Immunisation

  • 9 décembre 2009

    Les chauves-souris représentent maintenant la principale source des cas de rage humaine au Canada et aux États-Unis. Parmi les cas de rage humaine liés au virus de la chauve-souris, plusieurs n'avaient pas d'histoire de contact physique avec cet animal. Sur la base de l'hypothèse que l'infection aurait pu être transmise par une exposition survenue à l'intérieur de l'habitation et qui serait passée inaperçue, les autorités de santé publique aux Etats-Unis et au Canada ont recommandé l'administration de prophylaxie postexposition (PPE) aux individus ayant eu une exposition survenue à l'intérieur de l'habitation sans histoire de contact physique avec la chauve-souris, lorsqu'il n'est pas possible d'exclure toute possibilité de morsure, d'égratignure ou de contact avec une plaie ouverte....

  • 25 septembre 2009

    À la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS), le Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) a été invité à préparer un avis sur différentes questions en lien avec la vaccination massive de l'ensemble de la population québécoise contre le virus pandémique influenza A (H1N1) 2009 dont le début est prévu en novembre 2009. Lors des discussions tenues à la réunion du CIQ du 18 septembre 2009, d'autres questions ont également été soulevées.

    Le présent avis porte donc sur les questions suivantes :

    1. Quel type de vaccin devrait être utilisé de façon préférentielle pour la campagne de vaccination contre le virus pandémique influenza A (H1N1) 2009?
    2. Dans le contexte d'une disponibilité limitée d'un vaccin contre le virus pandémique...
  • 15 juin 2009

    In December 2008, a new pneumococcal vaccine (PCV-10) was licensed in Canada. An older vaccine (PCV-7) is used in Québec for the routine vaccination of children. The ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (Ministry of Health and Social Services (MSSS)) asked the Comité d'immunisation du Québec (Québec Immunization Committee (CIQ)) to rapidly give an opinion on the pertinence of this vaccine and answer the three following questions:

    1. Can the old and the new vaccines be considered of equivalent value in preventing invasive infections caused by the seven streptococcus pneumoniae serotypes?
    2. Can they be considered interchangeable in terms of primary vaccination?
    3. Is one or the other of the vaccines deemed to have enough...
  • 25 mai 2009

    En décembre 2008, un nouveau vaccin antipneumococcique a été homologué au Canada (VPC-10). Un vaccin plus ancien est utilisé au Québec pour la vaccination de routine des enfants (VPC-7). Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a demandé au Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) de préparer rapidement un avis sur la pertinence de ce vaccin et de répondre aux trois questions suivantes :

    1. Peut-on considérer l'ancien et le nouveau vaccins comme équivalents pour prévenir les infections invasives causées par les sept sérotypes de Streptococcus pneumoniae?
    2. Peut-on les considérer comme interchangeables au niveau de la primovaccination?
    3. Considère-t-on que l'un ou l'autre des vaccins présente des avantages suffisamment...
  • 13 novembre 2008

    Les professionnels de la santé publique sont fréquemment sollicités, afin de donner leur avis concernant la pertinence de vacciner tel ou tel groupe de travailleurs. Alors que les recommandations sont plus claires et plus connues, entre autres pour les travailleurs oeuvrant dans des hôpitaux de courte durée, ce n'est souvent pas le cas pour d’autres travailleurs.

    Face à cette situation, un groupe de travail a été mis sur pied en 1994, afin d'émettre un avis de santé publique sur la vaccination de certains groupes de travailleurs hors du réseau hospitalier de soins de courte durée. Les recommandations de ce groupe de travail ont été diffusées dans le document « Vaccination contre l’hépatite B de certains groupes de travailleurs hors du réseau hospitalier de soins de courte durée...

  • 30 juillet 2008

    The problem of the prevention of diseases attributable to the human papilloma virus (virus du papillome humain) (HPV) extends beyond the field of infectious diseases traditionally prevented by vaccination. This is why the CIQ has followed a different procedure for the preparation of this report by working with a large group of experts, notably from gynaecologists involved with the fight against cancer and from sexually transmitted infectious diseases areas.

    The synthesis of facts was done by a writing committee made up of 4 people, following a model developed by Erickson and De Wals (Vaccine, 2005) which is currently the benchmark in this area. This synthesis encompasses all the information available up to August 15, 2007. A broader meeting of the CIQ, with more than 20 experts...

  • 9 juillet 2008

    In October 2007, the Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) tabled a report entitled “Prévention par la vaccination des maladies attribuables aux virus du papillome humain au Québec” [Prevention of diseases caused by human papillomaviruses through vaccination]. At the time that report was being drafted, only one vaccine – Gardasil – was authorized for sale in Canada. The report did not directly compare the Gardasil and Cervarix vaccines.

    Given the likelihood that the Cervarix vaccine would be approved, the Direction générale de la santé publique (MSSS) submitted a request to the Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) on December 19, 2007, asking the latter to produce an advice with respect to the following question: “Do the two HPV vaccines have an equivalent...

  • 1 juillet 2008

    En septembre 2007, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec annonçait l’implantation d’un programme de vaccination contre le virus du papillome humain (VPH) pour l’automne 2008.

    Le Comité sur immunisation du Québec (CIQ) a déposé en octobre 2007 le rapport « Prévention par la vaccination des maladies attribuables aux virus du papillome humain au Québec ». Au moment de la rédaction du rapport, seul le vaccin Gardasil était homologué au Canada. Ce rapport ne faisait pas la comparaison directe entre les vaccins Gardasil et Cervarix.

    Compte tenu de l’homologation probable du vaccin Cervarix, la Direction générale de la santé publique du MSSS a demandé le 19 décembre 2007 à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) de produire un avis...

  • 15 février 2008

    Le CIQ considère que :

    1. Le niveau actuel de cas d’oreillons, même en considérant la possibilité d’une épidémie annuelle de l’ampleur de celle de la Nouvelle-Écosse est suffisamment bas et la sévérité de la maladie suffisamment faible pour conclure que le programme actuel atteint l’objectif fixé au niveau canadien.
    2. Les grandes éclosions récentes aux États-Unis et en Nouvelle-Écosse se sont éteintes sans interventions majeures, ce qui suggère que nous sommes en-deçà du seuil épidémique mentionné comme l’objectif du PNSP.
    3. La recommandation du CCNI n’est pas en mesure de prévenir des poussées épidémiques, telle que la situation américaine l’a démontrée.
    4. La recommandation du CCNI ne vise pas une large partie de la clientèle où se situe une grande...
  • 25 janvier 2008

    En décembre 2004, le ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec implantait un programme universel d'immunisation contre le pneumocoque avec le vaccin pneumococcique conjugué heptavalent (VPC-7). Le calendrier comprend 3 doses plutôt que les 4 recommandées par le fabricant. L'objectif du projet actuel consiste à évaluer l'impact de ce programme sur les infections invasives à pneumocoque (IIP). Il comporte une mesure de la couverture vaccinale, un suivi continu d'indicateurs de surveillance et une mesure de l'efficacité vaccinale. Cinq sources d'information serviront à évaluer l'impact du programme soit une étude de la couverture vaccinale, les déclarations d'IIP dans le fichier des maladies à déclaration obligatoire, les données de surveillance en laboratoire et les données...

Pages

Souscrire à Immunisation