Santé environnementale

Avis sur une étude de biosurveillance dans le quartier Notre-Dame de Rouyn-Noranda

Le présent avis porte sur un projet d’étude sur l’imprégnation au plomb, au cadmium et à l’arsenic chez les enfants ayant entre 9 mois et 6 ans du quartier Notre-Dame, à Rouyn-Noranda. Ce projet a été soumis au Comité d’éthique de santé publique (CESP) par la Direction de santé publique de l’Abitibi-Témiscamingue (DSPu-AT). Le projet vise à vérifier si les concentrations sanguines de plomb et de cadmium de ces enfants représentent un risque pour leur santé et si les concentrations d’arsenic observables dans leurs ongles sont significativement plus élevées que celles retrouvées chez les enfants canadiens du même âge non exposés à des sources industrielles atmosphériques d’arsenic. L’étude a aussi pour objectif de valider empiriquement les seuils de restauration des sols utilisés actuellement dans ce quartier.

Considérant sa forte proximité avec la Fonderie Horne, une usine de traitement du cuivre, le quartier Notre-Dame est l’un des plus surveillés au Québec en ce qui a trait…

Comité d'éthique de santé publique

Comité scientifique sur les zoonoses et l’adaptation aux changements climatiques : rapport annuel 2017

Mis en place depuis 2015, le Comité scientifique sur les zoonoses et l’adaptation aux changements climatiques de l’Institut national de santé publique (INSPQ) soutient le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et les directions de santé publique (DSPublique) dans leurs responsabilités de gestion et d’élaboration d’avis, de protocoles, de programmes et de politiques.

Le mandat du Comité est de fournir une expertise au niveau des méthodes d’analyse, de surveillance et de recherche en plus d’effectuer une évaluation des risques. Il est le lieu d’expertise-conseil de recherche et de communication dans le domaine des zoonoses liées au climat, en collaboration avec d’autres Comités et instances.

Depuis maintenant trois ans, les travaux du Comité scientifique ont permis de soutenir la gestion des risques pour la santé reliés aux zoonoses, en s’appuyant sur l’expertise des professionnels membres du groupe d’experts sur les maladies virales transmises par…

Comité scientifique sur les zoonoses et l’adaptation aux changements climatiques

Priorisation des zoonoses au Québec dans un contexte d’adaptation aux changements climatiques à l’aide d’un outil d’aide à la décision multicritère

  • Au Québec comme ailleurs dans le monde, les maladies transmises entre les animaux et les humains (zoonoses) sont en émergence, notamment du fait des changements climatiques. Elles représentent environ 60 % des maladies infectieuses émergentes chez l’humain.
  • Devant les enjeux zoonotiques qui se multiplient, l’Observatoire multipartite québécois sur les zoonoses et l’adaptation aux changements climatiques (Observatoire) a initié en 2015 une démarche de priorisation des zoonoses, afin d’orienter les besoins en recherche et les actions de surveillance, de prévention et de contrôle au Québec.
  • Dans le cadre de cette démarche, les membres de l’Observatoire se sont initiés à l’utilisation d’un outil de priorisation des zoonoses basé sur la méthode systématique, rigoureuse et transparente d’aide à la décision multicritères (ADMC).
  • Ce rapport présente les différentes étapes de cet exercice de priorisation qui ont mené à l’établissemen…

Demandes d’information en matière de santé environnementale et services gouvernementaux de réponse

Cette étude dresse le portrait des services gouvernementaux de réponse aux demandes d’information des citoyens sur les problèmes environnementaux touchant la santé ainsi que les principaux sujets faisant l’objet de ces demandes. Les résultats indiquent que :

  • La population dispose de plusieurs instances vers lesquelles elle peut rechercher de l’information reliée à la santé environnementale. Les équipes de santé environnementale des directions de santé publique (DSP) répondent aux demandes de leur territoire, ce domaine de santé publique n’étant pas pris en charge à l’échelle locale. Quant à Info-Santé, il dispose de protocoles visant à traiter les demandes en lien avec plusieurs problématiques de santé environnementale courantes. Des services plus généraux, tels que ceux offerts par Services Québec – qui est mandaté par plusieurs ministères et organismes gouvernementaux –, assurent un service de réponse lié à l’environnement et à la santé. Enfin, le Programme de…

Identification de contaminants d’intérêt prioritaire en santé environnementale au Québec sur la base de données de biosurveillance

L’exposition des populations aux substances chimiques présentes dans l’environnement et leurs effets sur la santé préoccupent les acteurs de santé publique partout. Dans un contexte de ressources humaines et financières limitées, il est nécessaire d’identifier les contaminants qui devraient faire l’objet d’une attention particulière au Québec.

