Bulletin d'information en santé environnementale

  • Brèves d'actualité

Effets du nickel sur la santé dans la Cité-Limoilou

Le 26 avril dernier, le Directeur régional de santé publique de la Capitale-Nationale rendait public l’avis de santé concernant la présence de nickel dans l’arrondissement La Cité-Limoilou (Ville de Québec), incluant une série de recommandations visant à réduire l’exposition de la population à ce contaminant.

Les données du ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) révèlent que pour les trois stations de mesure du secteur, la moyenne de nickel dépassait 4,4 fois la norme prescrite par le Règlement sur l’assainissement de l’atmosphère, durant la période du 2 avril 2010 au 28 mars 2012. L’analyse de risque démontre que chez des personnes en bonne santé, les concentrations de nickel dans l’air pourraient favoriser le développement de problème d’allergie, d’asthme et de dermatite de contact chez une certaine partie de la population hypersensible (ayant développé une allergie) au nickel (de 10 à 20 % de la population). Il faut par ailleurs préciser que la dermatite ne peut apparaitre que suite à un contact entre la peau et le métal en question. Rappelons que cet arrondissement est touché par divers polluants atmosphériques présents dans l’air ambiant, étant un quartier comprenant des zones industrielles. Enfin, les conditions socio-économiques s’ajoutent au fardeau sanitaire préoccupant dans ce secteur de la ville tel que démontré dans le dernier Rapport sur les inégalités sociales de santé de la DRSP. Toutefois, l’analyse réalisée par la DRSP permet d’affirmer que la population en général ne devrait pas ressentir d’effets aigus significatifs pour sa santé à court terme.

Dans son avis de santé publique, les recommandations émises s’adressent aux générateurs de risques, au MDDEFP, à la Ville de Québec et au ministère des Transports du Québec. Soulignons, en terminant, qu’à l’initiative de la DRSP, un comité intersectoriel sur la contamination environnementale dans la Cité-Limoilou a été créé, il y a plusieurs semaines, afin de mettre en place des mesures et réduire la contamination de l’air ambiant. Le comité est composé de représentants des niveaux local, régional et provincial, des secteurs publics et privés. [CL]

Source: Communiqué de presse, Agence la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale. 26 avril 2013.

Pour consulter l’avis de santé publique produit par la Direction de santé publique de l’Agence de la santé et des services sociaux : Contamination atmosphérique dans l’arrondissement La Cité-Limoilou. La question du nickel.

www.dspq.qc.ca/documents/ContaminationatmospheriqueAvis15.pdf