Projet Amiante-Industries 2012 : bilan

Le projet Amiante-Industries 2012 a été amorcé à la fin de 2011, afin de rejoindre les établissements du Québec où des produits à base d'amiante pouvaient être fabriqués ou manipulés. Il fait suite au projet provincial Amiante-Secteurs industriels qui s'est achevé en 2007 [Huneault, 2008]. En effet, à cause de problèmes lors du ciblage des établissements basé sur les codes d'activité économique, tous les utilisateurs d'amiante au Québec n'avaient pas été nécessairement identifiés par le projet de 2007.

Le présent projet a permis de recenser six établissements à travers le Québec où l'on fabrique ou manipule des produits en amiante. Deux des six établissements ne sont pas dotés d'un PSSE à cause de leur appartenance au groupe prioritaire IV. Toutefois, comme l'exposition à l'amiante est une thématique inscrite dans le Programme national de santé publique et dans la planification stratégique du RSPSAT, et qu'elle est une priorité inscrite dans le Cahier des charges de la CSST, il est recommandé de surveiller ces deux établissements.

Dans un des cinq établissements où une surveillance environnementale a été réalisée, un travailleur est exposé à des niveaux dépassant la norme actuelle de 1 fibre/cm3. Le RSPSAT devrait effectuer un suivi de l'exposition et une surveillance médicale selon l'exposition pour ce travailleur. Par contre, si l'on considère la norme de 0,1 fibre/cm3 en vigueur dans les autres provinces canadiennes ou aux États-Unis, ce sont plutôt six travailleurs qui devraient être suivis.

En outre, dans l'unique établissement où un échantillonnage des fibres d'amiante n'a pas été effectué, il faut s'assurer que l'amiante a bel et bien été remplacé par un autre matériau, comme l'a mentionné la direction de l'établissement. Dans le cas contraire, il faut envisager des échantillonnages auprès des deux travailleurs potentiellement exposés.

En ce qui a trait à la protection collective, il y aurait deux établissements sur six, non dotés d'un système de captation à la source aux postes de fabrication ou de manipulation de produits en amiante. Si les établissements en question prévoient toujours la fabrication ou la manipulation de produits en amiante, le RSPSAT devrait encourager ces établissements à implanter la captation à la source, et dans l'éventualité

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-69374-1

ISBN (imprimé): 

978-2-550-69373-4

Notice Santécom: