec, 2013-2014 (%)

En 2013-2014, le taux d’incidence sur fistule synthétique ainsi que celui sur cathéter temporaire étaient comparables aux taux de 2009-2013 (tableau 2 et figures 3 et 4). Cependant, le taux sur fistule artérioveineuse a baissé significativement (p < 0,01), tout comme celui sur cathéter permanent (p < 0,01). Cette baisse, observée pour les deux types d’accès vasculaires les plus fréquemment utilisés en hémodialyse, doit être mise en parallèle avec la baisse très prononcée du nombre de cas rapportés en 2013-2014 (tableaux 1 et 3).

Figure 3 – Évolution des taux d’incidence des bactériémies selon le type d’accès vasculaire, Québec, 2009-2013 et 2013-2014 (taux par 100 patients-périodes [I.C. 95 %]))

Figure 3 – Évolution des taux d’incidence des bactériémies selon le type d’accès vasculaire, Québec, 2009-2013 et 2013-2014 (taux par 100 patients-périodes [I.C. 95 %]))

Tableau 2 – Évolution des taux d’incidence des bactériémies selon le type d’accès vasculaire, Québec, 2009-2013 et 2013-2014 (taux par 100 patients-périodes et par 1 000 jours-cathéters [I.C. 95 %])

Type d’accès vasculaire

Taux / 100 pp [I.C. 95 %]

Taux / 1 000 jc [I.C. 95 %]

2009-2013

2013-2014

2009-2013

2013-2014

Fistule artérioveineuse ou synthétique

0,18 [0,15 ; 0,20]

0,11 [0,07 ; 0,16]

---

---

   Fistule artérioveineuse

0,17 [0,14 ; 0,20]

0,10 [0,06 ; 0,14]

---

---

   Fistule synthétique

0,25 [0,16 ; 0,36]

0,22 [0,07 ; 0,45]

---

---

Cathéter permanent ou temporaire

0,68 [0,63 ; 0,73]

0,43 [0,36 ; 0,51]

0,24 [0,22 ; 0,26]

0,15 [0,13 ; 0,18]

   Cathéter permanent

0,61 [0,56 ; 0,65]

0,38 [0,32 ; 0,46]

0,22 [0,20 ; 0,23]

0,14 [0,11 ; 0,16]

   Cathéter temporaire

5,77 [4,57 ; 7,11]

6,20 [3,54 ; 9,61]

2,05 [1,63 ; 2,53]

2,19 [1,25 ; 3,40]

Total

0,45 [0,42 ; 0,48]

0,29 [0,24 ; 0,33]

0,24 [0,22 ; 0,26]

0,15 [0,13 ; 0,18]

Figure 4 – Évolution des taux d’incidence des bactériémies selon le type d’accès vasculaire, pour les unités participant depuis 2009-2010 (n = 26), Québec, 2009-2010 à 2013-2014 (taux par 100 patients-périodes)

Figure 4 – Évolution des taux d’incidence des bactériémies selon le type d’accès vasculaire, pour les unités participant depuis 2009-2010 (n = 26), Québec, 2009-2010 à 2013-2014 (taux par 100 patients-périodes)

Malgré les recommandations, la proportion de patients dialysés au moyen d’un cathéter, qu’il soit temporaire ou permanent, a augmenté par rapport à 2009-2013 (p < 0,01). Cependant, la proportion de patients sur cathéter temporaire, qui est l’accès vasculaire le plus susceptible de provoquer une bactériémie, a diminué significativement (p < 0,01).

