Santé environnementale

  • 8 janvier 2009

    Les Québécois passent la majeure partie de leur temps à l'intérieur, principalement à leur domicile. Ils y sont donc potentiellement exposés à divers contaminants durant de longues périodes de temps. Parmi les agents qui peuvent être observés en milieu résidentiel intérieur, la présence de moisissures et l'humidité excessive sont ceux les plus fréquemment signalés aux directions de santé publique et aux municipalités. Or, ceux-ci ont été associés à l'apparition ou à l'aggravation de divers problèmes de santé, dont les allergies et l'asthme.

    Dans ce contexte, il est apparu qu'une meilleure connaissance de la situation au Québec permettrait d'apprécier l'ampleur et les caractéristiques du problème et ainsi, d'identifier des pistes d'action possibles. Cependant, bien que de l'...

  • 31 juillet 2008

    Une fiche synthèse sur une substance toxique, le chlore, a été rédigée récemment par le Groupe scientifique sur les urgences en santé environnementale de l'INSPQ. Elle s'ajoute aux autres fiches du Guide toxicologique pour les urgences en santé environnementale regroupant de l'information pertinente et utile pour les intervenants en santé environnementale œuvrant sur le terrain.

    Produit en 2004 à la demande de la Table nationale de concertation en santé environnementale (TNCSE), le Guide toxicologique permet de faciliter la prise de décisions et d'accélérer la réponse des intervenants aux urgences environnementales de nature chimique.

  • 9 janvier 2008

    Les Inuits du Nunavik sont exposés aux métaux et aux polluants organiques persistants (POPs) transportés du sud au nord par les courants marins et atmosphériques, et bioamplifiés dans les réseaux alimentaires de l’Arctique. Comme leur régime alimentaire traditionnel comporte d’importantes quantités de mammifères marins, de poissons et de gibier, les Inuits sont davantage exposés à ces contaminants que les populations vivant dans les régions du Sud. Le mercure et le plomb affectent surtout le système nerveux et peuvent causer des déficiences intellectuelles, comportementales et motrices chez les enfants et les adultes. Le principal risque pour la santé associé au cadmium est la toxicité rénale, tandis que l’exposition chronique peut aussi causer l’anémie, la perte osseuse et les...

  • 9 janvier 2008

    The activities of hunting, fishing and collection of resources from the land and sea are of central importance to the health of Inuit in Nunavik. For approximately twenty years now, confidence in these resources and Inuit access to them have been threatened by reports of environmental contaminants in wildlife, social and economic trends influencing the time available to hunt and fish, and more recently, reports of climate change and variability and influences on the availability and accessibility of wildlife resources. This summary focuses on the information on these issues contained in the Nunavik Inuit Health Survey 2004.

    Country foods, and the activities (hunting and fishing) to collect, distribute and prepare them for consumption, are still important aspects of everyday...

  • 9 janvier 2008

    Les activités traditionnelles de chasse, de pêche et de cueillette sont essentielles à la santé des Inuits du Nunavik. Depuis une vingtaine d’années environ, la confiance des Inuits en ces ressources et l’accès à ces dernières ont été menacés par la présence de contaminants environnementaux dans la faune, par des tendances sociales et économiques influençant le temps disponible pour la chasse et la pêche et, plus récemment, par les changements climatiques et leur incidence sur la disponibilité et l’accessibilité des ressources de la faune. Ce résumé rapporte l’information recueillie dans le cadre de l’Enquête de santé auprès des Inuits du Nunavik 2004 au sujet de ces questions.

    Les aliments traditionnels, et les activités (chasse et pêche) de collecte, de distribution et de...

  • 9 janvier 2008

    The Inuit of Nunavik are exposed to metals and persistent organic pollutants (POPs) that are carried from southern to northern latitudes by oceanic and atmospheric transport and biomagnified in Arctic food webs. As the Inuit traditional diet comprises large amounts of tissues from marine mammals, fish and terrestrial wild game, the Inuit are more exposed to these contaminants than populations living in southern regions. Mercury and lead mainly affect the nervous system and can cause cognitive, behavioural and motor impairment in children and adults. The major health risk associated with cadmium is renal toxicity, whereas chronic exposure can also cause anemia, bone loss and cardiovascular disease. The objectives of this study, conducted within the framework of the Nunavik Inuit Health...

  • 9 janvier 2008

    The Inuit of Nunavik are exposed to metals and persistent organic pollutants (POPs) that are carried from southern to northern latitudes by oceanic and atmospheric transport and biomagnified in Arctic food webs. As the Inuit traditional diet comprises large amounts of tissues from marine mammals, fish and terrestrial wild game, the Inuit are more exposed to these contaminants than populations living in southern regions. The traditional suite of legacy POPs comprises polychlorinated dibenzo p-dioxins (PCDDs), polychlorinated dibenzofurans (PCDFs), polychlorinated biphenyls (PCBs) and chlorinated pesticides whereas emerging POPs include perfluorooctanesulfonate (PFOS), halogenated phenolic compounds (HPCs) and brominated flame retardants such as polybrominated diphenyl ethers (PBDEs)....

  • 9 janvier 2008

    Les Inuits du Nunavik sont exposés aux métaux et aux polluants organiques persistants (POPs) transportés du sud au nord par les courants marins et atmosphériques, et bioamplifiés dans les réseaux alimentaires de l’Arctique. Comme leur régime alimentaire traditionnel comporte d’importantes quantités de mammifères marins, de poissons et de gibier, les Inuits sont davantage exposés à ces contaminants que les populations vivant dans les régions du Sud. Parmi ces contaminants, notons les POPs classiques – regroupant les polychlorodibenzo p-dioxines (PCDDs), les polychlorodibenzo-furanes (PCDFs), les biphényls polychlorés (BPCs) et les pesticides chlorés – et les POPs émergents, qui comprennent le perfluorooctanesulfonate (PFOS), les composés phénoliques halogénés (CPHs) et les retardateurs...

  • 24 octobre 2007

    Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) est appelé comme plusieurs autres ministères à contribuer à l'avis gouvernemental préparé par le ministère des Affaires municipales et des Régions (MAMR) en cours de processus de révision des schémas d'aménagement des municipalités régionales de comté (MRC).

    La réalisation du mandat est décentralisée vers les régions, au sein même des directions de santé publique (DSP) dans les agences de la santé et des services sociaux (ASSS). Les équipes de santé environnementale, mandatées à cette tâche, voient cette contribution comme une opportunité de participer à la planification d'un développement harmonieux et durable du territoire et d'optimiser les actions favorables à la santé et au bien-être de la population de leur...

  • 11 septembre 2007

    L’intensification des productions animales, principalement de la production porcine, a engendré des situations où la quantité de fumier et de lisier produite dépasse les capacités de réception des terres disponibles pour l’épandage. L’objectif de cette étude consistait à évaluer l’association entre l’intensité des productions animales, et particulièrement de la production porcine, et la présence de diarrhée chez des résidants de territoires agricoles. Les données d'une enquête portant sur 8 702 personnes vivant dans 162 municipalités de régions agricoles du Québec ont été analysées. Des informations concernant les symptômes de diarrhée survenus lors de la semaine précédant la consommation d’eau et certains facteurs de risque de diarrhée avaient été recueillies lors d’un entretien...

Pages

Souscrire à Santé environnementale