Immunisation

  • 27 janvier 2005

    À la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, le présent avis a été préparé afin d'évaluer la pertinence d'un programme d'immunisation contre les infections pneumococciques de l'enfant comportant un nombre réduit de doses de vaccin pneumococcique conjugué 7-valent (VPC-7). Cet avis fait suite à un premier avis émis en 2002 et tient compte des résultats de nouvelles études. La stratégie de vaccination de routine qui comporte 4 doses de VPC-7 (2, 4, 6 et 12 mois) est celle qui sert de référence. Les stratégies qui lui sont comparées comportent trois doses administrées à l'âge de 2, 4 et 6 mois, ou à l'âge de 2, 4 et 12 mois, ou encore une stratégie comportant 2 doses administrées à 2 et 4 mois. Un modèle de simulation a été développé pour estimer les bénéfices...

  • 7 juin 2004

    Dès le lancement de la campagne de vaccination massive contre le méningocoque en juillet 2001, le sous-ministre à la santé publique annonçait son intention de mettre en place un fichier provincial de vaccination contre le méningocoque (FVM) et de centraliser la saisie des données.

    À la suite de cette déclaration, le ministère de la Santé et des Services sociaux confiait à l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) le mandat de constituer et de gérer ce fichier de vaccination. Cette opération s'est déroulée de septembre 2001 à octobre 2002.

    Les objectifs poursuivis dans la constitution du fichier sont les suivants :

    • Rendre accessible aux individus et aux vaccinateurs l'information sur le statut vaccinal des personnes ayant préalablement consenti...
  • 10 mars 2004

    À l'automne 2000, la Direction générale de la santé publique du MSSS, l'Institut national de santé publique du Québec et la Direction des ressources informationnelles du MSSS ont relancé les travaux pour mettre en place un registre provincial de vaccination. Le but principal de ce registre est de doter le Québec d'une capacité à fournir, à l'individu et au personnel de santé, des données complètes sur l'histoire vaccinale, peu importe le lieu d'administration du vaccin.

    Soulignons que la reprise des activités est justifiée entre autres par la Loi no 36 sur la santé publique sanctionnée en décembre 2001, dans laquelle certains articles sont consacrés à l'établissement et au maintien d'un registre provincial de vaccinations.

    Le cadre de référence se veut une synthèse des...

  • 24 septembre 2003

    Les enfants et particulièrement ceux de moins de 2 ans présentent un risque important d'infections à pneumocoque. Elles se manifestent surtout par la bactériémie, la méningite, la pneumonie et l'otite moyenne aiguë. Les taux d'infections pneumococciques invasives les plus élevés surviennent chez les jeunes enfants. Le taux d'incidence d'infections invasives à pneumocoque est maximal chez les enfants âgés entre 6 et 11 mois; il est estimé à 118 cas par 100 000 annuellement pour les nourrissons québécois. Pour les otites moyennes aiguës, l'incidence atteint 118 cas par 100 personnes-années dans ce même groupe, et on considère que 30 à 40 % des otites sont causées par le pneumocoque. Bien que tous les jeunes enfants du Québec soient à risque, ceux du Nunavik sont particulièrement...

  • 20 juin 2003

    Cette enquête vise à fournir aux décideurs et aux intervenants du domaine de la santé l'information nécessaire à la planification du programme de vaccination contre l'influenza et le pneumocoque. Elle cherche également à favoriser l'adoption de mesures et de comportements susceptibles de réduire les effets néfastes de ces maladies et des coûts, tant sociaux que financiers, qui leur sont associés.

  • 20 septembre 2002

    En 1998, un groupe de chercheurs britannique appelé Inflammatory bowel study group et dirigé par le Dr Andrew Wakefield, a publié dans la revue Lancet, une série de 12 cas en évoquant l’hypothèse d’une possible relation causale entre l’immunisation avec le vaccin combiné rougeole-rubéole-oreillons (RRO), la survenue d’une maladie inflammatoire de l’intestin et une régression comportementale subséquente pouvant correspondre à une manifestation du spectre de maladies du comportement associées à l’autisme. Cet article a provoqué une forte couverture médiatique et a suscité beaucoup d’inquiétudes chez les parents et les professionnels de la santé au point de réduire, en particulier au Royaume-Uni, la couverture vaccinale avec le vaccin RRO.

    Ces préoccupations ont atteint le Québec...

  • 13 août 2002

    Au début de l’année 2001, une recrudescence des infections causées par une souche virulente de méningocoque de groupe C a été observée au Québec. Cette situation a amené les autorités de santé publique à mettre sur pied une campagne d’immunisation visant l’ensemble des Québécois âgés de vingt ans ou moins. Un nouveau vaccin conjugué a été utilisé. La campagne a débuté au mois de septembre 2001 et s’est terminée au début de l’année 2002. Des estimations provisoires font état d’un taux de couverture de la population cible de l’ordre de 82 %.

    Suite à cette campagne, se pose la question de l’introduction du vaccin méningococcique C conjugué (VMCC) dans le calendrier régulier d’immunisation des enfants au Québec. Si une telle décision devait être prise, il s’agirait également de...

  • 7 août 2002

    Dans la foulée des projets spéciaux de vaccination contre l’influenza et le pneumocoque de 1999-2000, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) annonçait, au printemps 2000, son intention d’intensifier ces mesures particulières et d’élargir la population ciblée par la vaccination contre l’influenza. En conséquence, un financement de projets spéciaux de vaccination a été offert à nouveau en 2000-2001 afin d’en améliorer l’accessibilité par l’ajout de cliniques, de personnel ou de plages horaires et par des activités dédiées spécifiquement à la vaccination contre la grippe des membres du personnel des établissements de soins. Le présent rapport vise à évaluer les projets spéciaux de 2000-2001.

    Pour l’ensemble du Québec, la participation des régions et des...

  • 9 juin 2002

    Voici un compte-rendu des discussion de cette journée, tenue le 17 avril 2002. Cette Journée d’étude avait été organisée par le Groupe scientifique en immunisation de l’Institut national de santé publique du Québec. Elle avait pour objectif de faire le bilan actuel des connaissances sur le Syndrome oculorespiratoire (SOR) et de favoriser l’échange entre experts en vue d’énoncer des pistes d’interventions et des priorités de recherche.

  • 11 avril 2002

    Les objectifs du projet de recherche étaient

    1. de déterminer la proportion des hospitalisations pour gastro-entérite chez les enfants de moins de cinq ans attribuable au rotavirus et
    2. de faire une analyse descriptive de la morbidité associée à ces hospitalisations. La population à l'étude se composait de tous les enfants de moins de cinq ans hospitalisés pour gastro-entérite entre le 1er décembre 1999 et le 30 mai 2000 dans sept centres hospitaliers du Québec.

    Durant la période à l'étude, 944 hospitalisations éligibles ont été identifiées. La recherche de rotavirus dans les selles a été demandée à 565 occasions (59,9 %). Cette proportion variait de 27,1 à 94,4 % selon les hôpitaux. Sur les 565 épisodes pour lesquelles la recherche a été faite, 405 (71,7...

Pages

Souscrire à Immunisation