Tableau 3 – Répartition des patients-périodes selon le type d’accès vasculaire, 2009-2013 et 2013-2014 (%)

Type d’accès vasculaire

Québec (%)

2009-2013

2013-2014

Fistule artérioveineuse

41,2

40,8

   Avec trou de bouton

 

13,9

   Sans trou de bouton

 

26,9

Fistule synthétique

4,8

4,2

Cathéter permanent

53,2

54,6

Cathéter temporaire

0,7

0,5

 

 

 

Fistule artérioveineuse ou synthétique

46,0

44,9

Cathéter permanent ou temporaire

54,0

55,1

Total (N)

184 699

54 662

L’âge des patients bactériémiques allait de 0 à 93 ans, et l’âge médian était de 68 ans. La grande majorité (83 %, soit 130 cas) des bactériémies sont survenues chez des patients dialysés au moyen d’un cathéter, bien que ces patients ne représentaient que 55 % des patients-périodes suivis (figure 5). Pour la plupart des cas survenus chez des patients dialysés au moyen d’une fistule artérioveineuse, la technique du trou de bouton avait été employée (86 %), alors qu’elle n’est employée que pour 34 % des patients dialysés par une fistule.

Figure 5 – Répartition des bactériémies selon le type d’accès vasculaire, Québec, 2013-2014 (N = 156)

Figure 5 – Répartition des bactériémies selon le type d’accès vasculaire, Québec, 2013-2014 (N = 156)
Globalement, 15 % des cas de bactériémie se sont conclus par un décès dans les 30 jours suivant le début de la maladie. Trente-neuf pourcent (39 %) des cas de bactériémie survenus chez un patient déjà hospitalisé se sont terminés par un décès à 30 jours (tableau 4 et figure 6), contre 11 % pour les cas survenus chez un patient en ambulatoire (p = 0,003). Cinquante-neuf pourcent (59 %) des cas survenus en ambulatoire ont nécessité une admission.

Tableau 4 – Létalité à 30 jours, proportion de transferts aux soins intensifs et proportion d’admissions et de réadmissions survenues lors des épisodes de bactériémies, selon le lieu d’acquisition de la bactériémie, Québec, 2013-2014 (N, %)

Lieu d’acquisitionComplication

Nombre de bactériémies suivies

Présence de la complication

N

%

En cours d’hospitalisationDécès à 10 jours

23

5

22

 Décès à 30 jours

23

9

39

 Transfert aux soins intensifs

19

2

11

 Réadmission

23

6

26

En ambulatoireDécès à 10 jours

134

9

7

 Décès à 30 jours

134

14

11

 Transfert aux soins intensifs

133

18

14

 Admission

134

79

59

Figure 6 – Létalité à 30 jours, proportion de transferts aux soins intensifs et proportion d’admissions et de réadmissions survenues lors des épisodes de bactériémies, selon le lieu d’acquisition de la bactériémie, Québec, 2013-2014 (%)

Figure 6 – Létalité à 30 jours, proportion de transferts aux soins intensifs et proportion d’admissions et de réadmissions survenues lors des épisodes de bactériémies, selon le lieu d’acquisition de la bactériémie, Québec, 2013-2014 (%)

La figure 7 indique que le Staphylococcus aureus était le microorganisme le plus fréquemment isolé (58 %). Suivaient les staphylocoques à coagulase négative (SCN, 11 %) et les autres entérobactéries (non Escherichia coli ni Klebsiella sp., 9 %) pour l’ensemble des bactériémies. Les staphylocoques à coagulase négative (n = 18) incluent trois S. lugdunensis. Chez les cas décédés, Staphylococcus aureus était le microorganisme le plus fréquemment isolé (70 %).

Figure 7 – Répartition des catégories de microorganismes isolés, pour tous les cas (N = 162) et pour les cas décédés à 30 jours (N = 23), Québec, 2013-2014 (%)

Tous les microorganismes isolés
Figure 7 – Répartition des catégories de microorganismes isolés, pour tous les cas (N = 162) et pour les cas décédés à 30 jours (N = 23), Québec, 2013-2014 (%) Tous les microorganismes isolés

Microorganismes isolés - décès à 30 jours
Figure 7 – Répartition des catégories de microorganismes isolés, pour tous les cas (N = 162) et pour les cas décédés à 30 jours (N = 23), Québec, 2013-2014 (%) Microorganismes isolés - décès à 30 jours

En 2013-2014, 12 % des S. aureus étaient résistants à l’oxacilline, ce qui n’est pas statistiquement différent de la moyenne de 2009-2013 (tableau 5 et figure 8).

