Bulletin d'information en santé environnementale

  • Actualité

Les coûts de l’inaction en changements climatiques

Ouranos a été mandaté par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques afin d’identifier et de quantifier les impacts générés par les changements climatiques sur la santé et sur les infrastructures (inondations, dégel du pergélisol et érosion des côtes) et d’en évaluer les coûts, autant pour l’État que pour l’ensemble de la société.

Pour le domaine de la santé, les impacts examinés incluent les cas de mortalité, de morbidité et la perte de productivité (remboursements de CSST), ainsi que les coûts afférents à ces cas, comme les dépenses en soins de santé pour les personnes affectées.

Les enjeux à l’étude pour le secteur de la santé sont les impacts liés à la chaleur, aux zoonoses (maladie de Lyme et Virus du Nil occidental) et au pollen de l’herbe à poux. Les analyses considèrent un horizon temporel de 50 ans (2015 à 2065) et un scénario socio-économique de statu quo (pas de croissance ou de changement démographique, politique, économique, etc.). Aucune nouvelle mesure d’adaptation n’est considérée, mais celles déjà en place sont intégrées dans les analyses.

Le tableau ci-dessous résume les coûts supplémentaires attribuables aux changements climatiques pour chacun des enjeux de santé.

Tableau 1    Coûts supplémentaires attribuables aux changements climatiques pour les enjeux de santé (en dollars de 2012)

Enjeu

Coûts pour le gouvernement

Coûts pour la société

Chaleur

378 M$

33 G$

Maladie de Lyme

60 M$

744 M$

Virus du Nil occidental

35 M$

21 M$

Herbe à poux

360 M$

475 M$

Pour la chaleur, différents scénarios climatiques ont été analysés, comme illustré par la figure ci-dessous (en percentiles, selon l’ampleur du changement climatique). L’impact économique d’une adaptation efficace en ressort.

Figure 1 - Coûts des impacts de la chaleur sur la santé avec les changements climatiques pour 2020, 2040 et 2060 (M$)

On attribue plus de 20 000 décès additionnels causés par l’augmentation des températures dans les 50 prochaines années, ce qui explique les coûts importants pour la société. Les coûts sociétaux en matière de maladie de Lyme sont particulièrement élevés si la détection de la maladie se fait tardivement, en raison de la perte de productivité engendrée par cette maladie. Les coûts pour la société pour le pollen de l’herbe à poux comprennent l’achat de médicaments et la perte de productivité. Déjà, le coût cumulatif du pollen, sans tenir compte des changements climatiques, est estimé à 3,4 G$.

L’un des principaux constats de l’analyse, effectuée à partir de la littérature scientifique et des connaissances existantes, est que les coûts sans changements climatiques sont déjà passablement élevés pour l’ensemble des enjeux et qu’en considérant les changements climatiques, les coûts pour la santé s’accroîtront encore davantage, particulièrement pour la chaleur et le pollen.

Parmi ses recommandations, Ouranos mentionne que la prévention s’avère une manière très efficace de réduire les coûts et qu’une solide stratégie d’adaptation peut permettre la réduction de ceux-ci et l’atteinte d’autres objectifs, comme le développement durable et l’efficacité énergétique, par exemple. [MB]

Sources :

www.ouranos.ca/media/publication/373_RapportLarrivAe2015.pdf

Table ronde présentée en rediffusion sur la plateforme Comclimat : www.comclimat.com/fr/groups/comclimat/exclusif-la-vid%C3%A9o-de-la-table-ronde-le-co%C3%BBt-de-linaction-en-changements-climatiques