Georges Adib

  • 3 avril 2018

    L’analyse des 2 234 cas incidents de maladies à déclaration obligatoire (MADO) reliées à une exposition professionnelle à l’amiante enregistrés dans le système MADO-Chimique entre 2006 et 2015 montre que :

    • 98 % des cas sont des hommes.
    • Chez les femmes, les mésothéliomes sont les maladies reliées à l’exposition à l’amiante les plus fréquentes, alors que chez les hommes ce sont les amiantoses qui prédominent.
    • Près de 60 % des cas d’amiantose, près de 50 % des cas de mésothéliome et 70 % des cas de cancer du poumon ont été exposés à l’amiante dans les secteurs d’activité économique suivants : « Bâtiments et travaux publics », « Mines, carrières et puits de pétrole » et « Fabrication d’équipement de transport ».
    • Environ 70 % des personnes...
  • 21 février 2018
    • La surveillance est reconnue comme une fonction essentielle de santé publique permettant d’éclairer la prise de décision tant dans le secteur de la santé et des services sociaux que dans les autres secteurs d’activité qui agissent sur la santé, en répondant à des besoins d’information sur l’état de santé et de ses déterminants.
    • En santé au travail, la surveillance se définit comme une appréciation continue de l’état de santé des travailleurs et de ses déterminants, visant à suivre l’évolution de problèmes de santé liés au travail et de leurs facteurs de risque ou de détecter de nouveaux problèmes, afin d’orienter les actions préventives.
    • La réalisation d’activités efficaces de surveillance en santé au travail nécessite l’utilisation de termes et de concepts...
  • 21 décembre 2017

    Le terme amiante s’applique à un groupe de minéraux fibreux composés de silicate. Il existe deux  grandes familles d’amiante, les serpentines et les amphiboles. Le chrysotile, extrait au Québec, est le seul membre de la famille des serpentines, tandis que la crocidolite, l’amosite, l’actinolite, l’anthophyllite et la trémolite font partie des amphiboles. À cause de sa grande résistance mécanique et thermique, de même que pour sa grande durabilité, l’amiante est utilisé à différentes fins, notamment comme isolant contre le feu et le bruit. On peut trouver de l’amiante dans plusieurs produits, comme des tuiles, des tuyaux en amiante-ciment, etc.

  • 4 juillet 2017

    Les propriétés physico-chimiques de l’amiante expliquent la vaste étendue de son utilisation. Les risques à la santé que pose ce minerai sont toutefois sérieux et très bien documentés. L'état des connaissances à ce jour permet de conclure que l'amiante, incluant le chrysotile, est un cancérigène avéré pour l'humain. Toutes les formes d’amiante sont cancérigènes et il n’y a pas de seuil sécuritaire pour ce contaminant (CIRC, 2012; OMS, 1998).

    Les risques à la santé concernent les travailleurs exposés à l’amiante dans leur milieu de travail et la population générale exposée par l’environnement (cohabitation avec des travailleurs qui ramènent des vêtements contaminés à la maison, pollution de l’air par les mines d’amiante et les usines d’amiante, travaux domestiques avec des...

  • 1 décembre 2016
    • Ce rapport présente une analyse des données d’intervention de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail sur les chantiers de construction et autres lieux de travail aux prises avec de l’amiante (2012-2014).
    • L’analyse montre des écarts par rapport aux exigences de certains articles du Code de sécurité pour les travaux de construction.
    • Ces écarts accroîtraient le risque d’inhalation de fibres d’amiante par les travailleurs du secteur de la construction, jusqu’à la visite des inspecteurs de la Commission.
    • Les données ne permettent pas de mesurer l’ampleur de l’exposition professionnelle à l’amiante. Elles révèlent toutefois, malgré certaines limites, le niveau de contrôle de l’exposition à l’amiante dans le secteur...
  • 7 avril 2015

    Le 30 mai 2014, le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et responsable du Plan Nord, ainsi que le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques ont annoncé le plan d’action gouvernemental sur les hydrocarbures. Avec l’annonce de ce plan, le gouvernement du Québec a fait connaître son intention de réaliser, dès l’automne 2014, une évaluation environnementale stratégique (ÉES) globale et une autre propre au contexte de l’île d’Anticosti.

    Les ÉES entreprises visent à dresser un bilan des connaissances et à déterminer celles à acquérir au regard des répercussions potentielles du développement de la filière des hydrocarbures gaziers et pétroliers sur l’environnement, la santé et la sécurité du public de même que...

  • 25 novembre 2013

    Le projet Amiante-Industries 2012 a été amorcé à la fin de 2011, afin de rejoindre les établissements du Québec où des produits à base d'amiante pouvaient être fabriqués ou manipulés. Il fait suite au projet provincial Amiante-Secteurs industriels qui s'est achevé en 2007 [Huneault, 2008]. En effet, à cause de problèmes lors du ciblage des établissements basé sur les codes d'activité économique, tous les utilisateurs d'amiante au Québec n'avaient pas été nécessairement identifiés par le projet de 2007.

    Le présent projet a permis de recenser six établissements à travers le Québec où l'on fabrique ou manipule des produits en amiante. Deux des six établissements ne sont pas dotés d'un PSSE à cause de leur appartenance au groupe prioritaire IV. Toutefois, comme l'exposition à l'...

  • 9 mars 2012

    La présente étude décrit les caractéristiques des 123 travailleurs québécois ayant eu une analyse biométrologique du contenu pulmonaire en fibres entre 1988 et 2007 et atteints d'une maladie professionnelle reliée à l'amiante (amiantose, mésothéliome et cancer pulmonaire).

    Cette description a été réalisée à partir des données sur la maladie, l'histoire professionnelle et la biométrologie consignées dans les dossiers des travailleurs conservés à la Commission de la santé et de la sécurité du travail du Québec. L'histoire professionnelle des travailleurs a permis de déterminer dans quel milieu de travail (ou secteur/profession) avait eu lieu l'exposition à l'amiante responsable de la maladie : mines et moulins d'amiante, construction, entretien/réparation et autres. La profession...

  • 9 mars 2012

    Ce document s'inscrit dans la suite d'un bilan des connaissances sur les études publiées entre 2003 et 2009 sur l'exposition à l'amiante et sur les maladies qui y sont liées dans la population générale et chez les travailleurs québécois. Il est également en continuité avec les bilans précédents publiés par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) en 2003 et en 2005 sur le sujet de l'amiante au Québec.

    Le présent rapport liste les 35 recommandations formulées dans les publications de l'INSPQ de 2003 et de 2005 et il précise leur niveau de réalisation. Il reprend certaines des recommandations partiellement ou non réalisées et en ajoute de nouvelles en fonction des connaissances acquises depuis 2003 pour arriver à un total de 23 recommandations en 2011.

    ...

  • 13 janvier 2012

    This document reports on the Québec data acquired since 2003 on asbestos exposure and asbestos-related diseases, both among workers and in the general population. However, the aim is not to update the knowledge on asbestos as such. This report also summarizes the status of the Québec surveillance system for asbestos exposures and asbestos-related diseases, which will be introduced by the Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), as a result of the adoption of the Policy concerning the increased and safe use of chrysotile asbestos in Québec.

    The most recent data (2004) on environmental exposure to asbestos in outdoor air identified no asbestos fibres in Montréal and in the city of Québec. However, in Thetford Mines, the average airborne asbestos concentration was 0....

Pages

S'abonner à Georges Adib