Tableau 5 – Proportion de souches testées et proportion de résistance aux antibiotiques pour certains microorganismes isolés, Québec, 2013-2014 (N, %)

MicroorganismeAntibiotiques

Isolés

Testés

Résistants

N

n

%

n

%

Staphylococcus aureusOxacilline

94

94

100,0

11

11,7

Enterococcus faeciumVancomycine

2

2

100,0

0

0,0

Enterococcus faecalisVancomycine

7

7

100,0

0

0,0

Klebsiella (pneumoniae-oxytoca)CSE 4

0

-

-

-

-

Imipénème ou méropénème

0

-

-

-

-

Multirésistant 1

0

-

-

-

-

Escherichia coliCSE 4

2

1

50,0

1

100,0

Fluoroquinolones 3

2

2

100,0

1

50,0

Imipénème ou méropénème

2

0

0,0

0

-

Multirésistant 1

2

1

50,0

0

0,0

Enterobacter sp.CSE 4

3

3

100,0

0

0,0

Imipénème ou méropénème

3

3

100,0

0

0,0

Multirésistant 1

3

3

100,0

0

0,0

Pseudomonas sp.Amikacine, gentamicine ou tobramycine

3

2

66,7

0

0,0

CSE 2

3

3

100,0

0

0,0

Fluoroquinolones 2

3

3

100,0

0

0,0

Imipénème ou méropénème

3

3

100,0

0

0,0

Pipéracilline-tazobactam

3

3

100,0

0

0,0

Multirésistant 2

3

3

100,0

0

0,0

Acinetobacter sp.Imipénème ou méropénème

1

1

100,0

0

0,0

Multirésistant 3

1

1

100,0

0

0,0

CSE 2 : céfépime ou ceftazidime;
CSE 4 : céfépime, céfotaxime, ceftazidime ou ceftriaxone;
Fluoroquinolones 2 : ciprofloxacine ou lévofloxacine;
Fluoroquinolones 3 : ciprofloxacine, lévofloxacine ou moxifloxacine;
Multirésistant 1 : intermédiaire ou résistant à un agent dans trois des cinq classes suivantes : céphalosporines 4, fluoroquinolones 3, aminoglycosides, carbapénèmes, pipéracilline ou pipéracilline-tazobactam.
Multirésistant 2 : intermédiaire ou résistant à un agent dans trois des cinq classes suivantes : céphalosporines 2, fluoroquinolones 2, aminoglycosides, carbapénèmes, pipéracilline ou pipéracilline-tazobactam.
Multirésistant 3 : intermédiaire ou résistant à un agent dans trois des six classes suivantes : céphalosporines 2, fluoroquinolones 2, aminoglycosides, carbapénèmes, pipéracilline ou pipéracilline-tazobactam, ampicilline-sulbactam.

Figure 8 – Évolution des proportions de résistance aux antibiotiques pour certaines bactéries à Gram positif, certaines bactéries à Gram négatif et les Pseudomonas sp., Québec, 2013-2014 (%)

Figure 8 – Évolution des proportions de résistance aux antibiotiques pour certaines bactéries à Gram positif, certaines bactéries à Gram négatif et les Pseudomonas sp., Québec, 2013-2014 (%)

Les figures 9 et 10 présentent la répartition des patients-périodes suivis en 2013-2014, selon le type d’accès vasculaire, par installation. En 2013-2014, 15 installations ont diminué leur proportion de fistules, alors que 6 l’ont augmentée (tableau 6). Douze installations avaient un taux de 0 bactériémie par 100 patients-périodes et seulement 1 installation présentait un taux supérieur au 90e percentile des taux des années 2009-2013 (figure 11 et tableau 7). Les installations ayant un taux de 0 bactériémie sont de petites installations ayant de 4 à 12 fauteuils d’hémodialyse.

