Santé reproductive et prévention des grossesses non désirées

Code de statut HTTP : !status

Un choix interdit a été détecté. Veuillez contacter l'administrateur du site.

En 2006, le Québec affichait le quatrième taux d’interruption volontaire de grossesse le plus élevé au Canada. Depuis, le taux d’interruption volontaire de grossesse au Québec a constamment diminué, en particulier chez les femmes de moins de 25 ans. Il est passé :

  • de 18,4/1 000 en 2006 à 16,0/1 000 en 2014, chez les femmes de 15-44 ans,
  • de 21,1/1 000 en 2006 à 13,6/1 000 en 2014 chez les femmes de 15-19 ans,
  • de 34,3/1 000 en 2006 à 27,0/1 000 en 2014 chez les femmes de 20-24 ans. 

Les activités de l’INSPQ autour de la santé reproductive et de la prévention des grossesses non désirées visent à réduire les taux de grossesses à l’adolescence et les taux d’interruptions volontaires de grossesse au Québec. Les objectifs de l’INSPQ dans ce champ d’activité sont de:

  1. soutenir l’implantation du Protocole de contraception du Québec ainsi que la mise à jour et l’implantation du modèle provincial d’ordonnance collective de contraception hormonale et du stérilet 2016 ;
  2. poursuivre la formation des professionnels impliqués dans la dispensation des services de contraception ;
  3. évaluer les effets des nouvelles pratiques cliniques en contraception hormonale au Québec ;
  4. exercer la surveillance des taux de grossesse à l’adolescence et des interruptions volontaires de grossesse au Québec.

Voir aussi