Claudia Blais

  • 11 juin 2018
    • Globalement, plus de 170 000 Québécois âgés de 20 ans et plus étaient touchés par les maladies vasculaires cérébrales en 2013-2014 ce qui représentait une prévalence brute de 2,7 %.
    • Pour cette même année, plus de 17 000 Québécois avaient reçu, pour la première fois, un diagnostic d’une maladie vasculaire cérébrale. Parallèlement, près de 13 000 personnes ayant subi un tel événement de santé étaient décédées.
    • Les taux d’incidence et de mortalité avaient diminué au cours de la période à l’étude, alors que la prévalence s’était stabilisée dans les dernières années.
    • Les accidents vasculaires cérébraux de nature ischémique représentaient la prévalence hospitalière la plus grande. Toutefois, les hémorragies intracérébrales étaient les plus morbides dans les...
  • 15 mai 2018
    • La contribution de l’exposition aux espaces verts dans la prévalence des principales maladies cardiovasculaires (MCV), de l’hypertension artérielle (HTA) et du diabète, pour les régions métropolitaines de Montréal et de Québec, de 2006 à 2011, a été évaluée.
    • On observe principalement que les espaces verts avec des facilités sportives contribuent à diminuer la prévalence des maladies vasculaires cérébrales et du diabète, et ce, en tenant compte des covariables sociodémographiques et environnementales.
    • Ceci suggère que les espaces verts avec des facilités sportives peuvent avantageusement être utilisés dans une perspective de prévention et de surveillance des maladies vasculaires cérébrales et du diabète.
  • 15 mai 2018
    • Les inondations peuvent avoir une multitude de conséquences majeures sur la santé, mais pour bien les analyser, il serait utile de définir clairement les zones inondées.
    • La méthodologie présentée dans ce feuillet a permis de déterminer les pourcentages de surfaces inondées par code postal.
    • Au final, aucune différence significative dans les événements cardiovasculaires n’a été trouvée entre les zones inondées et les zones adjacentes.
    • Le petit nombre d’événements aigus observés dans la région inondée peut s’expliquer par le manque de puissance statistique à détecter les différences, mais d’autres hypothèses sont aussi discutées.
  • 15 mai 2018
    • La survenue d’une hospitalisation ou du décès pour cause principale d’insuffisance cardiaque chez des personnes âgées de 65 ans et plus, et déjà diagnostiquées avec cette maladie, est liée à la météorologie, même en tenant compte des facteurs de risque importants.
    • Une diminution de la température hebdomadaire moyenne de 10°C est ainsi associée à une augmentation du risque d’être hospitalisé ou de décéder pour cause principale d’insuffisance cardiaque d’environ 7 %.
    • Chaque augmentation de 1 kPa de la pression atmosphérique est associée à une augmentation du risque d’événements d’insuffisance cardiaque d’environ 4,5 %, lorsque mesurée sur une période de 7 jours avant l’événement.
  • 17 juillet 2015

    Among the risk factors for cardiovascular disease, hypertension is the leading factor since 13% of deaths overall are attributed to it. Given the considerable weight of this risk factor from the standpoint of public health, it is necessary that population-based studies be conducted to measure its prevalence and evolution over time. In Québec, the universal healthcare system is administered, among other things, by means of health administrative databases that are constantly being updated and can be linked. Population-based health surveys are conducted on a regular basis and provide other types of data. The data collected through the surveys can be self-reported or measured. The main objective of this study is to compare the prevalence of estimated hypertension based on three data...

  • 17 juillet 2015

    Parmi les facteurs de risque des maladies cardiovasculaires, l'hypertension artérielle (HTA) est le plus important car 13 % des décès globaux lui sont attribués. En raison du poids de ce facteur de risque, des études populationnelles s'avèrent nécessaires pour en mesurer la prévalence et son évolution dans le temps. Au Québec, l'administration du système universel de santé s'effectue, entre autres, au moyen de banques de données médico-administratives de santé qui sont continuellement mises à jour et qui peuvent être jumelées. Les enquêtes de santé populationnelles sont quant à elles effectuées sur une base régulière et fournissent d'autres types de données. Les données recueillies dans ces enquêtes peuvent être autodéclarées ou mesurées. Le principal objectif de cette étude est de...

  • 12 mai 2015

    Les cardiopathies ischémiques, maladies attribuables à une ischémie des artères coronaires nourrissant le cœur, incluant l'infarctus du myocarde, sont-elles en augmentation au Québec? De plus, les Québécois décédant de ces maladies avaient-ils été préalablement diagnostiqués? Grâce aux données médico-administratives jumelées du Système intégré de surveillance des maladies chroniques du Québec (SISMACQ), les premières mesures de prévalence, d'incidence et de mortalité ont été estimées. En 2011-2012, la prévalence brute était de 9,4 %, ce qui représentait près de 582 000 individus âgés de ≥ 20 ans. Entre 2000-2001 et 2011-2012, cette prévalence a augmenté de 15 % bien que depuis 2005-2006, elle s'est stabilisée et a diminué légèrement. L'incidence et la mortalité étaient en diminution...

  • 9 octobre 2012

    L'évaluation des soins et la surveillance des maladies constituent des aspects essentiels d'un système de santé moderne et sont d'une importance capitale en regard des maladies cardiovasculaires en raison de la prévalence de ces maladies et des coûts élevés qui leur sont associés. Au Canada, les données médico-administratives sont continuellement mises à jour et offrent une couverture détaillée et complète de la population. Cependant, la qualité de l'information demeure une préoccupation.

    La fiabilité et la capacité prédictive des données relatives aux comorbidités contenues dans la base de données des séjours hospitaliers au Québec ont été évaluées et comparées à celles des données recueillies lors de la réévaluation des données cliniques des dossiers médicaux d'un échantillon...

  • 11 mars 2011

    Depuis 2002, l'Institut national de santé publique du Québec effectue la surveillance du diabète au Québec à partir de données issues du jumelage des fichiers administratifs de la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ) et du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). Dans le contexte du Plan ministériel de surveillance multithématique (volet maladies chroniques), l'élargissement de la surveillance à d'autres maladies chroniques est actuellement en cours à l'Institut. Les maladies cardiovasculaires ont été les premières à s'ajouter au diabète et une définition de cas a récemment été adoptée pour identifier l'hypertension artérielle dans la population québécoise âgée de 20 ans et plus. L'hypertension étant un facteur de risque majeur de maladies cardiovasculaires, il...

  • 6 mai 2010

    La mortalité pour causes cardiovasculaires est en diminution au Québec ainsi qu’au Canada depuis plusieurs années. Ce déclin est notamment associé à une amélioration dans le traitement des maladies cardiovasculaires. Par contre, celles-ci comptent toujours parmi les premières causes de décès en importance au Québec et au Canada. Aussi, si l’on observe une baisse au niveau de la mortalité par maladies cardiovasculaires, la prévalence de cette condition est quant à elle en augmentation au pays. De plus, plusieurs facteurs de risque majeurs et modifiables des maladies cardiovasculaires sont également en augmentation, soit le diabète, l’obésité et l’hypertension. Ainsi, le déclin actuellement observé au niveau de la mortalité par maladies cardiovasculaires pourrait éventuellement atteindre...

Pages

S'abonner à Claudia Blais