Figure 9 – Répartition des patients-périodes suivis selon le type d’accès vasculaire, par installation, Québec, 2013-2014 (n)

Figure 9 – Répartition des patients-périodes suivis selon le type d’accès vasculaire, par installation, Québec, 2013-2014 (n)

Figure 10 – Proportion de patients-périodes sur fistule, par installation, Québec, 2013-2014 (%)

Figure 10 – Proportion de patients-périodes sur fistule, par installation, Québec, 2013-2014 (%)

Figure 11 – Taux d’incidence des bactériémies par installation (2013-2014) et percentiles des taux d’incidence (2009-2010 à 2012-2013), Québec, 2013-2014 (taux par 100 patients-périodes)

Figure 11 – Taux d’incidence des bactériémies par installation (2013-2014) et percentiles des taux d’incidence (2009-2010 à 2012-2013), Québec, 2013-2014 (taux par 100 patients-périodes)

Tableau 6 – Évolution du nombre de patients-périodes suivis et de la proportion de fistules, par installation, Québec, 2009-2013 et 2013-2014 (n, % [I.C. 95 %])

Installation

2009-2013

2013-2014

Variations
(p < 0,05)

Patients-périodes (n)

% avec fistule

Patients-périodes (n)

% avec fistule

1HÔPITAL CHARLES LEMOYNE

15 278

53 [52 ; 54]

4 061

38 [36 ; 39]

diminution

3HÔPITAL ROYAL VICTORIA

7 570

43 [41 ; 44]

1 789

41 [39 ; 44]

 

4HÔPITAL NOTRE-DAME DU CHUM

8 522

62 [61 ; 63]

2 553

67 [65 ; 69]

augmentation

5HÔPITAL GÉNÉRAL JUIF

4 808

28 [26 ; 29]

2 614

21 [20 ; 23]

diminution

7PAVILLON L'HÔTEL-DIEU DE QUÉBEC

14 241

51 [50 ; 51]

4 897

67 [66 ; 68]

augmentation

8PAV. MAISONNEUVE/PAV. MARCEL-LAMOUREUX

18 927

50 [49 ; 51]

4 954

43 [42 ; 45]

diminution

9HÔPITAL DU HAUT-RICHELIEU

5 046

44 [43 ; 46]

1 554

42 [40 ; 45]

 

11HÔPITAL PIERRE-LE GARDEUR

4 148

45 [43 ; 46]

1 055

42 [39 ; 45]

 

12CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE SAINTE-JUSTINE

160

24 [18 ; 31]

80

15 [7 ; 23]

 

14CENTRE HOSPITALIER RÉGIONAL DE LANAUDIÈRE

4 544

27 [26 ; 28]

1 235

23 [21 ; 26]

diminution

15HÔPITAL FLEURIMONT

6 315

34 [32 ; 35]

1 222

32 [29 ; 34]

 

16HÔPITAL RÉGIONAL DE RIMOUSKI

1 985

59 [57 ; 61]

687

62 [58 ; 65]

 

18HÔTEL-DIEU DE LÉVIS

3 768

47 [45 ; 48]

1 123

46 [43 ; 49]

 

19HÔPITAL CITÉ DE LA SANTÉ

5 647

68 [67 ; 69]

2 869

66 [64 ; 68]

diminution

20HÔPITAL DE CHICOUTIMI

4 005

65 [63 ; 66]

922

51 [48 ; 55]

diminution

21HÔPITAL SAINT-LUC DU CHUM

7 281

62 [60 ; 63]

1 868

58 [56 ; 60]

diminution

23HÔTEL-DIEU D'ARTHABASKA

1 487

39 [36 ; 41]

296

33 [28 ; 39]

 

25HÔPITAL DU SACRÉ-COEUR DE MONTRÉAL

7 538

26 [25 ; 27]

2 517

32 [30 ; 33]

augmentation

26HÔPITAL DE VERDUN

6 416

51 [50 ; 52]

1 610

46 [44 ; 49]

diminution

29HÔPITAL GÉNÉRAL DE MONTRÉAL

6 558

29 [28 ; 30]

1 390

35 [32 ; 37]

augmentation

31PAVILLON SAINT-JOSEPH

8 352

28 [27 ; 29]

