Immunisation

  • 23 mai 2012

    The live attenuated influenza virus vaccine (LAIV), Flumist®, administered by intranasal spray, is approved for people aged 2-59 years. The National Advisory Committee on Immunization (NACI) recommended in its statement for the 2011-2012 season that, given its efficacy and immunogenicity, LAIV should be used preferentially for healthy children and adolescents aged 2 to 17 years. NACI also indicates that LAIV can be used for children with chronic diseases, other than immune compromising conditions or severe asthma, but that there were insufficient data to recommend the preferential use of LAIV over trivalent inactivated vaccine (TIV). The Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) also recommended, at its June 2011 meeting, that LAIV should be used preferentially in healthy children aged...

  • 23 mai 2012

    Le vaccin à virus vivant atténué contre l'influenza (VVAI), Flumist®, administré par vaporisation intranasale, est approuvé pour les personnes âgées de 2 à 59 ans. Le Comité consultatif national sur l'immunisation (CCNI) a recommandé dans son énoncé pour la saison 2011-2012 que, compte tenu des données d'efficacité et d'immunogénicité, le VVAI soit privilégié chez les enfants et adolescents âgés de 2 à 17 ans bien portants. Le CCNI indique également que, pour les enfants atteints de maladies chroniques, les données étaient insuffisantes pour recommander l'utilisation préférentielle du VVAI plutôt que le vaccin trivalent inactivé (VTI). Le Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) a également recommandé, lors de sa réunion du mois de juin 2011, que le VVAI soit utilisé de façon...

  • 10 janvier 2012

    En décembre 2004, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec implantait un programme universel d'immunisation contre le pneumocoque avec le vaccin conjugué heptavalent (VPC-7). Le calendrier recommandé comprenait trois doses plutôt que les quatre recommandées par le fabricant. Un programme de rattrapage jusqu'à 5 ans a aussi été implanté. Il est donc important d'évaluer soigneusement les effets d'un tel programme.

    On estime que 1,6 million de personnes dont les deux tiers sont des enfants de moins de 5 ans, meurent chaque année d'infections invasives à pneumocoque (IIP) dans le monde. Avant l'introduction du vaccin conjugué, chez les enfants québécois de moins de 5 ans, cette bactérie était responsable d'environ 300 cas d'infection invasive (méningite et...

  • 16 novembre 2011

    La varicelle est une infection virale très contagieuse et très répandue chez les enfants. En effet, avant l'ère de la vaccination, cette maladie touchait près de 90 % des enfants de moins de 12 ans. Au Canada, on estime que 350 000 cas de varicelle par année conduisaient à environ 1 500 hospitalisations (dont les 2/3 chez des sujets préalablement en bonne santé), 125 000 consultations médicales et 5-10 décès par année. Bien que généralement bénigne, la varicelle peut engendrer de graves complications et occasionnellement le décès, particulièrement chez l'adulte et chez l'enfant immunodéprimé. Elle est également responsable d'un lourd fardeau économique, attribuable principalement aux coûts indirects. De plus, 10-30 % des personnes infectées vont développer plus tard un zona, une...

  • 6 octobre 2011

    Bien que l'immunisation soit reconnue comme une des mesures les plus efficaces pour prévenir la mortalité, la morbidité et les complications des maladies infectieuses chez les enfants, il ne faut pas considérer les réussites liées aux programmes de vaccination comme des acquis. Leur succès repose sur la confiance de la population et des professionnels de la santé. Comme des hauts niveaux de couverture vaccinale (proportion de la population visée ayant reçu toutes les doses requises d'un vaccin contre une maladie évitable par la vaccination) sont requis pour atteindre les objectifs de réduction des maladies évitables par la vaccination, il est primordial de suivre de manière continue les différentes mesures de couverture vaccinale.

    En 2010, nous avons donc mené la troisième...