L’identification de contaminants d’intérêt prioritaire en santé environnementale, telle que proposée ici, se fonde sur l’interprétation de données de biosurveillance. La biosurveillance, par la mesure de composés chimiques dans le sang ou l’urine, renseigne sur l’exposition de la population aux contaminants présents dans l’environnement. Grâce à la participation du Québec à l’Enquête canadienne des mesures sur la santé, il a été possible, lors d’un précédent travail, d’extraire les données de biosurveillance représentatives de la population de la province.

La détermination de priorité a d’abord été possible par la comparaison d…

Données colligées par les coroners ou les médecins légistes comme source de données pour la vigie des intoxications aux agents chimiques

Le coroner est un officier public (médecin, avocat ou notaire) nommé par le gouvernement provincial et placé sous l’autorité du coroner en chef. Il intervient systématiquement pour déterminer la cause du décès, entre autres dans les situations suivantes : lorsqu’un décès est survenu dans des circonstances violentes (ex. : accident, suicide), obscures ou à la suite de négligence; lorsque la cause d’un décès est inconnue; lorsque survient un décès dans un centre de réadaptation, dans un pénitencier ou un centre de détention, dans une unité d’encadrement intensif au sens de la Loi sur la protection de la jeunesse, dans un poste de police, dans une garderie, dans une famille d’accueil et sous garde dans un établissement de santé, etc. Au Québec, près de 10 % des décès sont signalés au Bureau du coroner du Québec (BCQ). À la suite de son investigation, le coroner publie ses conclusions dans un rapport public.

Bien que les délais de production d’un rapport d’investi…

Enquête auprès des coroners et des médecins légistes en chef concernant la vigie des intoxications aux agents chimiques

Une enquête a été menée auprès des coroners et des médecins légistes afin d’évaluer l’utilité de développer un programme de vigie des intoxications aux agents chimiques. Ils se montrent favorables à un tel programme basé sur des données toxicologiques médicolégales provenant de dossiers en cours d’investigation. Des activités de toxicovigilance ayant cours au Nova Scotia Medical Examiner Service sont également présentées.  

Le ministère de la Santé et des Services sociaux, en collaboration avec l’Institut national de santé publique du Québec et le Bureau du coroner du Québec, souhaite mettre en œuvre un programme provincial de toxicovigilance des intoxications par agents chimiques. Afin d’évaluer la faisabilité de ce programme, une première étape consistait à mener une revue de la littérature grise et scientifique. Celle-ci a été effectuée à l’été 2017 et visait à identifier des exemples d’activités de vigie des intoxications par agents chimiques s’appuyant s…

Contribution des espaces verts dans la prévention de maladies cardiovasculaires et du diabète

  • La contribution de l’exposition aux espaces verts dans la prévalence des principales maladies cardiovasculaires (MCV), de l’hypertension artérielle (HTA) et du diabète, pour les régions métropolitaines de Montréal et de Québec, de 2006 à 2011, a été évaluée.
  • On observe principalement que les espaces verts avec des facilités sportives contribuent à diminuer la prévalence des maladies vasculaires cérébrales et du diabète, et ce, en tenant compte des covariables sociodémographiques et environnementales.
  • Ceci suggère que les espaces verts avec des facilités sportives peuvent avantageusement être utilisés dans une perspective de prévention et de surveillance des maladies vasculaires cérébrales et du diabète.

Conséquences des inondations de la rivière Richelieu en 2011 sur la survenue d’événements cardiovasculaires : une approche méthodologique innovante

  • Les inondations peuvent avoir une multitude de conséquences majeures sur la santé, mais pour bien les analyser, il serait utile de définir clairement les zones inondées.
  • La méthodologie présentée dans ce feuillet a permis de déterminer les pourcentages de surfaces inondées par code postal.
  • Au final, aucune différence significative dans les événements cardiovasculaires n’a été trouvée entre les zones inondées et les zones adjacentes.
  • Le petit nombre d’événements aigus observés dans la région inondée peut s’expliquer par le manque de puissance statistique à détecter les différences, mais d’autres hypothèses sont aussi discutées.

Conditions météorologiques et délai de survenue d’événements d’insuffisance cardiaque chez les aînés au Québec, de 2001 à 2011

  • La survenue d’une hospitalisation ou du décès pour cause principale d’insuffisance cardiaque chez des personnes âgées de 65 ans et plus, et déjà diagnostiquées avec cette maladie, est liée à la météorologie, même en tenant compte des facteurs de risque importants.
  • Une diminution de la température hebdomadaire moyenne de 10°C est ainsi associée à une augmentation du risque d’être hospitalisé ou de décéder pour cause principale d’insuffisance cardiaque d’environ 7 %.
  • Chaque augmentation de 1 kPa de la pression atmosphérique est associée à une augmentation du risque d’événements d’insuffisance cardiaque d’environ 4,5 %, lorsque mesurée sur une période de 7 jours avant l’événement.