2 027

27 [25 ; 29]

 

35HÔPITAL HONORÉ-MERCIER

1 889

53 [50 ; 55]

1 125

49 [47 ; 52]

 

36HÔPITAL GÉNÉRAL DU LAKESHORE

3 314

40 [38 ; 42]

1 428

35 [33 ; 38]

diminution

37HÔTEL-DIEU DE SOREL

2 499

52 [50 ; 54]

560

58 [54 ; 62]

augmentation

40HÔPITAL DE HULL

9 297

33 [32 ; 34]

2 281

30 [28 ; 32]

diminution

44HÔPITAL SAINTE-CROIX

2 038

42 [40 ; 44]

483

38 [34 ; 43]

 

46HÔPITAL DE GRANBY

1 477

60 [58 ; 63]

665

49 [45 ; 53]

diminution

47HÔPITAL DE ROUYN-NORANDA

854

64 [61 ; 68]

138

72 [65 ; 80]

 

48CENTRE HOSPITALIER DE ST. MARY

2 973

44 [42 ; 46]

1 113

46 [43 ; 49]

 

49CSSS MEMPHRÉMAGOG

374

48 [43 ; 53]

192

47 [40 ; 54]

 

51HÔPITAL DE MANIWAKI

394

39 [34 ; 44]

230

32 [26 ; 38]

 

53HÔPITAL DE CHANDLER

-

-

25

56 [37 ; 75]

 

58HÔPITAL DU SUROÎT

4 012

59 [57 ; 60]

1 009

55 [52 ; 58]

diminution

63HÔPITAL DE SAINT-GEORGES

245

53 [46 ; 59]

199

49 [42 ; 56]

 

65HÔPITAL ET CLSC DE VAL-D'OR

810

54 [51 ; 58]

394

46 [41 ; 51]

diminution

70CENTRE DE SOINS DE COURTE DURÉE LA SARRE

240

67 [61 ; 73]

94

46 [36 ; 56]

diminution

72HÔPITAL ET CENTRE D'HÉBERGEMENT DE SEPT-ÎLES

138

48 [39 ; 56]

143

53 [45 ; 61]

 

74HÔPITAL DE DOLBEAU-MISTASSINI

-

-

96

42 [32 ; 52]

 

81HÔPITAL DE MONT-LAURIER

1 448

48 [45 ; 50]

409

47 [42 ; 52]

 

82PAVILLON SAINTE-FAMILLE

234

60 [54 ; 66]

102

84 [77 ; 91]

augmentation

96CENTRE DE SANTÉ DE CHIBOUGAMAU

490

40 [35 ; 44]

239

31 [25 ; 37]

diminution

101HÔPITAL RÉGIONAL DE SAINT-JÉRÔME

9 048

45 [44 ; 46]

2 322

43 [41 ; 45]

 

111HÔPITAL DE PAPINEAU

-

-

95

29 [20 ; 39]

 

113HÔPITAL DE THETFORD MINES

329

58 [53 ; 64]

213

60 [54 ; 67]

 

Tableau 7 – Évolution du nombre de cas et du taux d’incidence des bactériémies par installation, et des percentiles des taux d’incidence, Québec, 2009-2013 et 2013-2014 (taux par 100 patients-périodes [I.C. 95 %])

Installation

2009-2013*

2013-2014

Nombre de cas

Nombre moyen de cas par année

Taux / 100 pp

Nombre de cas

Taux / 100 pp

1HÔPITAL CHARLES LEMOYNE

41

10,3

0,27 [0,19 ; 0,36]

8

0,20 [0,08 ; 0,36]

3HÔPITAL ROYAL VICTORIA

49

12,3

0,65 [0,48 ; 0,84]

12

0,67 [0,34 ; 1,10]

4HÔPITAL NOTRE-DAME DU CHUM

33

8,3

0,39 [0,27 ; 0,53]

10

0,39 [0,19 ; 0,67]

5HÔPITAL GÉNÉRAL JUIF

12

6,0

0,25 [0,13 ; 0,41]

