Immunisation

  • 15 février 2008

    Le CIQ considère que :

    1. Le niveau actuel de cas d’oreillons, même en considérant la possibilité d’une épidémie annuelle de l’ampleur de celle de la Nouvelle-Écosse est suffisamment bas et la sévérité de la maladie suffisamment faible pour conclure que le programme actuel atteint l’objectif fixé au niveau canadien.
    2. Les grandes éclosions récentes aux États-Unis et en Nouvelle-Écosse se sont éteintes sans interventions majeures, ce qui suggère que nous sommes en-deçà du seuil épidémique mentionné comme l’objectif du PNSP.
    3. La recommandation du CCNI n’est pas en mesure de prévenir des poussées épidémiques, telle que la situation américaine l’a démontrée.
    4. La recommandation du CCNI ne vise pas une large partie de la clientèle où se situe une grande...
  • 25 janvier 2008

    En décembre 2004, le ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec implantait un programme universel d'immunisation contre le pneumocoque avec le vaccin pneumococcique conjugué heptavalent (VPC-7). Le calendrier comprend 3 doses plutôt que les 4 recommandées par le fabricant. L'objectif du projet actuel consiste à évaluer l'impact de ce programme sur les infections invasives à pneumocoque (IIP). Il comporte une mesure de la couverture vaccinale, un suivi continu d'indicateurs de surveillance et une mesure de l'efficacité vaccinale. Cinq sources d'information serviront à évaluer l'impact du programme soit une étude de la couverture vaccinale, les déclarations d'IIP dans le fichier des maladies à déclaration obligatoire, les données de surveillance en laboratoire et les données...

  • 29 novembre 2007

    La problématique de la prévention des maladies attribuables aux virus du papillome humain (VPH) déborde le champ des maladies infectieuses traditionnellement couvert par la vaccination. C’est pourquoi le CIQ a suivi une procédure un peu différente pour la préparation de ce rapport en travaillant avec un groupe élargi d’experts provenant notamment des secteurs de la gynécologie, de la lutte contre le cancer et des infections transmissibles sexuellement.

    La synthèse des connaissances a été effectuée par un comité de rédaction de quatre personnes en suivant le modèle développé par Erickson et De Wals (Vaccine, 2005) qui constitue actuellement la référence en ce domaine. Cette synthèse des connaissances couvre les informations disponibles jusqu’au 15 août 2007. Une rencontre...

  • 28 novembre 2007

    Selon le groupe de travail, les constats suivants doivent être pris en compte dans la décision d'ajuster ou de modifier le PIIQ.

    Fardeau de la maladie

    • Le fardeau de la morbidité et de la mortalité de l'influenza est considérable, ce qui en fait un problème de santé publique important.

    Caractéristiques du vaccin

    • Les données d'efficacité vaccinale montrent que le vaccin antigrippal dans sa présentation actuelle est relativement efficace, mais pas autant que les autres vaccins utilisés généralement dans le cadre du PQI. Cependant, les données d'efficacité du vaccin antigrippal pour certaines populations, dont notamment les jeunes enfants, sont incomplètes.

    Programme, scénario et...

  • 15 octobre 2007

    L'immunisation est reconnue comme une des mesures les plus efficaces pour prévenir la mortalité, la morbidité et les complications des maladies infectieuses chez les enfants. Toutefois, les succès dans ce domaine ne sont jamais acquis et il faut sans cesse exercer une vigilance à cet égard sans quoi les risques de résurgence de ces maladies évitables sont bien réels. C'est pourquoi il est essentiel de monitorer la couverture vaccinale de manière continue. La couverture vaccinale indique la proportion de la population visée ayant reçu les doses requises d'un vaccin contre une maladie évitable. Elle est un indicateur important de la santé des populations et reflète bien le degré de susceptibilité à l'égard des maladies évitables par la vaccination. À l'échelle de la province, l'unique...