  • 5 octobre 2011

    Le rotavirus (RV) est la cause la plus importante de gastroentérite (GE) sévère chez le jeune enfant. Dans les pays industrialisés, le RV demeure la cause la plus fréquente de GE, entraînant une consultation médicale et une hospitalisation. Au Canada, le RV est retrouvé chez près de 78 % des enfants hospitalisés avec GE aiguë durant les mois d'hiver. De plus, l'incidence des infections à RV nosocomiales chez les patients a été estimée à 8/10 000 jours-présence chez les moins de 5 ans.

    Deux vaccins contre le RV sont présentement homologués et disponibles au Canada, soit le RotaTeq® et le Rotarix®. Le vaccin contre le RV est administré par voie orale en 2 à 3 doses, la première étant administrée dès l'âge de 6 semaines. La série complète de 2 à 3 doses doit être administrée avant...

  • 6 septembre 2011

    La vaccination des enfants représente une des interventions de santé publique les plus efficaces. La couverture vaccinale (CV) à un âge donné est un indicateur couramment utilisé, afin de mesurer la performance des programmes de vaccination. Par contre, de plus en plus d'auteurs suggèrent que l'évaluation des retards dans l'administration des vaccins soit complémentaire à la mesure de la CV.

    Le calendrier de vaccination québécois s'appuie sur plusieurs critères, dont l'épidémiologie de la maladie, l'efficacité des vaccins disponibles et la capacité d'atteindre la population cible. L'âge auquel les vaccins sont administrés tient compte de l'interaction antagoniste potentielle entre la réponse du système immunitaire du nourrisson et le transfert passif d'anticorps maternels, la...

  • 16 août 2011

    En l’absence d’un registre d’immunisation provincial pleinement fonctionnel, des enquêtes populationnelles sont essentielles pour établir les couvertures vaccinales, le principal indicateur utilisé pour évaluer la capacité des programmes de vaccination à atteindre leurs objectifs. Ces enquêtes permettent également d’obtenir des informations importantes quant aux connaissances, attitudes et pratiques sur la vaccination des participants. Ces informations, essentielles à l’élaboration des stratégies de promotion de la vaccination, ne peuvent s’obtenir que par ce type de méthodologie. Ainsi, depuis 2001, quatre enquêtes sur les couvertures vaccinales contre la grippe saisonnière et le pneumocoque ont été réalisées au Québec. Étant donné la pandémie de grippe A(H1N1) survenue au Québec, l’...

  • 16 août 2011

    En avril 2009, un nouveau virus associé à la grippe A(H1N1) a été reconnu comme la cause d’éclosions de maladies respiratoires au Mexique. Ce virus s’est rapidement propagé à de nombreuses régions du globe. Les premiers cas de grippe A(H1N1) en Amérique du Nord ont été signalés à la fin du mois d’avril 2009. À la mi-juin 2009, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré une pandémie de grippe A(H1N1). La première vague de la pandémie a eu lieu entre le 3 mai et le 1er août 2009 au Québec. Une deuxième vague de la pandémie a débuté au début du mois d’octobre 2009 avec un pic lors de la semaine du 8 au 14 novembre 2009. L’analyse de cette seconde vague a indiqué que les taux d’incidence des cas confirmés étaient plus élevés que lors de la première vague, et ce, pour tous les...

  • 12 juillet 2011

    La rubéole est une maladie généralement bénigne, sauf lorsqu’elle est contractée par une femme enceinte au cours des 20 premières semaines de grossesse et qu’il y a transmission à l’enfant à naître. L’infection peut entraîner chez le bébé un syndrome de rubéole congénitale (SRC) qui peut provoquer de la surdité, des cataractes, des malformations cardiaques ou un retard mental.

    L’objectif du programme québécois de vaccination contre la rubéole est de prévenir le SRC. Ce programme est basé principalement sur la vaccination des enfants à l’âge de 12 mois. Il est complété par diverses mesures dont la vérification de la protection contre la rubéole chez les femmes en âge de procréer et chez les femmes enceintes.

    Le Comité consultatif national sur l’immunisation (CCNI) et le...

Pages

Souscrire à Immunisation