2

0,08 [0,01 ; 0,22]

7PAVILLON L'HÔTEL-DIEU DE QUÉBEC

59

14,8

0,41 [0,32 ; 0,53]

15

0,31 [0,17 ; 0,48]

8PAV. MAISONNEUVE/PAV. MARCEL-LAMOUREUX

85

21,3

0,45 [0,36 ; 0,55]

16

0,32 [0,18 ; 0,50]

9HÔPITAL DU HAUT-RICHELIEU

45

11,3

0,89 [0,65 ; 1,17]

1

0,06 [0,00 ; 0,25]

11HÔPITAL PIERRE-LE GARDEUR

26

6,5

0,63 [0,41 ; 0,89]

4

0,38 [0,10 ; 0,84]

12CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE SAINTE-JUSTINE

5

1,7

3,13 [0,99 ; 6,46]

7

8,75 [3,47 ; 16,43]

14CENTRE HOSPITALIER RÉGIONAL DE LANAUDIÈRE

24

6,0

0,53 [0,34 ; 0,76]

2

0,16 [0,02 ; 0,46]

15HÔPITAL FLEURIMONT

34

8,5

0,54 [0,37 ; 0,73]

7

0,57 [0,23 ; 1,08]

16HÔPITAL RÉGIONAL DE RIMOUSKI

6

1,5

0,30 [0,11 ; 0,59]

1

0,15 [0,00 ; 0,57]

18HÔTEL-DIEU DE LÉVIS

13

3,3

0,35 [0,18 ; 0,56]

1

0,09 [0,00 ; 0,35]

19HÔPITAL CITÉ DE LA SANTÉ

16

8,0

0,28 [0,16 ; 0,44]

4

0,14 [0,04 ; 0,31]

20HÔPITAL DE CHICOUTIMI

16

4,0

0,40 [0,23 ; 0,62]

3

0,33 [0,06 ; 0,80]

21HÔPITAL SAINT-LUC DU CHUM

48

12,0

0,66 [0,49 ; 0,86]

8

0,43 [0,18 ; 0,78]

23HÔTEL-DIEU D'ARTHABASKA

5

1,3

0,34 [0,11 ; 0,70]

0

0,00

25HÔPITAL DU SACRÉ-COEUR DE MONTRÉAL

43

10,8

0,57 [0,41 ; 0,75]

6

0,24 [0,09 ; 0,47]

26HÔPITAL DE VERDUN

24

6,0

0,37 [0,24 ; 0,54]

5

0,31 [0,10 ; 0,64]

29HÔPITAL GÉNÉRAL DE MONTRÉAL

35

8,8

0,53 [0,37 ; 0,73]

4

0,29 [0,07 ; 0,64]

31PAVILLON SAINT-JOSEPH

25

6,3

0,30 [0,19 ; 0,43]

6

0,30 [0,11 ; 0,58]

35HÔPITAL HONORÉ-MERCIER

10

5,0

0,53 [0,25 ; 0,91]

6

0,53 [0,19 ; 1,05]

36HÔPITAL GÉNÉRAL DU LAKESHORE

6

2,0

0,18 [0,07 ; 0,35]

3

0,21 [0,04 ; 0,52]

37HÔTEL-DIEU DE SOREL

19

4,8

0,76 [0,46 ; 1,14]

3

0,54 [0,10 ; 1,31]

40HÔPITAL DE HULL

40

10,0

0,43 [0,31 ; 0,57]

5

0,22 [0,07 ; 0,45]

44HÔPITAL SAINTE-CROIX

6

1,5

0,29 [0,11 ; 0,58]

3

0,62 [0,12 ; 1,52]

46HÔPITAL DE GRANBY

4

1,3

0,27 [0,07 ; 0,60]

1

0,15 [0,00 ; 0,59]

47HÔPITAL DE ROUYN-NORANDA

3

0,8

0,35 [0,07 ; 0,86]

0

0,00

48CENTRE HOSPITALIER DE ST. MARY

6

2,0

0,20 [0,07 ; 0,40]

