Santé environnementale

  • 9 janvier 2008

    The Inuit of Nunavik are exposed to metals and persistent organic pollutants (POPs) that are carried from southern to northern latitudes by oceanic and atmospheric transport and biomagnified in Arctic food webs. As the Inuit traditional diet comprises large amounts of tissues from marine mammals, fish and terrestrial wild game, the Inuit are more exposed to these contaminants than populations living in southern regions. Mercury and lead mainly affect the nervous system and can cause cognitive, behavioural and motor impairment in children and adults. The major health risk associated with cadmium is renal toxicity, whereas chronic exposure can also cause anemia, bone loss and cardiovascular disease. The objectives of this study, conducted within the framework of the Nunavik Inuit Health...

  • 9 janvier 2008

    Les activités traditionnelles de chasse, de pêche et de cueillette sont essentielles à la santé des Inuits du Nunavik. Depuis une vingtaine d’années environ, la confiance des Inuits en ces ressources et l’accès à ces dernières ont été menacés par la présence de contaminants environnementaux dans la faune, par des tendances sociales et économiques influençant le temps disponible pour la chasse et la pêche et, plus récemment, par les changements climatiques et leur incidence sur la disponibilité et l’accessibilité des ressources de la faune. Ce résumé rapporte l’information recueillie dans le cadre de l’Enquête de santé auprès des Inuits du Nunavik 2004 au sujet de ces questions.

    Les aliments traditionnels, et les activités (chasse et pêche) de collecte, de distribution et de...

  • 9 janvier 2008

    Les Inuits du Nunavik sont exposés aux métaux et aux polluants organiques persistants (POPs) transportés du sud au nord par les courants marins et atmosphériques, et bioamplifiés dans les réseaux alimentaires de l’Arctique. Comme leur régime alimentaire traditionnel comporte d’importantes quantités de mammifères marins, de poissons et de gibier, les Inuits sont davantage exposés à ces contaminants que les populations vivant dans les régions du Sud. Parmi ces contaminants, notons les POPs classiques – regroupant les polychlorodibenzo p-dioxines (PCDDs), les polychlorodibenzo-furanes (PCDFs), les biphényls polychlorés (BPCs) et les pesticides chlorés – et les POPs émergents, qui comprennent le perfluorooctanesulfonate (PFOS), les composés phénoliques halogénés (CPHs) et les retardateurs...

  • 24 octobre 2007

    Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) est appelé comme plusieurs autres ministères à contribuer à l'avis gouvernemental préparé par le ministère des Affaires municipales et des Régions (MAMR) en cours de processus de révision des schémas d'aménagement des municipalités régionales de comté (MRC).

    La réalisation du mandat est décentralisée vers les régions, au sein même des directions de santé publique (DSP) dans les agences de la santé et des services sociaux (ASSS). Les équipes de santé environnementale, mandatées à cette tâche, voient cette contribution comme une opportunité de participer à la planification d'un développement harmonieux et durable du territoire et d'optimiser les actions favorables à la santé et au bien-être de la population de leur...

  • 11 septembre 2007

    L’intensification des productions animales, principalement de la production porcine, a engendré des situations où la quantité de fumier et de lisier produite dépasse les capacités de réception des terres disponibles pour l’épandage. L’objectif de cette étude consistait à évaluer l’association entre l’intensité des productions animales, et particulièrement de la production porcine, et la présence de diarrhée chez des résidants de territoires agricoles. Les données d'une enquête portant sur 8 702 personnes vivant dans 162 municipalités de régions agricoles du Québec ont été analysées. Des informations concernant les symptômes de diarrhée survenus lors de la semaine précédant la consommation d’eau et certains facteurs de risque de diarrhée avaient été recueillies lors d’un entretien...

  • 23 mai 2007

    La communauté crie d'Oujé-Bougoumou est située à environ 60 kilomètres à l'ouest de Chibougamau et compte 622 résidants. Il existe pour cette communauté une exposition potentielle à des substances toxiques résultant de la présence de résidus miniers laissés, au milieu des années 1950, par une activité minière importante.

    Confronté à cette exposition potentielle, le Grand Conseil des Cris a commandé une étude portant sur la contamination environnementale, étude qui a été réalisée par Christopher L. Covel de CL COVEL PG LLC et Roger D. Master du Dartmouth College, Hanover, New Hampshire. Cette dernière a révélé la mobilisation d'éléments toxiques présents dans les résidus miniers et a suggéré la présence d'effets sur la santé humaine.

    Le rapport produit dans le cadre de...

  • 16 mai 2007

    L'estimation de l'exposition aux contaminants par le contact cutané, particulièrement à partir du sol, est une étape du processus de l'évaluation de risque qui demeure des plus incertaines, d'autant plus que la documentation concernant l'absorption cutanée des contaminants est loin d'être complète. Il est vrai, qu'à priori, la peau est une voie d'absorption complexe. Le média (eau, air, sol), servant de véhicule aux substances toxiques, ainsi que plusieurs autres paramètres doivent être considérés lors de l'estimation de l'absorption cutanée. Malgré le fait que des auteurs aient proposé des équations afin d'estimer quantitativement l'absorption des contaminants chimiques du sol à travers la peau, aucun de ces modèles n'a été validé à ce jour.

    Le but de ce travail était de...

  • 8 septembre 2006

    Le présent avis vise à documenter les critères de contamination microbiologique liés à l’utilisation d’effluents d’eaux usées domestiques après traitement pour l’irrigation de terrains de golf. Les aspects reliés à la contamination chimique, bien que soulevés, ne font pas partie intégrante de cette évaluation. Ils devront faire l’objet d’une évaluation particulière par le MDDEP afin de s’assurer qu’ils ne comportent pas de risque pour l’environnement et la santé des populations avoisinantes.

    La réutilisation d’eaux usées est de plus en plus fréquente dans le contexte où une certaine pénurie en eau est observée dans plusieurs régions de la planète. Cette réutilisation des eaux en milieu urbain pour l’irrigation des terrains de golf est une pratique courante. Toutefois, à notre...

  • 4 novembre 2005

    Dans une lettre datée du 9 mars 2004 et adressée au Dr Marc Dionne, directeur de la Direction des risques biologiques, environnementaux et occupationnels de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), le Dr François Desbiens, directeur de la santé publique de la région de la Capitale nationale demandait la collaboration et l’expertise de l’INSPQ, afin d’évaluer la pertinence et la faisabilité d’une nouvelle étude épidémiologique, destinée à évaluer les effets potentiellement nocifs de la contamination du réseau d’eau potable par le trichloroéthylène (TCE) dans la municipalité de Shannon. À la suite de cette demande, un comité ad hoc a été constitué, composé de personnes ayant une expertise en santé environnementale, en épidémiologie et en statistique. Ce comité a...

  • 15 septembre 2005

    En 1997, un Comité aviseur sur l'amiante a été mis sur pied par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec compte tenu des développements internationaux dans le dossier de l'amiante. L'objectif de ce Comité était de faire des recommandations concernant les mesures appropriées d'information de la population et de protection de la santé publique à mettre en œuvre en rapport avec la situation de l'amiante au Québec. De nombreux travaux ont été effectués pour répondre à ce mandat. Ils ont été synthétisés dans trois documents qui peuvent être consultés sur le site Internet de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) (De Guire et al., 2003; Lajoie et al., 2003; De Guire et Lajoie, 2003).

    En 2002, le gouvernement du Québec a adopté une...

Pages

Souscrire à Santé environnementale