  • 28 septembre 2007

    Introduction

    À la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec, une étude visant à évaluer les coûts et l'efficacité du programme de vaccination contre l'influenza au Québec a été réalisée. Ce document présente les résultats de cette étude effectuée selon une perspective sociétale, laquelle prend donc en compte les coûts assumés par l'ensemble des acteurs de ce programme de vaccination (MSSS, DSP, CLSC, médecins vaccinateurs et personnes vaccinées). L'étude vise également à comparer les coûts selon le lieu de vaccination, soit en CLSC ou chez le médecin, et à explorer les facteurs pouvant expliquer les variations éventuelles des coûts estimés entre les territoires de CLSC.

    Méthode

    Le dispositif...

  • 28 septembre 2007

    Suite à une demande concernant la vaccination préventive des patrouilleurs-secouristes bénévoles de la Patrouille canadienne de ski, nous avons élaboré des recommandations de vaccination contre l’hépatite B pour ces personnes.

    Il importe de préciser que les patrouilleurs-secouristes bénévoles de la Patrouille canadienne de ski ne sont pas des travailleurs au sens de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST). En effet, le statut de bénévole ne semble pas rencontrer les conditions pour que l’on soit en présence d’un contrat de travail ou d’apprentissage au sens de la loi. Ils sont cependant couverts par la Loi sur les accidents de travail et les maladies professionnelles (LATMP). Bien que les secouristes bénévoles ne soient pas considérés comme des travailleurs à l’...

  • 22 mai 2007

    Entre février et juin 2002, une campagne de vaccination de masse avec le vaccin pneumocoque polysaccharidique 23-valent (VPP-23) a été réalisée afin de contrôler une épidémie de pneumonie sévère, causée par une souche virulente de Streptococcus pneumoniae de sérotype 1 au Nunavik, province de Québec.

    Notre étude a pour objectif d'évaluer l'impact de cette campagne sur l'incidence des infections invasives à pneumocoque (IIP) et sur la fréquence des hospitalisations possiblement associées aux infections pneumococciques (HPAIP) dans la population âgée de 10 à 64 ans au Nunavik.

    Les cas d'IPP ont été recensés dans le fichier des maladies à déclaration obligatoire (MADO), qui contient les informations transmises par le Laboratoire de Santé publique du Québec. Les...

  • 11 octobre 2006

    À la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec, une étude visant à évaluer les coûts et l'efficacité du programme de vaccination des enfants de 0 à 2 ans au Québec a été réalisée. Ce document présente les résultats de cette étude effectuée selon une perspective sociétale, laquelle prend donc en compte les coûts assumés par l'ensemble des acteurs de ce programme de vaccination (MSSS, DSP, CLSC, médecins vaccinateurs et parents). L'étude vise également à comparer les coûts selon le lieu de vaccination, soit en CLSC ou chez le médecin, et à identifier les facteurs pouvant expliquer les variations éventuelles des coûts estimés entre les territoires de CLSC.

    Le dispositif utilisé est mixte, soit quantitatif et qualitatif. Une approche de description...

  • 1 mai 2006

    Depuis le début des programmes de vaccination, les infirmières ont joué un rôle de premier plan et elles ont ainsi significativement contribué à la réduction et au contrôle des maladies infectieuses. Une étude menée en 1998 auprès des vaccinateurs québécois révélait toutefois que les infirmières avaient globalement une attitude moins favorable face à la vaccination que les médecins omnipraticiens et pédiatres. En effet, seulement 59 % des infirmières se retrouvaient dans la catégorie «nbsp;très favorable à la vaccinationnbsp;» à savoir qu'elles étaient convaincues de l'utilité, de la sécurité et de l'efficacité des vaccins comparativement à 92 % des pédiatres et à 87 % des omnipraticiens.

    Cette situation est particulièrement préoccupante car les infirmières jouent un rôle...

Pages

Souscrire à Immunisation