3

0,27 [0,05 ; 0,66]

49CSSS MEMPHRÉMAGOG

1

0,5

0,27 [0,00 ; 1,05]

0

0,00

51HÔPITAL DE MANIWAKI

3

1,5

0,76 [0,14 ; 1,87]

0

0,00

53HÔPITAL DE CHANDLER

-

-

-

0

0,00

58HÔPITAL DU SUROÎT

10

2,5

0,25 [0,12 ; 0,43]

1

0,10 [0,00 ; 0,39]

63HÔPITAL DE SAINT-GEORGES

1

0,5

0,41 [0,00 ; 1,60]

0

0,00

65HÔPITAL ET CLSC DE VAL-D'OR

4

2,0

0,49 [0,13 ; 1,10]

1

0,25 [0,00 ; 1,00]

70CENTRE DE SOINS DE COURTE DURÉE LA SARRE

0

0,0

0,00

0

0,00

72HÔPITAL ET CENTRE D'HÉBERGEMENT DE SEPT-ÎLES

1

0,5

0,72 [0,00 ; 2,84]

0

0,00

74HÔPITAL DE DOLBEAU-MISTASSINI

-

-

-

0

0,00

81HÔPITAL DE MONT-LAURIER

1

0,3

0,07 [0,00 ; 0,27]

1

0,24 [0,00 ; 0,96]

82PAVILLON SAINTE-FAMILLE

0

0,0

0,00

0

0,00

96CENTRE DE SANTÉ DE CHIBOUGAMAU

0

0,0

0,00

0

0,00

101HÔPITAL RÉGIONAL DE SAINT-JÉRÔME

62

15,5

0,69 [0,53 ; 0,87]

7

0,30 [0,12 ; 0,57]

111HÔPITAL DE PAPINEAU

-

-

-

0

0,00

113HÔPITAL DE THETFORD MINES

2

1,0

0,61 [0,06 ; 1,74]

1

0,47 [0,00 ; 1,84]

10e

 

 

 

0,00

 

0,00

25e

 

 

 

0,19

 

0,00

50e

 

 

 

0,39

 

0,21

75e

 

 

 

0,57

 

0,32

90e

 

 

 

0,91

 

0,54

* L’évolution des taux à l’intérieur d’une même installation n’a pas fait l’objet de tests statistiques, étant donné le petit nombre de cas.

  1. Fistula First. Graphs of Prevalent AV Fistula Use Rates, By Network, [En ligne]. http://www.fistulafirst.org/AboutFistulaFirst/FisultaFirstCatheterLastFFCLData.aspx (dernier accès : 2013-08-06).
  2. Ayzac, L., Machut, A., Russell, I., et coll. Rapport final pour l’année 2011 du réseau de surveillance des infections en hémodialyse – DIALIN. CClin Sud-Est et RAISIN, 87 pages, [En ligne]. http://cclin-sudest.chu-lyon.fr/Reseaux/DIALIN/Resultats/rapport_annuel_2011_V2.pdf (dernier accès : 2013-08-06).
  3. Patel, P. R., Yi, S. H., Booth, S., et coll. Bloodstream Infection Rates in Outpatient Hemodialysis Facilities Participating in a Collaborative Prevention Effort: A Quality Improvement Report. American Journal of Kidney Diseases, vol. 62, no 2 (août 2013), p. 322-330.

Comité de surveillance provinciale des infections nosocomiales (SPIN) – bactériémies associées aux accès vasculaires en hémodialyse

Rédacteurs 

Élise Fortin, Direction des risques biologiques et de la santé au travail, Institut national de santé publique du Québec

Charles Frenette, Centre universitaire de santé McGill

Muleka Ngenda-Muadi, Direction des risques biologiques et de la santé au travail, Institut national de santé publique du Québec

Isabelle Rocher, Direction des risques biologiques et de la santé au travail, Institut national de santé publique du Québec

Mélissa Trudeau, Direction des risques biologiques et de la santé au travail, Institut national de santé publique du Québec